A la une de ce mercredi 25 avril 2018 :

Drame à l'Étang-Salé, insécurité et réglementation, retour sur Fakir et assises


Publié / Actualisé
Voici les titres développés ce mercredi 25 avril 2018 :

- Franck et Maéva, tués par une coulée de boue
- Fakir : des conditions cycloniques sans alerte cyclonique
- [PHOTOS] Fakir, rapide mais intense
- Jugé pour viol, enlèvement et séquestration
- Météo France ladi, i koné pa ankor si la fé : le calme est de retour
Voici les titres développés ce mercredi 25 avril 2018 :

- Franck et Maéva, tués par une coulée de boue
- Fakir : des conditions cycloniques sans alerte cyclonique
- [PHOTOS] Fakir, rapide mais intense
- Jugé pour viol, enlèvement et séquestration
- Météo France ladi, i koné pa ankor si la fé : le calme est de retour

Franck et Maéva, tués par une coulée de boue

Ce mardi 24 avril 2018, un couple a trouvé la mort dans une maison au Maniron, du côté de l'Étang-Salé. Franck et Maéva ont été fatalement emportés par une coulée de boue, entraînée par les conditions météorologiques de la forte tempête Fakir. Les deux jeunes, âgés de 19 et 22 ans, étaient originaires de la Rivière Saint-Louis et venaient juste d'emménager.

Fakir : des conditions cycloniques sans alerte cyclonique

Ce mardi 24 avril 2018, la forte tempête Fakir a frappé durement et subitement La Réunion. Chaussées inondées, routes dégradées, fortes pluies et rafales à plus de 150 km/h dans les hauts : pendant quelques heures, La Réunion a fait face à des conditions de circulation particulièrement difficiles. Et si le préfet a invité chacun à éviter au maximum les déplacements, aucune alerte n'a pour autant été déclenchée. Et la question de se poser : l'ampleur du phénomène a t-elle été suffisamment estimée ?

[PHOTOS] Fakir, rapide mais intense

Survenue ce mardi 24 avril, la forte tempête tropicale Fakir a surpris de par son intensité. Se déplaçant à plus de 40 km/h, elle a entrainé le déclenchement de plusieurs vigilances : vents forts, fortes pluies et forte houle. De quoi provoquer de nombreux dégâts dans tous les secteurs de l'île.

Jugé pour viol, enlèvement et séquestration

Francis Saminaden, 58 ans, est accusé d'avoir enlevé, séquestré et violé une fillette de quatre ans le 10 mars 2016. Son procès, qui commence ce mercredi 25 avril prendra fin jeudi. L'homme devra répondre de ses actes devant la cour d'assises, aux cotés de sa compagne, accusée de "non-assistance à personne en danger" et "non-dénonciation de mauvais traitements".

Météo France ladi, i koné pa ankor si la fé : le calme est de retour

Le soleil devrait refaire son apparition ce mercredi 25 avril. Au lendemain du passage de la forte tempête tropicale Fakir, quelques nuages et précipitations seront tout de même de mise. Nous publions les prévisions de Météo France ci-dessous.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !