Il aurait agi "par vengeance" (actualisé) :

Assises - Jugé pour viol, enlèvement et séquestration


Publié / Actualisé
Francis Saminaden, 58 ans, est accusé d'avoir enlevé, séquestré et violé une fillette de cinq ans le 10 mars 2016. Son procès, qui commence ce mercredi 25 avril prendra fin jeudi. L'homme devra répondre de ses actes devant la cour d'assises, aux cotés de sa compagne, accusée de "non-assistance à personne en danger" et "non-dénonciation de mauvais traitements". Le couple sera également jugé pour une deuxième affaire : l'homme et la femme sont accusés de viols et de proxénétisme sur personne vulnérable. À savoir la fille de la compagne.
Francis Saminaden, 58 ans, est accusé d'avoir enlevé, séquestré et violé une fillette de cinq ans le 10 mars 2016. Son procès, qui commence ce mercredi 25 avril prendra fin jeudi. L'homme devra répondre de ses actes devant la cour d'assises, aux cotés de sa compagne, accusée de "non-assistance à personne en danger" et "non-dénonciation de mauvais traitements". Le couple sera également jugé pour une deuxième affaire : l'homme et la femme sont accusés de viols et de proxénétisme sur personne vulnérable. À savoir la fille de la compagne.

Il pourrait être condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Francis Saminaden se trouvera dans le box des accusés de la cour d'assises de La Réunion, aujourd'hui et demain. Il devra revenir sur ce jeudi 10 mars 2016, date à laquelle il a attiré une fillette de quatre ans dans ses filets. Portée disparue durant quelques heures, cette jeune enfant avait été retrouvée dans un état de choc aux abords du front de mer de Sainte-Marie. Elle était ligotée et baillonée. 

Lire aussi => La petite fille recherchée a été retrouvée avec des traces d'agression sur le corps

Son agresseur présumé, Francis Saminaden, avait pris la fuite. Habitant du quartier des Gaspards de Sainte-Marie, il était un voisin des parents de la victime. L'agression se serait déroulée dans l'appartement de l'accusé. Ce dernier aurait ensuite transporté la fillette dans un sac en plastique jusqu'au front de mer où il l'a abandonnée. 

Lire aussi => Les Gaspards - L'agresseur présumé de la fillette de 4 ans toujours en fuite

Après plusieurs heures de recherches, Francis Saminaden a été retrouvé puis placé en garde à vue. Tout comme sa compagne. Deux jours après l'agression, le samedi 12 mars 2016, l'homme et la femme ont été mis en examen. Lui, pour "viol sur mineur, enlèvement et séquestration". Il a été placé en détention provisoire. Elle, pour "non dénonciation de crime et non assistance à personne en danger". Elle a également été placée en détention provisoire. 

Lire aussi => LIVE - L'agresseur présumé de la fillette mis en examen pour viol, enlèvement et séquestration

Aussi, le couple a été rattrapé par une seconde affaire pour laquelle il a été mis en examen : l'homme et sa compagne sont accusés de viols et de proxénétisme commis à l'encontre de la fille de l'accusée. 

Ce mercredi matin, aucun élément nouveau n'est ressorti de la cour d'assises. Néanmoins, on en sait plus sur le mobile présumé de Francis Saminadent. Selon l'avocat de la famille de la fillette agressée, Me Judicaël Mangataye, l'accusé aurait déclaré avoir agi "par vengeance" : "Mécontent d'avoir été mis en examen pour viols sur la fille de sa compagne, il a expliqué aux gendarmes qu'il voulait montrer au juge ce qu'était un viol". Un "mobile que personne ne comprend" déclare l'avocat. 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !