Des collégiens découvrent les sections de gendarmerie :

"La sécurité, c'est l'affaire de tous"


Publié / Actualisé
La caserne de la Redoute a reçu de la visite ce vendredi 26 avril. Des élèves de 3ème des collèges Henri Matisse de Saint-Pierre et Jean Albany de La Possession, sont venus chez les gendarmes pour la matinée. Une opération menée dans le cadre d'un partenariat entre l'Éducation nationale, les forces armées et l'Institut des hautes études de défense nationale.
La caserne de la Redoute a reçu de la visite ce vendredi 26 avril. Des élèves de 3ème des collèges Henri Matisse de Saint-Pierre et Jean Albany de La Possession, sont venus chez les gendarmes pour la matinée. Une opération menée dans le cadre d'un partenariat entre l'Éducation nationale, les forces armées et l'Institut des hautes études de défense nationale.

Présentation de l'hélicoptère de la Section aérienne de gendarmerie, échange avec l'escadron départemental de sécurité routière, rencontre avec les militaires du Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), sensibilisation aux addictions avec la brigade de prévention de la délinquance juvénile et présentation des méthodes de travail des techniciens de l'identification criminelle. Ce vendredi, une vingtaine de collégiens s'est intéressée aux différentes unités de gendarmerie. 

Parmi eux, Yaëlle et Aymeric, âgés de 14 et 15 ans. Ils sont inscrits au collège Henri Matisse de Saint-Pierre. Regardez : 

Pour Patrick Dalou, chef d'escadron, le partenariat avec les collègiens est aussi l'occasion de susciter des vocations : 

Nadine Ravier, professeure d'histoire géographie au collège saint-pierrois, Henri Matisse, est fière d'accompagner ses élèves à la rencontre des gendarmes. Pour elle, il est important de leur inculquer les valeurs de la République : "la sécurité, c'est l'affaire de tous". Regardez : 

Enfin, Bernard Hay, délégué trinôme académique et président de l'association régionale de l'insitut des hautes études de défense nationale de l'Océan Indien explique la nature du partenariat entre la gendarmerie et les collègues réunionnais. Ce dernier existe depuis trois ans sur l'île. 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !