Une nouvelle enquête publique a commencé :

Pour ou contre la carrière de Bois Blanc?


Publié / Actualisé
Le préfet de La Réunion, Amaury de Saint-Quentin, a lancé une nouvelle enquête publique concernant le projet d'ouverture de la carrière de Bois-Blanc. Elle commence ce mercredi 2 mai et prendra fin le jeudi 17 mai. Il s'agit d'une concertation préalable du public concernant la révision du Plan local d'urbanisme (PLU) de Saint-Leu.
Le préfet de La Réunion, Amaury de Saint-Quentin, a lancé une nouvelle enquête publique concernant le projet d'ouverture de la carrière de Bois-Blanc. Elle commence ce mercredi 2 mai et prendra fin le jeudi 17 mai. Il s'agit d'une concertation préalable du public concernant la révision du Plan local d'urbanisme (PLU) de Saint-Leu.

Vous pouvez vous informer et donner votre avis en cliquant ci-dessous : 

 http://administration.reunion.gouv.fr/sondages/index.php?sid=71648&lang=fr

http://www.reunion.gouv.fr/concertation-du-public-mise-en-comptabilite-du-plu-a3798.html

La concertation se faisant uniquement par voie électronique, la Ville de Saint-Leu infome les intéressés qu'ils peuvent se rendre à l'espace numérique de la commune, dans les différentes plateformes de service ainsi que dans les maisons de quartier de Saint-Leu pour donner leur avis sur la révision du PLU. 

En effet, pour permettre l'ouverture de la carrière de Bois Blanc, le PLU de Saint-Leu doit être modifié. Actuellement, la zone convoitée est protégée : le règlement n'autorise ni les constructions et installations nécessaires à la mise en valeur des ressources naturelles, ni l'exploitation de ces dernières. 

Lire aussi => Carrière de Bois-Blanc : Saint-Leu va réviser son plan local d'urbanisme

L'été dernier, la Ville de Saint Leu (lire ci-dessus) avait indiqué qu'elle acceptait d'engager la procédure de mise en compatibilité pour "rester maitre de (son) PLU". Mais depuis, aucune délibération n'a été votée en ce sens par la municipalité qui se dit contre le projet d'ouverture de la carrière. Le délai réglementaire de six mois étant dépassé, il appartient maintenant au Préfet de le faire. 

Déclaré Projet d'intérêt général (PIG), le projet d'ouverture de la carrière au lieu-dit "Ravine du Trou", à Saint-Leu, serait nécessaire au chantier de la Nouvelle route du littoral (NRL). Selon les porteurs de projet, l'ouverture de cette carrière devrait permettre d'alimenter, en roches massives, le chantier de la NRL. 

Un mensonge selon le député Thierry Robert, ancien maire de Saint-Leu et opposant du projet.

Lire aussi => "La carrière de Bois Blanc n'est pas utile pour la NRL" assure Thierry Robert

Pour rappel, le 11 avril, l'Autorité environnementale a délibéré et publié son avis concernant le projet d'ouverture de la carrière. Son rapport comportait plus de seize recommandations. Ce qui interroge le maire de Saint-Leu, Bruno Domen : 

Lire aussi => La carrière de Bois Blanc : une bombe à retardement pour la NRL

De son côté, le collectif d'opposants au projet, Touch pas nout roche, continue son combat. Pour ce faire, il a même lancé un appel aux dons : 

Lire aussi => Les opposants à la carrière de Bois Blanc lancent un appel aux dons 

Les opposants au projet sont nombreux. Pour preuve, le 7 juin 2017, 4000 personnes s'étaient mobilisées contre l'ouverture de la carrière. Et cinq jours plus tard, lors d'un référendum, plus de 80% des Saint-Leusiens avaient voté contre le projet. 

   

4 Commentaire(s)

Amandine, Posté
les nuisances des carrières (poussières, bruit ...) sont vraiment très nombreuses : voir La prévention des risques des industries extractives : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=437
JACKY22, Posté
Je pense que le projet tram train et la route du littoral était la meilleur solution , avec un nouveau mode de transport , ceci étant aujourd’hui il faut finir ce projet cela coutera beaucoup d’argent a toute la Reunion si cela doit s’arrêter faute de carrière , je comprend que ceux qui auront une carrière a cotes de chez eux c’est compliqué , mais la raison doit l’emporté , n’oublions pas que au delà de 1,6 milliard d’euros c’est toute la Réunion qui va payer, quoi qu’il en soit la Réunion sera de toute façons une carrière si non le BTP devras s’eteindre ET ONT A BESOIN D’INFRASTRUCTURE
Jojo, Posté
Vous les responsables de laNRL qui etes des predateurs redoutables...continuez d'enlever les ANDINS...continuez d'epierrer les champs...continuez d'ouvrir des carrieres dans tous les coins de l'ile ;;;D'ici quelques annees vous verrez dans quel etat vous avez mis notre ILE.NON à la carriere de BOIS BLANC!!!!!
Grincheux, Posté
aux prochaines intempéries, j'espère qu'il n'y aura personne sous les coulées de boue, car c'est ce qui va se passer, en enlevant les roches massives!!! il n'y aura plus rien pour retenir le sol !!! continuez à faire des routes pour les voitures sur la mer, dans les rivières, enlever toutes les roches massives, et bientôt déboiser et construire des hôtels au bord de la mer, comme à Maurice!!! les hauts fonctionnaires, ingénieurs, grandes sociétés responsables de ces âneries, ne seront plus là!!! ils auront soit été promus, soit enrichis, sur nos malheurs à venir, car ces gens savent que nous sommes dirigés par des petits vendeurs de voitures, des fonctionnaires à la petite semaine, voire des entrepreneurs de BTP, et donc faciles à influencer, car matérialistes, soucieux de leur petite carrière de petit bourgeois...