Même la nature ne s'y retrouve pas :

Réchauffement climatique : flamboyants en fleur et letchis en mai


Publié / Actualisé
La Réunion est officiellement passée en hiver austral fin avril. Les températures sont sensiblement en baisse surtout tôt le matin ou en fin de journée. Pourtant, quelques réfractaires pourraient faire mentir Météo France. Les piés de boi. Les flamboyants fleuris du Barachois en plein mois de mai et les letchis qui pointent des cimes dans les hauteurs de Cilaos sont bien les signes que le réchauffement climatique a des conséquences sur la nature. On pourrait se croire en plein mois de décembre. Un internaute a photographié un pié de letchis qui, apparemment chaque année, refuse de voir l'hiver rentrer.
La Réunion est officiellement passée en hiver austral fin avril. Les températures sont sensiblement en baisse surtout tôt le matin ou en fin de journée. Pourtant, quelques réfractaires pourraient faire mentir Météo France. Les piés de boi. Les flamboyants fleuris du Barachois en plein mois de mai et les letchis qui pointent des cimes dans les hauteurs de Cilaos sont bien les signes que le réchauffement climatique a des conséquences sur la nature. On pourrait se croire en plein mois de décembre. Un internaute a photographié un pié de letchis qui, apparemment chaque année, refuse de voir l'hiver rentrer.

Un phénomène insolite en ce début d’hiver, les piés de bois font de la résistance. À Cilaos, un internaute a photographié un pié de letchis. Les fruits sont bien là. Tout en haut de la cime à la recherche des rayons de soleil, les fruits, encore verts sont bien là.

Ce même pié de letchis avait donné des fruits en juillet 2017. En 2016, les fruits étaient sortis en octobre d’après l’internaute qui les a photographié. Pourtant les letchis se sont fait rares l’été dernier dans les champs. Ceux-ci sont-ils en avance ou en retard ?

Toutes les personnes qui sont passé par le Barachois récemment ont remarqué l’emblématique flamboyant fleuri devant le Roland Garros.  L’arbre, symbole de l’arrivée de l’été austral, garde ses fleurs rougeoyantes en ce mois de mai.

Si on se fiait à ces arbres, on se croirait (presque) en été.
 

sjb/www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !