Tribune libre du collectif de défense du DPM :

Occupation illégale du domaine public de la zone balnéaire


Publié / Actualisé
Monsieur le Maire, après plusieurs demandes et relances sans réponses auprès de vos services, nous sommes en droit de nous poser la question de l'illégalité d'occupation du Domaine Public sur la Zone Balnéaire. Une occupation illégale synonyme d'accaparement d'espace public sans redevance donc au détriment des autres usagers de la plage et le manque d'une contrepartie financière qui pourrait servir aux nettoyages des plages et traitement des poubelles sur la zone Balnéaire. Sans réponse de la part de vos services, nous nous voyons contraints de prendre à témoin les Saint-Paulois sur la gestion des dossiers de leur commune.
Monsieur le Maire, après plusieurs demandes et relances sans réponses auprès de vos services, nous sommes en droit de nous poser la question de l'illégalité d'occupation du Domaine Public sur la Zone Balnéaire. Une occupation illégale synonyme d'accaparement d'espace public sans redevance donc au détriment des autres usagers de la plage et le manque d'une contrepartie financière qui pourrait servir aux nettoyages des plages et traitement des poubelles sur la zone Balnéaire. Sans réponse de la part de vos services, nous nous voyons contraints de prendre à témoin les Saint-Paulois sur la gestion des dossiers de leur commune.

Après la découverte de l’absence des AOTs pour les paillotes de l’Ermitage (entre 2008 et 2017) allons-nous découvrir que ces activités commerciales fonctionnent depuis plusieurs années sans AOT, sans redevance ?

Monsieur le Maire, nous voulons bien croire le contraire, nous voulons croire que ces activités fonctionnent en toute légalité mais l’attitude de vos services laisse à penser autrement.

Cas de l’occupation illégale par des loueurs de Transats :
Monsieur le Maire, qu’en est-il des occupations de la plage par les exploitants de transats qui laissent peu de place aux autres usagers de la plage.
Oui, ces activités sont nécessaires pour le développement touristique de la zone balnéaire mais ne doivent elle pas être mieux s’intégrées dans le paysage avec un respect du mieux vivre ensemble. C’est bien le sentiment d’accaparement non respectueux des autres usagers que nous pouvons retenir.
Qu’en est-il des autorisations sur le DPM ? Disposent-elles des AOT nécessaires à l’occupation du DPM ? Payent-elles la redevance d’occupation ?

Devons-nous conclure à une occupation illégale de ces activités depuis plusieurs années avec un étalement sur la plage en toute impunité ?

(...) L’étalement de ces activités est inacceptable et ce qui gênent les usagers de la plage (touriste et résidents) c’est : comment ces activités peuvent-elles se permettre d’enlever les coraux pour concevoir des plages de sables fins et que la plage du peuple est jonchée de déchets végétaux, de déchets plastiques et de coraux morts ?

Monsieur Le Maire, la différence de traitement des espaces est un sentiment d’inégalité et d’injustice pour les citoyens que nous sommes.

Monsieur le Maire, vous avez la responsabilité du respect et de l’harmonie de l’occupation du Domaine public Maritime. Comment avoir des zones privées nettoyées, des occupations illégales par des exploitants et des aires de pique-nique dans un état lamentable, un manque de toilettes pour satisfaire le flux important des usagers les jours fériés, de vacances et de week-end., un manque de poubelles et un ramassage inorganisé qui laisse à penser que les pique-niqueurs sont des pollueurs.

Nou lé pa plis, nous lé pa moin, mais nous payons les impôts pour un mieux vivre à Saint-Paul.

Cas de l’occupation illégale par des restaurants sur les esplanades :
Monsieur le Maire, une autre question sans réponse de la part de vos services l’occupation des esplanades des Roches Noires et du Boucan Canot par les exploitants d’activités de restauration ? Qu’en est-il des autorisations d’occupation du Domaine Public ? Qu’en est-il des redevances ?

Ces occupations sont certes nécessaires pour l’activité touristique mais ces activités se sont accaparées l’espace public en laissant peu de place aux usagers des esplanades comme prévu initialement.

Plus de promenades en famille, on ne peut plus circuler en vélo, en trottinette, avec des poussettes et cerise sur le gâteau nous sommes accueillis par des poubelles qui débordent et qui puent (de vraies verrues olfactives et visuelles).

Monsieur le Maire, la zone Balnéaire mérite mieux que ce que nous avons actuellement, les poubelles débordent de partout : Boucan, Roches Noires, Port de Saint-Gilles, les Brisants, l’Ermitage, la Saline Trou d’eau …

Nous vous proposons de régulariser les situations d’occupation illégale du Domaine Public de la Zone Balnéaire et de faire payer à juste valeur les occupations pour garantir une zone balnéaire attrayante par un meilleur traitement de ses déchets.

Voilà, le point que nous souhaitons vous faire aujourd’hui car nous sommes soucieux du développement harmonieux de la Zone Balnéaire dans le respect des lois mais aussi dans le cadre du mieux vivre ensemble qui passe par le respect de l’environnement en amont du lagon.

Nous aurons l’occasion de revenir vers vous sur les autres dossiers des sentiers des pêcheurs, des occupations illégales des propriétés privées qui empiètent sur les 50 pas géométriques, de la zone de non-droit du Trou d’eau, de la gestion des rondavelles.

Comme nous vous l’avons toujours proposé depuis le début de notre combat et lors de notre rencontre du 27 novembre 2017, le Collectif de défense du DPM se propose d’être force de proposition à vos côtés.

Merci de l’attention portée à nos revendications

Le Collectif de Défense du DPM


 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !