Sainte-Suzanne : Mobilisation à l'usine Albioma de Bois-Rouge (actualisé) :

Les syndicalistes protestent contre la présence de travailleurs étrangers


Publié / Actualisé
Ce jeudi matin, les représentants syndicaux de la CGTR BTP et de la CFDT BTP ont donné rendez-vous à la presse devant l'usine de Bois-Rouge Albioma, à Sainte-Suzanne. "Nous avons appris que plusieurs salariés étrangers travaillent sur le site et nous allons voir les responsables pour avoir des explications" a indiqué Jacky Balmine, secrétaire général de la CGTR BTP. A l'issue de cette le piquet de grève a été levé. La direction donnera de nouvelles précisions sur l'affectation des travailleurs étrangers. Le mouvement de protestation est suspendu jusqu'à cette date "mais les travailleurs restent vigilants" précise Jacky Balmine
Ce jeudi matin, les représentants syndicaux de la CGTR BTP et de la CFDT BTP ont donné rendez-vous à la presse devant l'usine de Bois-Rouge Albioma, à Sainte-Suzanne. "Nous avons appris que plusieurs salariés étrangers travaillent sur le site et nous allons voir les responsables pour avoir des explications" a indiqué Jacky Balmine, secrétaire général de la CGTR BTP. A l'issue de cette le piquet de grève a été levé. La direction donnera de nouvelles précisions sur l'affectation des travailleurs étrangers. Le mouvement de protestation est suspendu jusqu'à cette date "mais les travailleurs restent vigilants" précise Jacky Balmine

Plusieurs syndicalistes et salariés s'étaient mobilisés devant l'usine. Regardez : 

 

 

"On a appris qu'il y avait des entreprises extérieures ici, notamment des salariés espagnols et portuguais indique Jacky Balmine. On est venu rencontrer le patron d'Albioma pour qu'il nous dise sur quels métiers ces salariés extérieurs travailleurs. Si ce sont des métiers pour lesquels on n'a pas de compétence, on l'entend. Si on a les compétences, on vient lui dire qu'il doit prendre des salariés réunionnais". 

Entre 40 et 50 travailleurs extérieurs seraient sur le site selon les syndicalistes. 


 

"Dans le BTP, on a 8000 camarades dehors déplore Jacky Balmine. On ne peut pas rester ici à rien faire alors qu'on est en train de nous faire crever à petit feu dans la branche". 

Peu avant 10h30, les représentants syndicaux sont entrés dans le site pour s'entretenir avec le directeur de l'usine. Regardez : 

 

 

rb/wwwipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Logique, Posté
La confederation generale des troubadours (cgt) dont les meneurs gagnent des cent et des milles a rien faire n ont jamais créé un emploi ni pris un risque dans leur vie contrairement a tous les entrepreneurs qui creent. Que ces cgtistes se sortent le doigt du c.... et se mettent au boulot au lieu de bloquer les usines qui ne leur appartiennent pas. Ils devraient dire merci a leur patron d'avoir du boulot..
Freddo, Posté
Ceux qui bossent en Australie ou au Canada sont venu à l initiative de ces pays et de leurs politiques migratoires.
Pour info : Australie 7,692 millions km²
Taux de chômage 5%.
Vous voulez comparer avec la reunion?
Grand Albert, Posté
Quand la Rénion i prends les aides de l'Europe, ben prends le ban salariés européens avec...
Oups, Posté
et les réunionnais qui bossent au canada ou en Australie on en fait quoi !!