[LIVE - PHOTOS/VIDEO] Mobilisés contre l'augmentation des prix du carburant (actualisé) :

Les "Citoyens" maintiennent le mouvement demain


Publié / Actualisé
Des citoyens ont décidé de se mobiliser ce mercredi 30 mai pour protester contre le gouvernement Macron et la hausse des prix des carburants. Diminution des retraites, vie chère, durcissement du contrôle technique automobile... Les revendications des Réunionnais qui se disent "en colère" sont nombreuses. Néanmoins, pour rassembler le plus de monde, ils mettent l'accent sur l'augmentation des tarifs de l'essence et du gazole. Une dizaine de Citoyens s'est rassemblée très tôt ce mercredi devant le siège de la SRPP (société réunionnaise des produits pétroliers) au Port. Ils ont d'abord empêché les camions-citernes d'entrer dans la structure en plaçant des palettes en bois. Puis le ton est monté entre un chauffeur et un Citoyen. C'est ensuite la direction de la SRPP qui a demandé aux transporteurs de rester à l'entrée. Puis après deux heures de mobilisation, aux alentours de 7h15, les routiers ont reçu l'ordre de leur direction de quitte les lieux. Un quart d'heure plus tard, les forces de l'ordre ont sommé les manifestants de dégager mais ces derniers y sont toujours. Néanmoins, vers 8h, l'activité de la SRPP a pu reprendre : les camions-citernes sont revenus. Les stations-services vont pouvoir être livrées ce mercredi matin. En signe de protestation, un homme est toutefois resté près de deux heures allongé au sol. Aux environs de 14h, les manifestants se sont déplacés à La Possession pour bloquer le rond-point du Carroussel. Ils ont mis en place un barrage filtrant et laissent entrer les camions sur le chantier de la NRL toutes les 20 minutes seulement. Aux alentours de 16h30 ils ont finalement décidé de quitter les lieux pour reprendre l'action dès 5h demain matin, jeudi 31 mai.
Des citoyens ont décidé de se mobiliser ce mercredi 30 mai pour protester contre le gouvernement Macron et la hausse des prix des carburants. Diminution des retraites, vie chère, durcissement du contrôle technique automobile... Les revendications des Réunionnais qui se disent "en colère" sont nombreuses. Néanmoins, pour rassembler le plus de monde, ils mettent l'accent sur l'augmentation des tarifs de l'essence et du gazole. Une dizaine de Citoyens s'est rassemblée très tôt ce mercredi devant le siège de la SRPP (société réunionnaise des produits pétroliers) au Port. Ils ont d'abord empêché les camions-citernes d'entrer dans la structure en plaçant des palettes en bois. Puis le ton est monté entre un chauffeur et un Citoyen. C'est ensuite la direction de la SRPP qui a demandé aux transporteurs de rester à l'entrée. Puis après deux heures de mobilisation, aux alentours de 7h15, les routiers ont reçu l'ordre de leur direction de quitte les lieux. Un quart d'heure plus tard, les forces de l'ordre ont sommé les manifestants de dégager mais ces derniers y sont toujours. Néanmoins, vers 8h, l'activité de la SRPP a pu reprendre : les camions-citernes sont revenus. Les stations-services vont pouvoir être livrées ce mercredi matin. En signe de protestation, un homme est toutefois resté près de deux heures allongé au sol. Aux environs de 14h, les manifestants se sont déplacés à La Possession pour bloquer le rond-point du Carroussel. Ils ont mis en place un barrage filtrant et laissent entrer les camions sur le chantier de la NRL toutes les 20 minutes seulement. Aux alentours de 16h30 ils ont finalement décidé de quitter les lieux pour reprendre l'action dès 5h demain matin, jeudi 31 mai.
  • IPR

    [FIN]  Le live est à présent terminé , merci d'avoir suivi cette actualité avec Imaz Press Réunion

     
  • IPR

    [DÉPART] Les Citoyens quittent à l'instant le rond-point du Carroussel à La Possession. Ils déclarent maintenir le mouvement demain, jeudi 31 mai. Dès 5h du matin, ils se rendront au rond-point du Carroussel pour mettre à nouveau en place un barrage filtrant : ils laissent passer les camions qui sortent de la route du littoral pour se rendre sur le chantier de la NRL, toutes les 20 minutes seulement. 

  • IPR

    [OÙ EST DIDIER ROBERT?] Les manifestants souhaitent que le président du Conseil régional, Didier Robert, vienne à leur rencontre. En effet, le Conseil régional est directement visé puisque c'est lui qui fixe chaque année les taxes des carburants. Les Citoyens pensent-ils bloquer la Région? "Pas tout de suite mais ça pourrait venir" prévient Mélissa, porte-parole du mouvement. 

  • IPR

    [BARRAGE] Finalement, les "Réunionnais en colère" ont décidé de maintenir le mouvement au rond-point du Carroussel, à La Possession. Ils ont mis en place un barrage filtrant à l'entrée du chantier de la NRL. Ils ne laissent passer les camions qui sortent de la route du littoral que toutes les vingt minutes. Melissa, porte-parole du mouvement, voulait stopper le mouvement. Mais ses camarades, déterminés, en ont décidé autrement. 

  • IPR

    [STOP?] "Fatigués" les "Réunionnais en colère" envisagent de stopper le mouvement après avoir bloqué pendant moins d'une heure le rond-point du Carroussel à La Possession.

  • IPR

    [BLOCAGE] Aux alentours de 14h, les "Citoyens" mobilisés se sont déplacés à La Possession pour bloquer le rond-point Carroussel. Regardez : 

  • IPR

    [PRIX] La préfecture de La Réunion a communiqué les prix de vente maxium des hydrocarbures à compter du 1er juin 2018. Les voici : 

    Le sans-plomb
    Le prix public hausse de 7 centimes à 1,51 euro par litre

    Le gazole
    Le prix de vente est en hausse à 1,21 euro par litre (plus 6 centimes)

    Le gaz
    La cotation mensuelle (issue de la pondération) est en augmentation de 7,23 %. Elle impacte le prix de la bouteille à hauteur de + 35 centimes. La dépréciation de l’euro (-3,56 %), de son coté, influence le prix de la bouteille à hauteur de + 22 centimes environ. Le contrat de fret est inchangé. Le prix final de la bouteille s’établit à 17,14 € contre 16,57 € le mois précédent


    En conséquence les prix des produits pétroliers et gaziers de La Réunion s’établissent de la façon suivante au 1er juin 2018 :

    Supercarburant : 1,51 euro par litre

    Gazole : 1,21 euro par litre 

    GNR : 0,76 euro par litre

    Pétrole Lampant : 0,75 euro par litre

    Supercarburant destiné aux professionnels de la mer : 0,76 euro par litre

    Gazole destiné aux professionnels de la mer : 0,75 euro par litre

    Gaz : 17,14 euros la bouteille de 12,5 kg 

  • IPR

    [RELEVÉ] Frédéric, l'homme qui était allongé sur le sol depuis 08h30 s'est enfin relevé. Il est resté près de deux heures par terre

  • IPR

    [DISCUSSIONS] L'homme qui est au sol, Frédéric, est actuellement en train de discuter avec Mélissa, la porte-parole du mouvement citoyen. Les autres personnes mobilisées devant la SRPP sont à l'ombre. Quant aux forces de l'ordre, elles sont toujours là. Le dispositif est léger. 

  • IPR

    [CONCERTATION ET ATTENTE]  Les "Citoyens" sont toujours devant la SRPP au Port. Ils attendent la suite des évènements et se concertent pour savoir quelles actions mener

  • IPR

    [PAR TERRE] L'homme qui s'est mis par terre il y a une heure pour protester devant la SRPP est toujours au sol

  • IPR

    [AU SOL] Un homme s'est allongé par terre devant la SRPP en signe de protestation. La suite à donner à la mobilisation est encore en cours de discussion. Mélissa veut partir, aller à la Région pour se faire entendre. Un citoyen en colère s'exprime "ici nou la poin lo droi manifesté sé kwé nou na lo droi fé alor ?"

    "Sé pa ek lé j'aime sur Facebook ke lé choses avancent !" s'exclame un citoyen en colère.

  • IPR

    [ET APRÈS] Les discussions se poursuivent devant la SRPP pour décider de la suite des actions.

  • IPR

    [RETOUR DES CAMIONS] Les conducteurs des camions-citernes, à qui la SRPP avait demandé de partir, sont revenus. Les stations-services vont finalement pouvoir être livrées

  • IPR

    [RÉACTION] Suite à l'annonce des forces de l'ordre, la porte-parole du mouvement citoyen, Mélissa, s'exprime. Les Réunionnais en colère envisagent de bloquer un autre point stratégique. Regardez : 

     

     

  • IPR

    [DEGAGER] Les forces de l'ordre ont donné l'ordre aux Citoyens de dégager l'entrée de la SRPP. Sans quoi, les policiers envisageaient de les faire évacuer par la force. 

  • IPR

    [DÉÇUE] La porte-parole du mouvement déclare être "déçue" par la mobilisation de ce jour. "Venez! On vous attend!" s'exclame-t-elle face à la caméra d'Imaz Press. 

  • IPR

    [LIVE] Découvrez notre live Facebook ici : 

     

  • IPR

    [AUCUNE LIVRAISON] Les chauffeurs de camions-citernes ont eu l'ordre de la direction de la SRPP de partir. Ils s'apprêtent donc à quitter les lieux. Il n'y aura pas de ravitaillement des stations-services ce matin. 

  • IPR

    [SOUTENUS] Sur le réseau social Facebook, les commentaires fusent. Vraisemblablement, les internautes soutiennent le mouvement citoyen devant la SRPP du Port. "Bravo", "ne lâchez rien", "largue pas"... peut-on lire sur la page d'Imaz Press

  • IPR

    [REVENDICATIONS] Selon une membre des Citoyens, le mouvement initié ce matin permet aux "Réunionnais en colère" de protester contre l'augmentation des prix du carburant mais aussi contre la vie chère

  • IPR

    [DETENDU] Le climat semble détendu sur place, devant la SRPP du Port. Pourtant, plus tôt dans la matinée, un chauffeur de camion-citerne s'est énervé contre des manifestants qui bloquaient son camion avec des palettes en bois. Depuis, ces palettes ont été enlevées et c'est la SRPP qui refuse l'entrée elle-même aux poids lourds

  • IPR

    [ATTENTE] Les manifestants attendent d'aures "Réunionnais en colère". Si l'opération escargot ne semble pas être d'actualité, le bloage de la SRPP devrait être effectif, au moins jusqu'à midi. Heure jusqu'à laquelle les Citoyens ont décidé de rester mobilisés. 

  • IPR

    [REFUS D'ENTRÉE] Par mesure de sécurité, la SRPP a décidé de refuser l'entrée de la structure aux camions-citernes. Plus d'une vingtaine de poids lourds sont donc bloqués devant la SRPP. Les forces de l'ordre sont toujours présentes sur place sans qu'un gros dispositif ne soit déployé. 

  • IPR

    [TRAFIC] L'opération escargot prévue de Cambaie jusqu'à Saint-Denis par les citoyens mobilisés ne semblentt pas avoir commencé : aucun impact sur la circulation n'est à noter pour le moment

  • IPR

    [DIZAINE] Pour l'instat, une dizaine de personnes est mobiliée devant la SRPP

  • IPR

    ["DÉFENDRE NOT NATION"] Les "Réunionnais en colère" qui ont initié le mouvement sont partis en direction de la SRPP aux alentours de 4h30. Pour "défendre not nation" : 

     

     

  • IPR

    [RASSEMBLEMENT DEVANT LA SRPP]

    Les Citoyens, comme ils s'appellent eux-mêmes, ont commencé à se rassembler très tôt devant le siège de la SRPP (société réunionnaise des produits pétroliers) au Port. Des palettes ont été installées devant l'entrée du dépôt pour empécher les camions citernes d'entrer et de sortir. Le ton est ensuite brièvement monté entre les Citoyens et un conducteur de camion. Les forces de l'ordre sont sur place

À propos

"Cette grève, c’est pour se rebeller contre la vie chère et surtout contre l’augmentation de l’essence". Hier, un groupe de citoyens réunionnais a annoncé vouloir bloquer la SRPP au Port, et vouloir mener une opération escargot de Cambaie jusqu'à Saint-Denis, ce mercredi 30 mai, dès 5h du matin. 

"Réunionnais en colère"

Née sur les réseaux sociaux, cette initiative citoyenne a suscité énormément de réactions, principalement sur Facebook. Dans le courant de la journée, les Réunionnais, à l'origine de la mobilisation, ont donc décidé de créer une page spéciale consacrée au mouvement prévu ce jour. Regardez : 

 

L'action serait menée par "des jeunes" qui auraient compris que "si on ne réagit pas par nous-même, rien ne se fera". Hier, la préfecture déclarait avoir été prévenue par mail. 

"Nous laisserons passer tous les véhicules prioritaires"

Si le service de renseignement territorial a également été avisé, selon nos informations, aucun dispositif particulier n'est prévu de la part des autorités pour stopper tout blocage. Néanmoins, les citoyens mobilisés promettent : "dans le cadre de l'opération escargot sur la route du littoral, nous laisserons passer tous les véhicules prioritaires". "Et si un particulier a besoin qu'on le laisse passer pour des raisons urgentes, il n'aura qu'à nous prévenir via Facebook et nous le laisserons passer" ajoute un membre du mouvement. 

Réactions mitigées

Selon lui, hier, "le message est passé" : "on lit beaucoup de commentaires. Certains internautes sont d'accord avec nous, d'autres ne comprennent pas". Pour preuve, sur les réseaux sociaux, on peut lire diverses réactions. On note celle de cette internaute qui déclare : "Belle initiative. En espérant que les gens vont se mobiliser". À l'inverse, un usager du réseau social a montré son indignation quant à l'opératin escargot prévue : "Ca nous manquait cette semaine, d'être tous bloqués, encore une fois sur cette p*** de route. On va encore être pénalisé sur notre journée de travail"

Ruées dans les stations-services

Le blocage de la SRPP inquiète aussi certaines personnes, qui se sont ruées sur les pompes à essence, ce mardi. Voici quelques captures d'écran de publications diffusées sur le groupe Facebook Radar974 : 

 

"Les citoyens sont en colère et on peut les comprendre"

En ce qui concerne l'augmentation des prix du carburant, Imaz Press a interrogé Gerard Lebond, président du syndicat des gérants de stations-services. Il a déclaré : "les citoyens sont en colère et on peut les comprendre. Les prix des carburants impactent lourdement le budget familial puisqu’il n’y a pas beaucoup de transports en commun. Nous sommes en démocratie et la démocratie permet aux citoyens de s’exprimer. Maintenant je pense qu’il faut aussi regarder le verre à moitié plein, les prix des carburants à La Réunion sont beaucoup plus compétitifs qu’en métropole".

Blocage de la Région ou de la préfecture? 

Ce mardi soir, les citoyens mobilisés donnaient quelques précisions sur leur mouvement : "deux équipes se mettront en action dès cinq heures du matin. L'une se donnera rendez-vous devant la SRPP du Port et la deuxième sera en opération escargot sur la route du littoral". À l'issue, tous se concerteront afin de décider les actions à mener. Ils envisagent de se rendre à la préfecture ou encore de bloquer les locaux de la Région. Cette dernière "a les moyens de baisser les prix des carburants" a affirmé l'un d'entre eux.

C'est effectivement la Région qui fixe le taux de la taxe sur les carburants à La Réunion. Taxe dont bénéficient le Conseil régional, le Département, les Villes et l'EPCI Transport. Pour l'année 2018, le montant de cette taxe a été fixée à environ 60 centimes d'euro par litre d'essence et environ 40 centimes d'euro par litre de gazole. Les détails ici

mb/sw/www.ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

Ccirpp, depuis son mobile, Posté
respect à ce collectif Madiba (Nelson Mandela ) à commencé son mouvement a 6.

Jose, Posté
Sont tous bien gras pour des gens dans la misère, et au fait, ils prennent leur travail à quelle heure ?
Paul, Posté
Quand de simples citoyens manifestent et bloque une entreprise, au fond du zone industrielle, la police les sommes de dégager la route, mais quand les transporteurs, les agriculteurs, le BTP bloque l'île entière, étrangement la police regarde faire et encadre même les convois !!
Cherchez l'erreur...
KUNTA KINTé, Posté
Ce n'est pas la peine de gaspiller votre énergie pour ces automobilistes qui nourrissent la SRPP ... Que des vaux !
Rentrée chez vous inutile de donner de l'intérêt aux force de l'ordre à vous citoyens mobilisés , l'ordre de quitter les lieux !

Ces flics ne sont peut être utile que les fins de semaines sur le bord la route avec un carnet de PV .... En traquant les automobilistes !!!
CHABAN, Posté
Et si je suis pressé et je n'ai pas de Facebook, je fais comment ?