[LIVE] De nouveau mobilisés contre la vie chère et le prix des carburants (actualisé) :

Le mouvement des Citoyens est terminé, il reprend demain


Publié / Actualisé
Ce jeudi 31 mai, les "Réunionnais en colère", aussi appelés "Citoyens en colère" maintiennent le mouvement initié hier (lire le "à propos"). Alors qu'ils n'ont quitté le rond-point du Carroussel, que vers 16h30 ce mercredi, ils sont revenus sur le terrain, à La Possession, très tôt ce matin. Une douzaine de personnes est présente. L'objectif? Dénoncer la vie chère et "demander à la Région de revoir à la baisse la taxe sur les carburants". La mobilisation n'a aucun impact sur la circulation. Les "citoyens en colère" se sont ensuite rendus à la préfecture de Saint-Denis où les indépendants du collectif des syndicats et associations des professionnels de La Réunion ont manifesté. Puis le groupe des "Réunionnais en colère" s'est divisé. La porte-parole, Melissa, a décidé de quitter le mouvement car une partie du groupe a souhaité bloquer, une nouvelle fois, le rond-point du Carroussel, à La Possession. "Je ne veux bloquer aucune Réunionnais" a-t-elle déclaré à Imaz Press. A La Possession, le blocage a créé quelques embouteillages. Mais il n'a visiblement pas duré longtemps. A 16h, il n'y avait aucun barrage filtrant sur place. Les militants ont mis fin à leur mouvement peu de temps après. Ils ont prévenu le maintenir demain, ce vendredi 1er juin, en se réunissant dès 15h30 à ce même rond-point.
Ce jeudi 31 mai, les "Réunionnais en colère", aussi appelés "Citoyens en colère" maintiennent le mouvement initié hier (lire le "à propos"). Alors qu'ils n'ont quitté le rond-point du Carroussel, que vers 16h30 ce mercredi, ils sont revenus sur le terrain, à La Possession, très tôt ce matin. Une douzaine de personnes est présente. L'objectif? Dénoncer la vie chère et "demander à la Région de revoir à la baisse la taxe sur les carburants". La mobilisation n'a aucun impact sur la circulation. Les "citoyens en colère" se sont ensuite rendus à la préfecture de Saint-Denis où les indépendants du collectif des syndicats et associations des professionnels de La Réunion ont manifesté. Puis le groupe des "Réunionnais en colère" s'est divisé. La porte-parole, Melissa, a décidé de quitter le mouvement car une partie du groupe a souhaité bloquer, une nouvelle fois, le rond-point du Carroussel, à La Possession. "Je ne veux bloquer aucune Réunionnais" a-t-elle déclaré à Imaz Press. A La Possession, le blocage a créé quelques embouteillages. Mais il n'a visiblement pas duré longtemps. A 16h, il n'y avait aucun barrage filtrant sur place. Les militants ont mis fin à leur mouvement peu de temps après. Ils ont prévenu le maintenir demain, ce vendredi 1er juin, en se réunissant dès 15h30 à ce même rond-point.
 

 

  • IPR

    [FIN]

    Ce live est à présent terminé. Merci d'avoir suivi cette actualité avec Imaz Press. Retrouvez notre live complet sur www.ipreunion.com. 

  • IPR

    [PAUSE] Les Citoyens en colère mobilisés au rond-point des pêcheurs à La Possession ont annoncé mettre fin à leur mouvement pour aujourd'hui. Ils reprendront les hostilités dès demain, vendredi 1er juin. Ils se retrouveront dès 15h30 à ce même rond-point. 

     

  • IPR

    [PAS DE BLOCAGE] Imaz Press est sur place : il n'y a pas ou plus de blocage au rond-point des pêcheurs à La Possession. Seule une dizaine de personnes est présente à proximité. Ces Citoyens sont assis à l'ombre et ne procèdent à aucun barrage filtrant

  • IPR

    [GENDARMES] Ils sont positionnés à proximité du rond-point du Carroussel où les Citoyens ont mis en place un barrage filtrant

  • IPR

    [RALENTISSEMENTS] Des difficultés de circulation ont été signalées pour entrer dans le centre-ville de La Possession. Les manifestants, qui protestent contre la vie chère et la hausse du prix des carburants bloquent le rond-point du Carroussel aussi appelé rond-point des pêcheurs avec des palettes en bois

  • IPR

    [BLOCAGE] "Je ne suis pas pour celà" insiste Mélissa, porte-parole du mouvement "Réunionnais en colère" : 

  • IPR

    [TRAFIC] Une partie des membres du mouvement "Citoyens en colère" crée d'importants ralentissements à la sortie de la route du littoal, au niveau du rond-point du Carroussel à La Possession

  • IPR

    [DIVISION] La porte-parole du mouvement citoyen, Mélissa, a décidé de quitter "le groupe" qui bloquerait actuellement le rond-point du Carroussel à La Possession. "Ils veulent aller trop loin, ça va engrainer plein de problèmes. Moi, je ne veux bloquer aucun réunionnais" a-t-elle confié à Imaz Press. Melissa a donc décidé de continuer son mouvement "de mon côté". Elle s'est exprimée sur Facebook. Regardez : 

  • IPR

    [LIVE] Découvrez notre live Facebook. Dans notre vidéo, un "Citoyen" s'adresse directement à Didier Robert : "Rejoins-nous, viens discuter avec nous et explique nous pourquoi tu as augmenté de six centimes les taxes sur l'essence et quelle marge de progression tu peux avoir pour diminuer directement les taxes dessus". Regardez : 

     

     

  • IPR

    [VERS LA PREFECTURE] Les citoyens veulent aller à la préfecture. Ils renoncent à l'opération escargot. Ils veulent maintenir le mouvement "pour l'avenir de nos enfants". Mélissa, la porte-parole précise "nou blok pa la population, mais si nou blok pa in ti peu i marche pa". Ils veulent que "la Région baisse la taxe de l'essence qui a augmenté de 6 centimes".

  • IPR

    [TOUJOURS SUR PLACE] Pour le moment les "citoyens en colère" sont toujours regroupés au rond-point du Carroussel à La Possession. L'opération escargot envisagée n'a pas encore commencé.

  • IPR

    [OPERATION ESCARGOT] Les "citoyens en colère" envisagent de mener une opération escargot depuis La Possession jusqu'à  Saint-Denis.

  • IPR

    [INDECIS] Les quelques personnes mobilisées ce matin sont encore indécises sur les actions à mener aujourd'hui. Les citoyens hésitent entre mettre en place un barrage filtrant et se rendre à Saint-Denis pour rejoindre la manifestation du Collectif des syndicats et associations des professionnels de La Réunion (CSAPR).  Le CSAPR manifeste contre la CGSS.

    À ce propos, lire aussi : "Ras-le-bol" de la sécurité sociale, les chefs d'entreprise se mobilisent

  • IPR

    [MOBILISÉS] Les "citoyens" en colère poursuivent leur mouvement ce jeudi matin au rond point Carrroussel à La Possession.Une douzaine de personnes est présente.

A propos

Depuis ce ce mercredi 30 mai 2018, des  citoyens ont décidé de se mobiliser pour protester contre le gouvernement Macron et la hausse des prix des carburants. Diminution des retraites, vie chère, durcissement du contrôle technique automobile...

Les revendications des Réunionnais qui se disent "en colère" sont nombreuses. Néanmoins, pour rassembler le plus de monde, ils mettent l'accent sur l'augmentation des tarifs de l'essence et du gazole. Une dizaine de Citoyens s'est rassemblée très tôt ce mercredi devant le siège de la SRPP (société réunionnaise des produits pétroliers) au Port.

Ils ont d'abord empêché les camions-citernes d'entrer dans la structure en plaçant des palettes en bois devant les poids-lourds. Puis le ton est monté entre un chauffeur et un "Citoyen". C'est ensuite la direction de la SRPP qui a demandé aux transporteurs de rester à l'entrée. Puis, après deux heures de mobilisation, aux alentours de 7h15, les routiers ont reçu l'ordre de leur direction de quitter les lieux.

Un quart d'heure plus tard, les forces de l'ordre ont sommé les manifestants de dégager mais ces derniers sont restés sur place toute la matinée. Néanmoins, vers 8h, l'activité de la SRPP a pu reprendre : les camions-citernes sont revenus. Les stations-services vont pouvoir être livrées ce mercredi matin.

En signe de protestation, un homme est toutefois resté près de deux heures allongé au sol. Aux environs de 14h, les manifestants se sont déplacés à La Possession pour bloquer le rond-point du Carroussel. Ils ont mis en place un barrage filtrant et laissent entrer les camions sur le chantier de la NRL toutes les 20 minutes seulement.

Aux alentours de 16h30 ils ont finalement décidé de quitter les lieux pour reprendre l'action dès 5h ce jeudi 31 mai 2018.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !