En conflit avec la SRPP pour importer des hydrocarbures à La Réunion :

La Coopérative Carburants veut son contrat avant le 30 juin 2018


Publié / Actualisé
Les membres de la Coopérative carburants d'intérêt régional public (CCIRPP) n'avaient plus fait parler d'eux depuis le mois de février dernier. Ce samedi 2 juin, ils sont sortis de leur silence pour faire le point sur le conflit qui les oppose à la Société réunionnaise de produits pétroliers (SRPP). Pour rappel, les membres de la CCIRPP, qui souhaitent accéder au site de stockage de carburants basé au Port, accusent la SRPP de les en empêcher et de détenir le monopole.
Les membres de la Coopérative carburants d'intérêt régional public (CCIRPP) n'avaient plus fait parler d'eux depuis le mois de février dernier. Ce samedi 2 juin, ils sont sortis de leur silence pour faire le point sur le conflit qui les oppose à la Société réunionnaise de produits pétroliers (SRPP). Pour rappel, les membres de la CCIRPP, qui souhaitent accéder au site de stockage de carburants basé au Port, accusent la SRPP de les en empêcher et de détenir le monopole.

Cela fait plus de cinq ans que la CCIRPP souhaite accéder au site de stockage de la SRPP au Port. En décembre 2016, la coopérative a même été autorisée, via l'obtention d'un agrément douanier, à importer ses hydrocarbures sur l'île. Mais la SRPP refuserait de lui donner l'accès aux "facilités essentielles". Soit aux installations ou équipements sans l'utilisation desquels la CCIRPP ne pourrait servir sa clientèle.

Autrement dit, selon la CCIRPP, la SRPP ferait blocage pour ne pas permettre à la coopérative de faire jouer la concurrence. 

À la fin du mois de janvier, une réunion avait mis fin à une importante mobilisation de la CCIRPP. 

Lire aussi => [LIVE] Le Port - Produits pétroliers : La Coopérative des carburants proteste contre le "monopole" de la SRPP

La CCIRPP a refusé la proposition de la SRPP

A l'issue, la SRPP avait fait une proposition qui n'a pas convenu à la CCIRPP. "La SRPP a proposé de tout faire à ma place en gérant ma marchandise et mes clients" s'offusque Mourad Guelalta avant d'ajouter : "bien-sûr, on a refusé. On a demandé à la SRPP quels documents il lui manquait pour nous faire le contrat qu'on attend mais la SRPP n'a pas été capable de nous répondre". 

Lire aussi => La Coopérative Carburants réclame son accès au stockage

La Coopérative impose une date butoir

L'Autorité de la conccurence a bien été avisée de la problématique. C'est même elle qui a proposé un temps de médiation.  Selon le dirigeant de la CCIRPP, vendredi 1er janvier, cette autorité administrative lui aurait envoyé un mail indiquant le lancement des négociations avec la SRPP.

Mais la CCIRPP qui souhaite importer 35% des produits pétroliers à La Réunion, est persuadée que la SRPP ne négociera pas. Aussi, la coopérative a décidé d'imposer une date butoir : le 30 juin 2018. "Si on n'a pas notre contrat à cette date, on déposera une plainte au pénal pour abus de position dominante" prévient Didier Hoareau, associé de Mourad Guelalta à la CCIRPP et président du syndicat de transport, Unostra. 

"Nous voudrons le gazole minimum 10 centimes moins cher que la SRPP"

Il rappelle l'objectif de la coopérative : faire baisser les prix des carburants. "Nous vendrons le gazole minimum 10 centimes moins cher que la SRPP promet-il. On achèterait le pétrole directement à la raffinerie, à Singapour." Mourad Guelalta clame : "le peuple réunionnais se fait spolier tous les jours! La SRPP a verrouillé le marché  : tous les consommateurs de carburants se font voler".

Appel aux citoyens

Aussi, ce dernier en profite pour lancer un appel aux citoyens qui se sont mobilisés cette semaine contre la hausse du prix des carburants : "ils peuvent se constituer partie civile avec nous et s'inscrire sur une plateforme qu'on mettra en ligne d'ici une dizaine de jours pour tous les consommateurs qui ont pris du carburant à la SRPP". 

Lire aussi => Contre l'augmentation du prix des carburants : Le collectif de citoyens continue sa mobilisation et lance une pétition

La CCIRPP arrivera-t-elle à ses fins : devenir le deuxième importateur d'hydrocarbures à La Réunion en janvier 2019? Affaire à suivre. 

sw/www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Jean jacques, Posté
Je pense qu'on se fait bien volé sur tout à la réunion par ces gros prometteurs.on est victimes de toutes ces grosses têtes politique..merci et bienvenue à la concurrence.
La vérité si je mens !, Posté
Band krèver l'arzen , le ventre lé vide kwé en monopolisant le carburant