L'administration lance les négociations (actualisé) :

L'opération "zéro PV" est déjà terminée


Publié / Actualisé
Pour protester contre un texte qui fragilise leur temps de repos, les syndicats de police ont décidé de lancer une opération "zéro PV" dans toute la France, ce jeudi 7 juin 2018. "Si l'administration ne fait pas marche arrière, l'opération sera reconduite demain et les jours qui suivent" avait prévenu un représentant syndical réunionnais. Il semble que le gouvernement ait entendu le message puisque ce midi, selon Alliance Police Nationale, l'opération a pris fin.
Pour protester contre un texte qui fragilise leur temps de repos, les syndicats de police ont décidé de lancer une opération "zéro PV" dans toute la France, ce jeudi 7 juin 2018. "Si l'administration ne fait pas marche arrière, l'opération sera reconduite demain et les jours qui suivent" avait prévenu un représentant syndical réunionnais. Il semble que le gouvernement ait entendu le message puisque ce midi, selon Alliance Police Nationale, l'opération a pris fin.

"Suite à la mobilisation de ce matin, l'administration décide de faire marche arrière" informe Idriss Rangassamy, représentant local du syndicat Alliance. Selon lui, l'administration aurait accepté de reporter le comité technique prévu mardi 12 juin afin de lancer des négociations et de discuter de la réorganisation du temps de travail des gardiens de la paix. 

Marc Lesage, secrétaire régional adjoint de l'Unsa Police le confirme : "pour l'instant, la pression a été mise sur notre ministère. Nos instances parisiennes vont retravailler pour faire évoluer un texte qui est inadmissible". Aussi, l'action "Zéro PV" est mise en "stand-by".

"Après avoir initié avec l’ensemble des organisations représentatives un mouvement pour le 12 juin prochain et une action " 0 PV " dès le 7 juin, (nous prenons) acte de la volonté du Directeur Général de réouvrir les négociations sur lr nouveau reglement d'emploi" indique Unité SGP Police . "Sous notre pression, le Comité technique est annulé.Devant ce recul de l’administration, en accord avec les autres organisations syndicales (nous décidons) de mettre fin à l’ensemble des actions programmées ("0 PV et action du 12 juin). Nous restons néanmoins vigilant quant à la suite des evenements" termine le syndicat.

Un texte qui fragilise les temps de repos

Pour rappel, Alliance police nationale et les autres syndicats représentatifs des gardiens de la paix (Unité SGP Police FO et Unsa Police) ont boycotté un comité technique qui s'est tenu le 1er juin 2018 à Paris. Durant ce comité, l'administration voulait présenter un texte qui fragilise les temps de repos de tous les personnels de la police nationale. À l'origine, ce texte devait les protéger mais il a finalement provoqué la colère des forces de l'ordre, et notamment des syndicalistes. 

"On ne verbalise plus"

"L'arrêté portant sur l'organisation relative au temps de travail est un danger pour les collègues. L'administration ne veut pas entendre nos revendications, il y a rupture du dialogue social. À partir de ce jeudi 7 juin, on ne verbalise plus"assure Alliance police nationale.

L'UNSA Police a également transmis un communiqué de presse ce jour : "Face aux attaques sans précédent de nos droits les plus fondamentaux, la maison Police doit réagit dans l'unité syndicale avec la plus grande fermeté!".

Quant au syndicat Unité SGP Police FO, il déclare : "l'administration souhaite tuer nos acquis et renforcer notre disponibilité... en souhaitant adopter son nouveau réglement. Aujourd'hui, c'est la douche froide."

"Durée illimitée" de l'opération

Selon Gilles Clain, secrétaire départemental d'Unité SGP Police FO, l'opération "est lancée à partir d'aujourd'hui et elle est reconduite pour une durée illimitée". "Ce n'est que le début" prévient-il. 

Ce jeudi et les jours prochains, les policiers seront-ils quand même présents sur les routes réunionnaises? "Les trois organisations syndicales de la police demandent aux collègues de ne plus verbaliser les petites contraventions. En revanche, toutes les contraventions qui créent une situation dangereuse seront verbalisables. N'oublions pas qu'on continue à intervenir sur les appels de Police Secours".

Emplacement, parking, stationnement... ces petites contraventions routières, elles, devraient passer à la trappe.

Mobilisation le 12 juin

Mardi 12 juin, une mobilisation des syndicats de police est prévue dans toute la France pour "alerter la population". À La Réunion, les syndicats de police devraient également manifester. Pour l'instant, les organisations syndicales ne se sont pas encore concertées pour décider quelle type de mobilisation organiser. Affaire à suivre. 

sw/www.ipreunion.com

Mise en ligne le 07/06/18 à 05h29. Actualisé le 07/06/18 à 14h40

   

1 Commentaire(s)

KUNTA KINTé, Posté
Ces flics vont se rattraper samedi et dimanche en se tenant à la sortie des bars pour remplir les carnets de PV ...
On se gausse sur leur action petite en tout !