[VIDÉO/PHOTOS] Les transporteurs et le BTP ont demandé des explications à la Région (actualisé) :

Livraison d'andains pour la NRL : "il n'y aura pas d'arrêt d'activité"


Publié / Actualisé
La plateforme réunissant les professionnels des transports routiers, du BTP et de l'agriculture a été reçue ce lundi 11 juin 2018 par Didier Robert, président du conseil régional. Les professionnels ont voulu s'informer sur l'avenir du chantier de la Nouvelle route du littoral (NRL) notamment après la décision de justice rendue par la cour administrative d'appel de Bordeaux annulant la mise à jour du schéma départemental des carrières. Après plus de quatre heures d'entretien, la Région semble avoir rassuré les transporteurs, professionnels du BTP et agriculteurs en assurant qu'il n'y aura pas d'arrêt d'activité en ce qui concerne l'approvisionnement en andains.
La plateforme réunissant les professionnels des transports routiers, du BTP et de l'agriculture a été reçue ce lundi 11 juin 2018 par Didier Robert, président du conseil régional. Les professionnels ont voulu s'informer sur l'avenir du chantier de la Nouvelle route du littoral (NRL) notamment après la décision de justice rendue par la cour administrative d'appel de Bordeaux annulant la mise à jour du schéma départemental des carrières. Après plus de quatre heures d'entretien, la Région semble avoir rassuré les transporteurs, professionnels du BTP et agriculteurs en assurant qu'il n'y aura pas d'arrêt d'activité en ce qui concerne l'approvisionnement en andains.

A la sortie de la rencontre avec Didier Robert, les syndicalistes ont semblé satisfaits. Le président de la Région leur a affirmé qu'une première carrière, celle de la ravine du trou, s'ouvrira début 2019. A son ouverture, il devrait toujours y avoir besoin d'andains. Pour que les professionnels ne s'inquiètent pas, le président leur a trouvé des solutions.

En ce qui concerne, par exemple, les employés du BTP, Pôle Emploi et la Région devraient mettre en place des formations leur permettant d'évoluer ou bien de se reconvertir professionnellement. Ils auront également la possibilité de participer à des chantiers européenns. 

L'activité ne cessera pas

Dans tous les cas, l'activité ne cessera pas a affirmé Didier Robert.

Quant à Jean-Bernard Caroupaye, dirigeant de la fédération nationale des transports routiers (FNTR), il se veut prudent : "le président de Région a demandé de refaire un point au mois d'août. Si le dossier d'ouverture de carrières avance positivement". Il affirme, en revanche, "il n'y aura pas d'arrêt d'activité en approvisionnement. Les deux millions de tonnes d'andains qui restent vont être plus équitablement répartis dans la profession afin que personne ne soit lesé". Regardez : 

 

 

Peu de temps avant la réunion, le dirigeant de la FNTR expliquait l'importance de cette rencontre : "Nous sommes venus chercher un accord, nous espérons la continuité du chantier, la reprise de la livraison des andains et surtout nous voulons que toutes les inquiétudes qui pèsent sur les chefs d'entreprise ici présents soient levées".

Lire aussi :NRL - Nouveau débrayage des transporteurs sur le chantier

Jean-Bernard Caroupaye ne cache pas que la plus grande préoccupation des membres de la plateforme porte sur l'annulation du schéma départemental des carrières (SDC). C'est de ces mines que doivent être extraites les roches massives nécessaire à construction de la portion digue de la NRL entre la Grande Chaloupe et la Possession. La remise en cause du SDC par la cour administrative d'appel de Bordeaux étant synonyme d'impossibiigé - en tout cas pour le moment -, de donner un premier coup de pioche dans l'une des carrières potentielles, génère donc grande inquiétude au sein de la plaforme transporteurs - BTP - agriculteurs. Cela en termes de maintien de l'emploi et de l'activité.

Jacky Balmine, secrétaire général de la CGTR BTP, est très clair à ce propos. "Si nous ne sommes pas entendus, il est évident qu'il y aura des actions de notre part, mais nous espérons ne pas en arriver là" lance le dirigeant syndical.

La réunion a commencé vers 14 heures 30. Elle a duré quatre heures

Lire aussi : Chantier de la NRL : le conseiller du ministre "rassure" la plateforme

Plus d'informations à venir

eg/rb/www.ipreunion.com

Mise en ligne le 11/06/18 à 14h58. Actualisé à 16h10

   

4 Commentaire(s)

CHABAN, Posté
Bravo pour la photo avec '' '' SOL GLISSANT''' (^^ - webmaster)
Candide, Posté
Quoiqu'il en soit, c'est toujours le cochon de contribuable qui paiera à la fin !
Encolere , Posté
Comment peut-on encore croire 1 mot de ce que dit la région???
D’un côté Didier R annonce qu’il n’y aura qu’un an de retard sur la livraison du chantier NRL (donc 2021) et de l’autre côté il annonce que Bois Blanc ouvrira en 2019 (uniquement exploitée dans les textes pendant 4 ans pour la NRL...)!
2019 + 4 = 2023 et on a plus besoin de roche quand on fait les finitions si?
CHABAN, Posté
Les promesses des hommes politiques n'engagent que ceux qui les reçoivent.


À quand un courrier d 'IMAZ bien senti au globe-trotter ? (Patience Chaban, patience - webmaster)