Ils ont été reçus en préfecture :

"Le pouvoir d'achat des retraités continue de baisser"


Publié / Actualisé
Ce jeudi 14 juin 2018, à l'appel des syndicats, une vingtaine de retraités se sont mobilisés devant la préfecture de Saint-Denis afin de demander à être reçu par le préfet. Ils manifestaient leur "inquiétude" face à la précarité des retraités à La Réunion. Ils ont été reçus par Barabara Félicie qui a assuré que leurs inquiétudes seront remontées au préfet de La Réunion.
Ce jeudi 14 juin 2018, à l'appel des syndicats, une vingtaine de retraités se sont mobilisés devant la préfecture de Saint-Denis afin de demander à être reçu par le préfet. Ils manifestaient leur "inquiétude" face à la précarité des retraités à La Réunion. Ils ont été reçus par Barabara Félicie qui a assuré que leurs inquiétudes seront remontées au préfet de La Réunion.

Plusieurs syndicats ont appelé au rassemblement des retraités sur le plan national. Cet appel a été suivi par une vingtaine de personnes  à La Réunion. L'objectif de cette mobilisation était de faire entendre les "difficultés que rencontrent les retraités".

Roger Alagama, responsable du syndicat UCR-CGTR retraités relate la rencontre avec la responsable qui les a reçu en préfecture Barabara Felicie "elle a entendu nos demandes et assure que les inquiétudes des retraités seront remontées au préfet de La Réunion".

Le responsable de l'UCR-CGTR détaille la situation des retraités à La Réunion "certains retraités ne mangent pas, 20 % ne se soignent plus faute de moyens. Avec la montée des charges et la baisse du pouvoir d’achat il n’y a plus d’équilibre et les retraités ne peuvent plus".

Concernant la faible mobilisation des retraités sur cette manifestation, Roger Alagama évoque "à La Réunion les gens n’ont plus la culture de se rassembler, on continue à marquer le coup à chaque fois qu’il y a une manifesation en métropole pour montrer au gouvernement que la situation des retraités à La Réunion continue de s’aggraver".

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Bshk, Posté
Il est généreux de défendre les petits retraités qui ne sont pas impactés par la hausse de la CSG tout en demandant le retrait de cette hausse pur tous les retraités.
Ce qui est choquant, c'est d'entendre sur les ondes ce même retraité annoncer une perte de 950€ par an du faite de cette hausse : calcul fait sur la base des 950€, ce dernier touche 4.657€ par mois de retraite.
Il préche donc plus pour lui que pour les petits retraités qui n'ont pas cotisé ou trop peu.