Elle était première adjointe de la ville du Port (actualisé) :

Figure du militanisme portois, Paulette Adois Lacpatia n'est plus


Publié / Actualisé
Première adjointe de la Ville du Port, conseillère départementale, membre fondatrice du PLR et vice-présidente de l'Union des femmes réunionnaises, Paulette Adois Lacpatia est décédée, annonce le maire du Port Olivier Hoarau.
Première adjointe de la Ville du Port, conseillère départementale, membre fondatrice du PLR et vice-présidente de l'Union des femmes réunionnaises, Paulette Adois Lacpatia est décédée, annonce le maire du Port Olivier Hoarau.

Paulette Adois Lacpatia est entrée en politique très jeune. Déterminée dans son combat, ferme dans ses convictions, attentive à la détresse des plus démunis en général et des femmes en particulier, elle était une figure incoutournable du milantisme au Port et notamment à la Rivère des Galets, son quartier d'origine.

C'est là où elle disait puiser la force de résister à la répression du pouvoir en place et aux menaces de nervis à la solde d'opposants politiques à une époque - heureusement révolue -, où exprimer une opinion contraire à la pensée dominante d'alors et où mener une action en faveur de plus d'égalité pour les plus pauvres étaient synonymes de tous les dangers, y compris physiques.

Dans les rangs du parti communiste réunionnais dirigé par Paul Vergès et dans ceux de l'Union des femmes réunionnaises , Paulette Adois Lacpatia a été de toutes les batailles aux côtés de ses soeurs et frères de lutte, la députée Huguette Bello et l'ex maire du Port Jean-Yves Langenier notamment.

Et si en 2012 la vie politique avait provoqué remous et agitation au sein de sa famille politique, elle avait su conserver avec tous le lien tissé par des décennies de lutte commune.

Aussi conviviale et modeste dans la vie courante qu'acharnée dans ses combats politiques Paulette Adois Lacpatia manque déjà à la Rivière des Galets, au Port, à La Réunion.

A sa famille, à ses proche, à ses amis, Imaz Press Réunion présente ses condoléances attristées.

mb/www.ipreunion.com

Info : La bénédiction aura lieu samedi 16 juin 2018 à 14h en l'église Sainte-Catherine Labouré de la Rivière des Galets. Suivra l'inhumation au cimetière paysager du Port. 

Les réactions

• Olivier Hoarau, maire du Port

• Les femmes communistes de La Réunion

C’est avec beaucoup de tristesse que nous apprenons la disparition de Paulette Adois, militante  et adjointe à la mairie du Port. Nous avons avec elle partagé de nombreux combats et sa disparition soudaine nous touche profondément .
A sa famille, son mari, enfants, petits enfants, nous présentons nos très sincères condoléances .
 

• Le PLR

C’est avec une immense tristesse que le PLR rend hommage à la mémoire de notre camarade, de notre sœur, Paulette Adois Lacpatia. Militante acharnée et infatigable, Paulette a été de tous les combats depuis des années.

Membre fondatrice du PLR, conseillère départementale, première adjointe à la mairie du Port, vice-présidente de l’UFR. Elle a fait
résonner la voix des plus faibles au plus haut.

Nous saluons cette femme engagée, mère de deux enfants, qui a donné tant d’amour aux siens. Nos pensées et notre soutien vont à ses enfants, son époux, sa famille, ses proches, et à tous ceux qui l’ont connue et appréciée. Nous leur adressons nos sincères condoléances.

Sa générosité, sa joie pour la vie, sa force de caractère en faisaient une personne précieuse et une femme exceptionnelle. Le vide qu’elle laisse aujourd’hui est immense, mais sa présence intacte dans nos cœurs demeurera.

• Cyrille Melchior, président du Conseil départemental

J’apprends avec une immense tristesse le décès de Paulette Adois Lacpatia, première adjointe à la Mairie du Port et conseillère
départementale du canton n°2.

Femme d’engagement, déterminée et d’une grande sagesse, Paulette a toujours été une élue disponible, responsable, soucieuse de privilégier, l’intérêt général. Au sein de l’assemblée départementale, elle a toujours été dans une approche constructive, avec la ferme volonté d’apporter sa pierre à l’édifice Réunion.

Paulette avait cet attachement particulier à son territoire, le Port, et à sa population. Elle a défendu de bout en bout, tout au long de son engagement politique et associatif, le développement économique, social et culturel de sa Ville.

Elle était aussi très impliquée dans la lutte contre les violences faites aux femmes, ce fléau inacceptable qui mine notre société.
Une femme libre s’en est allée. Une femme qui portait haut toutes ses convictions, contribuant ainsi à l’épanouissement de la population et au développement du territoire.

Au nom du Département de La Réunion et des conseillers départementaux, j’adresse mes plus sincères condoléances à son époux, à
ses enfants, à ses petits-enfants, ainsi qu’à ses proches.

• Union des femmes réunionnaises

C'est avec une profonde tristesse que nous apprenons le décès de notre amie Paulette Adois Lacpatia. Nos pensées vont vers sa famille, ses enfants, son époux, et ses proches. Nous partageons leur chagrin et nous leur adressons nos sincères condoléances.

Elle était de tous les combats pour le droit des femmes, mais aussi pour le vivre ensemble face à tout ce qui le met à mal et face à tous ceux qui le rejettent.
L'UFR pleure la perte d'une militante, d’une sœur, fidèle et dévouée qui a témoigné d'un engagement sans faille pendant de longues années. Sa disparition soudaine nous prive d'une militante, d’une voix de tous les instants, dont nous honorons le grand cœur et l'infinie générosité.
Au revoir, très chère Paulette, Fanm kouraz, Fanm dobout !
 

• Jean Hugues Ratenon, député de La Réunion

 
C'est avec émotion et beaucoup de tristesse que j'apprends le décès de Madame Paulette ADOIS LACPATIA, 1ère adjointe de la ville du Port. Elle a été de tous les combats: pour les femmes avec l'UFR; pour les jeunes; contre la pauvreté; contre la fraude électorale; pour l'égalité sociale... Une vraie militante.
 
Toujours modeste et souriante, originaire de la Rivière des Galets, Paulette ADOIS LACPATIA travaillait sans relâche pour l'amélioration des conditions de vie des plus pauvres.
 
A sa famille, son mari, ses enfants et petits enfants, j'adresse mes condoléances les plus sincères et attristées.

• Joseph Sinimalé, président du TCO

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de notre collègue élue communautaire du TCO et première adjointe à la mairie du Port, Paulette Lacpatia. Membre de la commission Affaires Générales du TCO, Paulette a œuvré avec ardeur pour le territoire depuis la création du SIVOMR, en passant par la CIVIS et le TCO.

Nous saluons la femme dynamique, qui dès son plus jeune âge s’est engagée dans la vie citoyenne et politique. Proche de la population, son combat particulièrement en faveur des plus démunis et des femmes, a fortement orienté son action au service de l’intérêt général.

Au nom du TCO, j’adresse mes plus sincères condoléances et le témoignage de ma sympathie à son mari, sa famille, ses amis et tous ses proches.

• Ericka Bareigts, députée de La Réunion

C’est avec une grande tristesse que j’ai appris la mort de Paulette Adois Lacpatia. Femme politique engagée pour l’égalité, elle a travaillé tout au long de sa vie pour l’insertion des publics vulnérables et contre les discriminations. Militante féministe de longue date, elle a participé à la création de l’Union des Femmes Réunionnaises qui a contribué à valoriser la place de la femme dans notre société.

Présidente du Groupe la Gauche Unie au Département, elle a porté haut nos valeurs de solidarité, d’humanisme et d’égalité. Au CESER, elle a oeuvré aux politiques pour l’épanouissement humain. Je partageais ses valeurs, je partageais ses combats.

J’adresse mes sincères et affectueuses condoléances à toute sa famille, à l’ensemble du conseil municipal du Port et du conseil départemental.

• Henry Hippolyte

C’est avec une immense tristesse que nous avons appris la disparition de notre collègue et amie Paulette Adois-Lacpatia, première adjointe à la mairie du Port et conseillère départementale de la Réunion.

Militante de cœur et agissant dans une proximité de tous les instants avec la population, elle aura marqué de son empreinte sa contribution au développement de sa ville du Port qu’elle aimait tant, et de la Rivière des Galets en particulier, qui pleure aujourd’hui une terrible perte.

C’est une femme très attachante, munie d’un sourire généreux et d’une joie de vivre communicative, qui aura su, grâce à sa bienveillance, sa sagesse et son humilité, transmettre son amour et son respect des autres.

Paulette était une belle personne qui restera à jamais gravé dans nos cœurs. Nous adressons nos sincères condoléances à toute sa famille et nous les assurons de notre profond soutien dans cette très dure épreuve.

Pour le groupe " Le Port nout combat nout Fierté,
 

• Nassimah Dindar, sénatrice

C’est avec une profonde tristesse que je viens d’appendre le décès de la conseillère départementale et adjointe à la mairie du Port, Paulette Adois Lacpatia. Paulette était une femme engagée, toujours aux côtés des plus fragiles, et investie pour le développement économique et social de sa commune. Elle fut au Département une collègue - plus qu’une collègue, "une sœur " avec qui je partageais beaucoup de valeurs et de combats - disponible, déterminée et constructive. Elle va nous manquer; elle me manque déjà. 
 

A son époux, à ses enfants, à ses petits enfants ainsi qu’à l’ensemble de ses proches je présente mes plus sincères condoléances.

• Fédération socialiste de La Réunion

 
C’est avec une profonde tristesse que La Fédération Socialiste de la Réunion a appris le décès de Madame Paulette Adois-Lacpatia, première adjointe de la commune du Port, conseillère départementale et présidente du groupe " la Gauche Unie ".
 
Grande figure du militantisme, elle était déjà conseillère municipale à tout juste 25 ans. Sa pugnacité et son engagement ont toujours caractérisé son
parcours et ses combats. Faisant preuve d’un dynamisme exceptionnel, elle a œuvré pour les Réunionnaises et les Réunionnais.
 
La fédération socialiste de La Réunion rend hommage à cette fervente combattante et s’associe à la douleur de ses proches.

• Patrick Lebreton, maire de Saint-Joseph

Douloureusement surpris par le décès de Paulette Adois-Lacpatia, je tiens à exprimer toute ma sympathie à sa famille et à ses proches. En mon nom et au nom des conseillers départementaux Harry Mussard et Inelda Baussillon, qui ont eu le plaisir de travailler à ses côtés, je veux saluer la mémoire de celle qui fut une grande militante réunionnaise.

• Coopérative Ouvrière Réunionnaise des Dockers (La COR)

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de notre amie Paulette Adois-Lacpatia, première adjointe au maire du Port et conseillère départementale de La Réunion.

Paulette a toujours été une femme engagée, dévouée, déterminée dans tous les combats qu’elle a mené depuis son plus jeune âge, tant sur le plan politique que sur le plan social et associatif, aux côtés des municipalités successives au Port, depuis 1983.

Fille de docker, elle a toujours pris fait et cause pour l’amélioration des conditions de vie des dockers et a toujours répondu présent dans toutes les luttes menées sur les quais du port. Les dockers de la coopérative garderont l’image de cette militante combative, souriante, pleine de vie, constamment à l’écoute des autres et soucieuse des intérêts de notre profession.

A son père, son époux, ses enfants, ses petits-enfants, ses sœurs et frères, ainsi qu’à l’ensemble de ses proches, nous adressons nos plus sincères condoléances.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !