Le gouvernement envisage la refonte du système (actualisé) :

Il paraît que la France verse trop d'aides sociales...


Publié / Actualisé
Le débat semble éternel : la France verse-t-elle trop de prestations sociales à ses administrés? Après une information révélée par Le Monde Il y a près d'un mois, Bruno Le Maire a déclaré que le gouvernement réfléchissait à un nouveau modèle économique et social. Neuf jours plus tard, Gérald Darmanin a affirmé qu'il y avait trop d'aides sociales. Puis, ce mardi 12 juin, le président Emmanuel Macron a relancé le débat. Selon lui, le versement d'allocations ne serait pas une solution viable pour les personnes vulnérables. Qu'en pensent les Réunionnais?
Le débat semble éternel : la France verse-t-elle trop de prestations sociales à ses administrés? Après une information révélée par Le Monde Il y a près d'un mois, Bruno Le Maire a déclaré que le gouvernement réfléchissait à un nouveau modèle économique et social. Neuf jours plus tard, Gérald Darmanin a affirmé qu'il y avait trop d'aides sociales. Puis, ce mardi 12 juin, le président Emmanuel Macron a relancé le débat. Selon lui, le versement d'allocations ne serait pas une solution viable pour les personnes vulnérables. Qu'en pensent les Réunionnais?

Selon le journal Le Monde, qui s'est procuré une note interne, la direction du budget préconiserait de revoir le niveau de plusieurs prestations et donc de réduire les aides sociales. 

Interrogé sur la question le 20 mai 2018 dans l'émission "Grand Rendez-vous" diffusée sur Europe1, Les Echos et CNEWS. Bruno Le Maire, ministre de l'Economie a déclaré : "tout le volet social c'est quasiment 50% des dépenses donc expliquer qu'on va réduire les dépenses publiques sans toucher aux aides sociales, ce ne serait pas cohérent (...)".

"Traiter les inégalités à la racine"

Il a ensuite tenu à clarifier le projet mené avec le président et le premier ministre : "nous voulons lutter contre les inégalités et nous estimons que la manière dont on lutte contre ces inégalités depuis 20 ou 30 ans en France n'est pas la bonne (..) Nous compensons ces inégalités par des aides sociales toujours plus élevées. Nous voulons rompre avec cela. Traiter les inégalités à la racine en formant mieux, en qualifiant mieux, en donnant des emplois (...) Cela nous autorise ensuite à réduire le montant des aides sociales". 

"Il y a trop d'aides sociales"

Le 29 mai 2018, ce fut au tour de Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, de s'exprimer au micro de RTL. "Ce qui est certain c'est qu'il y a trop d'aides sociales" a-t-il affirmé avant d'ajouter : "ces aides ont souvent été construites pour un processus plus administratif que pour aider les gens pour sortir de la misère". Selon lui, "on a un système social qui malheureusement n'a pas réglé le problème de la grande pauvreté en France (...) Je pense qu'il est normal de revoir ce système sans jamais diminuer ces prestations (...) Il faut une aide sociale unique".

"On met un pognon de dingue dans des minimas sociaux"

Enfin, ce mardi 12 juin 2018, L'Elysée a posté sur Twitter, une vidéo du président, Emmanuel Macron qui préparait avec ses conseillers, un discours prononcé le lendemain à l'occasion du congrès des mutuelles à Montpellier. "

"On met un pognon de dingue dans des minimas sociaux, les gens sont quand même pauvres. On n'en sort pas. On doit avoir un truc qui permet aux gens de s'en sortir. Il faut prévenir la pauvreté et responsabiliser les gens pour qu'ils sortent de la pauvreté"

 

"Il a raison"

Le lendemain, RTL n'a pas manqué de faire réagir Bruno Le Maire qui a affirmé : "il (Emmanuel Macron) a raison. On met beaucoup d'argent dans notre politique sociale et tant mieux (...) mais il faut que cet argent soit bien employé c'est à dire qu'il permette à tous ceux qui en bénéficient de sortir de la pauvreté, du chômage, de l'inactivité. C'est là où le bât blesse, c'est là où notre politique sociale ne fonctionne pas". 

Qu'en pensent les Réunionnais?

Pour le savoir, Imaz Press est allé à leur rencontre. Parmi eux, Claude, un retraité, a accepté de donner son avis. Regardez : 

 

 

Mohamed, un Réunionnais actif affirme, lui aussi, être contre la suppression des aides sociales : "Aujourd'hui, Macron dit que c'est de l'argent "jeté par les fenêtres" mais il faut voir pourquoi cet argent est donné? C'est parce que les bénéficiaires sont dans le besoin. Mais fait-on le nécessaire pour que ces gens là en sortent? Le gouvernement devrait déjà se demander comment aider ces gens là à se sortir de leurs problématiques au lieu de dire qu'on investit trop d'argent. Je suis contre la suppression des aides sociales hormis si on donne du travail en contrepartie."

"Macron: le tueur social en série"

En fin de journée, mercredi 13 juin, le député de La Réunion, Jean Hugues Ratenon s'est aussi exprimé sur le sujet. Dans son communiqué de presse intitulé "Macron: le tueur social en série", il a déclaré : "Oui, on dépense " un pognon de dingue " monsieur le Président mais pour les riches
que vous gavez sans contrepartie et sans effet positif sur l'activité du pays. Mettre trop de pognon dans les minimas sociaux? Alors qu'à la Réunion près de la moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Sans ces aides, quelle aurait été la situation? Comment les gens se seraient-ils logés? Comment vivraient-ils dans un département avec un taux de chômage de 25%? Comment les enfants auraient ils pu suivre une scolarité dans de bonnes conditions?"
 
"En réalité, Macron s'attaque aux plus pauvres pour pouvoir faire des cadeaux à ses amis riches "a affirmé le député Insoumi qui juge le modèle social français "efficace" : "Il permet de redistribuer les richesses et de réduire les inégalités. Il permet de réduire la pauvreté."
 
sw/eg/db/www.ipreunion.com (mis en ligne le 15/06/18 à 3:00, actualisé à 10:31 )
   

3 Commentaire(s)

DingDingueDong, depuis son mobile, Posté
C'est vrai que la France "dépense un pognon dingue" :
- en finançant les petits camarades de monsieur l'président qui s'empressent de fermer boutique en France pour délocaliser ;
- en accueillant toujours plus d'immigrés qui bénéficient d'emblée de la "solidarité nationale" ;
- en exonérant d'impôts la majeur partie des revenus tirés des activités politiques ;
- dans le train de vie dispendieux de l'état et de l'Europe ;
Etc... Mais chut ! Il faut responsabiliser les classes moyennes à défavorisées (à défavorisé ?)
Allez bosser, depuis son mobile, Posté
À vous les pleurnicheurs si vous bossiez alors vous nous coûterez moins cher. Pas 1 seule fois de ma vie je n'ai touche de l'argent d'assisté. Macron a raison on vous perfuse de l'argent sans rien faire et ça n'améliore ni votre mentalité de glandeur ni l'économie de notre pays. Mais de toute façon ce n'est pas les personnes concernées qui liront l'article de journal. Trop occupés à aller chercher les allocations à la poste et à aller faire chauffer la carte vitale
Sceptique, Posté
Pas vraiment d'accord. La France ne verse pas trop de minimas sociaux, elle verse surtout des minimas sociaux à des personnes qui en font un usage différent. Il n'y a pas assez de contrôles, certaines personnes ne vivent même pas dans le pays, ils y viennent que pour profiter de l'argent;