La police a surpris 62 contrevenants à Saint-Denis :

Il "poussait" à 157 km/h sur une route limitée à 90 km/h


Publié / Actualisé
Sur réquisitions du parquet de Saint Denis, les policiers du Service d'intervention, d'aide et d'assistance de proximité (SIAAP) ont réalisé, dans la nuit du vendredi 15 à ce samedi 16 juin, plusieurs contrôles routiers. Et ce, sur l'axe d'entrée et sortie Est de la ville de Saint-Denis. Cet axe est fréquemment utilisé, à tort, par les amateurs de courses motorisées sur la voie publique hors de tout cadre règlementaire. 62 contrevenants ont été verbalisés en une heure, dont le conducteur Seat qui roulait à 157 km/h pour une vitesse maximum autorisée fixée à 90 km/h. Les forces de l'ordre détaillent ces infractions dans un communiqué transmis tôt ce samedi matin
Sur réquisitions du parquet de Saint Denis, les policiers du Service d'intervention, d'aide et d'assistance de proximité (SIAAP) ont réalisé, dans la nuit du vendredi 15 à ce samedi 16 juin, plusieurs contrôles routiers. Et ce, sur l'axe d'entrée et sortie Est de la ville de Saint-Denis. Cet axe est fréquemment utilisé, à tort, par les amateurs de courses motorisées sur la voie publique hors de tout cadre règlementaire. 62 contrevenants ont été verbalisés en une heure, dont le conducteur Seat qui roulait à 157 km/h pour une vitesse maximum autorisée fixée à 90 km/h. Les forces de l'ordre détaillent ces infractions dans un communiqué transmis tôt ce samedi matin

"Le radar mobile automatique des policiers a surpris 62 contrevenants en une heure, l'un d'eux ayant été flashé à 139 km/h sur une portion de voie limitée à 90 km/h.

Les motards de la police nationale, avec le groupe de sécurité routière ont également participé à ces opérations. Ils ont intercepté une dizaine de conducteurs largement en excès de vitesse. Deux roulant à plus de 40 km/h de la vitesse autorisée, un, circulant au volant d'un VW Polo GTi et le second au volant d'une Seat Leon, ont vu leur permis de conduire retenu en attente d'une possible suspension administrative.

Le conducteur de la Seat plus pressé roulait à 157 km/h pour une vitesse maximum autorisée fixée à 90 km/h. Il a donc en plus vu son véhicule remorqué et placé en fourrière pour 7 jours, à ses frais. Ce véhicule s'avérait avoir subi déjà un grave accident, et le dossier de son certificat d'immatriculation mentionnait qu'aux termes des réparations, le véhicule pouvait "circuler dans les conditions normales de sécurité" ce qui ne semblait pas particulièrement le cas cette nuit.

Au delà de la vitesse, ce sont toutes les infractions génératrices ou aggravant les accidents qui ont été réprimées comme les non-port de casque, ceux de gants pour les conducteurs de deux roues. Deux adolescents, sans gants ni casque justement, circulant sans lumière sur un véhicule deux roues non réceptionné étaient interceptés sur le sentier pédestre du front de mer. Le véhicule était lui aussi placé en fourrière.

Veille de fête des pères, l'Unité canine interpellait non loin de là un conducteur slalomant sur le parking d'un établissement commercial avec comme passager son fils de 14 ans. L'alcoolémie de l'amateur de crissements de pneu était mesurée à 1,82 g. d'alcool/litre de sang.

Au total, ce sont plus d'une vingtaine d'infractions qui ont été constatées en trois heures de contrôle.

La présence d'un regroupement de public sur le boulevard Léopold Rambaud était relevée, visiblement en attente de manifestations motorisées. Celles-ci ont ont du être quelques peu perturbées par ces contrôles. Les forces du SIAAP de la Direction départementale de la sécurité publique de la Réunion poursuivront donc leurs actions en vue de garantir au mieux la sécurité des déplacements routiers et plus particulièrement la tranquillité des voies du front de mer dionysien le vendredi soir."

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !