Une réunion d'information avant le début de l'enquête publique :

Carrière de Bois-Blanc : le Collectif Touch pa nout roche n'en démord pas


Publié / Actualisé
Le 25 juin 2018 débutera une enquête publique sur le projet de la carrière de la Ravine du Trou Bois Blanc. Le collectif Touch Pa nout roche fondé par les riverains des trois communes concernées par l'impact de ce projet a organisé comme pour chaque enquête publique une réunion d'information à destination des habitants. Cette réunion s'est déroulée à l'extérieur de l'école Paul Hermann des Avirons. C'est pour présenter aux habitants "les risques et les détails du projet par la SCPR avec le soutien de la Région Réunion et de l'Etat" soutient le collectif. Il s'agit déjà de la troisième enquête publique lancée sur la carrière de Bois-Blanc. Elle doit se dérouler du 25 juin au 25 juillet 2018. Pour rappel,le "non" l'avait remporté lors des deux précédentes enquêtes.(photo d'archives)
Le 25 juin 2018 débutera une enquête publique sur le projet de la carrière de la Ravine du Trou Bois Blanc. Le collectif Touch Pa nout roche fondé par les riverains des trois communes concernées par l'impact de ce projet a organisé comme pour chaque enquête publique une réunion d'information à destination des habitants. Cette réunion s'est déroulée à l'extérieur de l'école Paul Hermann des Avirons. C'est pour présenter aux habitants "les risques et les détails du projet par la SCPR avec le soutien de la Région Réunion et de l'Etat" soutient le collectif. Il s'agit déjà de la troisième enquête publique lancée sur la carrière de Bois-Blanc. Elle doit se dérouler du 25 juin au 25 juillet 2018. Pour rappel,le "non" l'avait remporté lors des deux précédentes enquêtes.(photo d'archives)

C'est un nouvel appel à la mobilisation afin de participer massivement à la troisième enquête publique  que lance le collectif. Pour le collectif, "la motivation du collectif est toujours aussi forte que la colère car la population à le sentiment d'être pris pour des citoyens de seconde zone. En effet malgré plusieurs décisions de justice, deux énormes manifestations de plus 5000 personnes la préfecture relance ce projet fortement contesté".

Le sénateur Michel Dennemont a pris part au débat et apporte son soutien au collectif. Il enverra dès lundi une lettre ouverte au premier ministre et la remettra en main propre à Président de la République.

Lire aussi : Carrière de Bois-Blanc, rien n'est encore joué

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !