Réseaux sociaux :

Le syndicat Alliance police dénonce "l'incitation à la haine des policiers"


Publié / Actualisé
Le syndicat Alliance Police nationale 974 dénonce des "dérapages sur les réseaux sociaux incitant à la haine du policier". Mis en cause, le compte Facebook Radar 974 a réagi en rappelant que toutes les attaques contre les forces de l'ordre sont systématiquement supprimés des commentaires
Le syndicat Alliance Police nationale 974 dénonce des "dérapages sur les réseaux sociaux incitant à la haine du policier". Mis en cause, le compte Facebook Radar 974 a réagi en rappelant que toutes les attaques contre les forces de l'ordre sont systématiquement supprimés des commentaires
• Le syndicat de police proteste dans un communiqué :
 
A plusieurs reprises nous avons constaté des publications de photos de collègues en service,  accompagnées de propos outrageants styles "les chiens, les bâtards". Alliance police nationale ne peut plus laisser passer ce genre de propos sans réagir. Les policiers sont des hommes et des femmes qui ont pour mission de faire régner l'ordre, de faire appliquer la loi, de protéger les personnes et les biens. Ils ne sommes pas là pour se faire insulter à tout bout de champs. Le policier doit être respecter. 
 
Alliance police nationale dénonce des propos tenus sur le site radar 974 stigmatisant les collègues " le chien partout dans la ville st denis ".
Alliance police nationale demande aux administrateurs de cette page de modérer les publications. 
Alliance police nationale se réserve le droit de déposer plainte. 
Cela n'est pas digne d'une personne qui porte un uniforme et qui devrait avoir des valeurs. 
 
Voilà où mène certaines dérives sur les réseaux sociaux. 
Il n'est pas le premier et ne sera pas le dernier. Mais il est hors de question pour Alliance police nationale de laisser les collègues se faire insulter gratuitement. 
Trop c'est trop".
 
 
"Coup de gueule
Nous sommes depuis quelques heures jetés en pâture dans les medias. Sous prétexte que quelques membres du groupe insultent les forces de l'ordre. Je tiens à apporter quelques éléments. Nous supprimons systématiquement les attaques à l'encontre des forces de l'ordre, notre équipe est composé de bénévole, certaines prennent parfois un peu plus de temps à disparaître.

 
Nous sommes aujourd'hui bientôt 100 000 imaginez deux minutes la masse de boulot et encore une fois sans rémunération. Nous représentons aujourd'hui un groupe d'expression pour l'ensemble des Réunionnais, un espace important d'échanges et de liberté.
 
La presse utilise quotidiennement notre groupe pour illustrer des sujets, et cela encore une fois à titre gratuit. Nous n'en faisons ici aucun reproche. Ne tirons pas sur l'ambulance, nos équipes de modération son bien souvent hyper réactives.
 
Souhaitez-vous réellement la suppression d'un groupe d'expression composé de plus de 96 000 membres ? (Sur 800 000 habitants) quasiment 1/8 de la population de l'île ?
 
Merci à ceux qui nous soutiennent au quotidien, merci à nos sources et encore une fois nous n'avons rien contre les forces de l'ordre qui réalisent au quotidien un important et courageux travail pour le bien de La Société.
 
Réagissons en frères et non en chercheurs de buzz..."
 
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !