Le pronostic vital d'une victime est engagé (actualisé) :

Mayotte - Deux gendarmes grièvement blessés lors d'une intervention


Publié / Actualisé
Ce dimanche 24 juin 2018, deux gendarmes du GIGN ont été grièvement blessés à Mayotte. Ils ont été visés par des jets de pierres et de pavés alors qu'ils arrêtaient un homme suspecté d'avoir commis des violences sur des touristes. La ministre des outre-mer, Annick Girardin, a condamné cette agression
Ce dimanche 24 juin 2018, deux gendarmes du GIGN ont été grièvement blessés à Mayotte. Ils ont été visés par des jets de pierres et de pavés alors qu'ils arrêtaient un homme suspecté d'avoir commis des violences sur des touristes. La ministre des outre-mer, Annick Girardin, a condamné cette agression

Les faits se sont déroulés à Bandrelé, au dus-est de l'île, dimanche, vers 15 heures locales (16h à La Réunion). Deux gendarmes du GIGN (Groupement d'intervention de la gendarmerie nationale) ont été blessés grièvement. 

Une dizaine de personnes leur ont jeté des pierres et des pavés lorsqu'ils sont arrivés pour arrêter un homme contre lequel avait été émis un mandat de recherche pour des violences. 

L'un des deux militaires touchés, souffre d'une fracture du crâne. Son pronostic vital est engagé. Le second, souffre d'un traumatisme crânien. 

Selon le quotidien 20 Minutes, ils devraient être évacués ce lundi après-midi vers un hôpital de l'île de La Réunion.

A La Réunion, le syndicat Alternative Police CFDT a déclaré qu'il apportait tout son soutien aux gendarmes blessés. Il a également exigé "une réaction de notre administration face à ces violences qui mettent en péril la vie des forces de l'ordre". "Nous ne sommes pas payés pour nous faire tuer" a ajouté Freddy Tayo, référent national Outre-Mer. 

Dans un communiqué en fin lundi en fin d'après-midi la ministre des outre-mer, Annick Girardin, "condamne avec la plus grande fermeté ces actes de violence inacceptables et témoigne de son soutien indéfectible aux gendarmes blessés, à leur famille et à leurs collègues".

Mise en ligne le 25/06/18 à 13h49. Actualisé à 11h12

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !