[VIDÉO] Son fourgon était mal stationné :

Un facteur interpellé violemment à Lyon


Publié / Actualisé
La vidéo a été prise le jeudi 21 juin 2018, dans le centre-ville de Lyon, par un témoin, Ferdinand Tchangodei. Diffusée ce mercredi 27 juin sur le réseau social Faceook, elle interpelle de nombreux internautes. On y voit un facteur, dont le fourgon est mal stationné, se faire violemment interpeller par la police municipale. S
La vidéo a été prise le jeudi 21 juin 2018, dans le centre-ville de Lyon, par un témoin, Ferdinand Tchangodei. Diffusée ce mercredi 27 juin sur le réseau social Faceook, elle interpelle de nombreux internautes. On y voit un facteur, dont le fourgon est mal stationné, se faire violemment interpeller par la police municipale. S

Ferdinand Tchangodei a filmé tout la scène. Regardez : 

Selon lui, pour faire remonter le postier dans son camion, un policier municipal l'a pris par le cou et par le bras. "Il le secouait comme un figuier" raconte ce témoin. Dans l'action, l'automobiliste aurait perdu sa chaine. En contrepartie, il aurait fait tomber les lunettes du policier. 

Michel Noir : "C'est lamentable"

Michel Noir, maire de Lyon de 1989 à 1995 était sur place. "Vous êtes en train de démolir l'image de la police municipale. C'est lamentable" a-t-il affirmé aux forces de l'ordre. 

Quelques minutes plus tard, le postier s'est fait embarquer par les policiers. Il aurait déposé plainte pour "abus de pouvoir" mais le parquet l'aurait classée sans suite. 

En revanche, il serait convoqué par la justice au mois de novembre pour répondre de faits de "violence et outrage à agent"

   

3 Commentaire(s)

Narnard, Posté
De toute façon on lui dit de pas stationner sur le terre plein et de partir, monsieur veut rien entendre. Toujours se genre de vidéo qui ont pour but dénoncer les violences policières mais si le facteur était remonter dans sa camionnette sans se rebeller, car faut toujours contester les lois.
Thomas, Posté
pour cette fois, on n'entend pas les syndicats de police !
Joseph, Posté
On ne nous dit pas ce qu'il a fait ou dit avant de déclencher l'ire des policiers...