À 2600 km au large de La Réunion :

Un marin du navire de pêche " Saint-André " évacué en urgence au CHU de Bellepierre


Publié / Actualisé
L'hélicoptère "Panther" de la Marine nationale (FAZSOI) est intervenu ce lundi 2 juillet, en début de matinée, pour évacuer en urgence un marin pêcheur français gravement blessé à la main. Un autre blessé léger a été également pris en charge à l'arrivée du navire au Port par son armateur.
L'hélicoptère "Panther" de la Marine nationale (FAZSOI) est intervenu ce lundi 2 juillet, en début de matinée, pour évacuer en urgence un marin pêcheur français gravement blessé à la main. Un autre blessé léger a été également pris en charge à l'arrivée du navire au Port par son armateur.

Le 21 juin dernier, alors qu’il se trouvait à plus de 2 600 km de La Réunion et au large de la zone de Kerguelen (6 jours de mer de La Réunion), le navire de pêche " Saint-André " signale au centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) la présence d’un blessé à son bord. Aussitôt averti, une consultation télé-médicale maritime a été initiée avec le centre de consultation médicale maritime de Toulouse et le SAMU de La Réunion afin de programmer une évacuation médicalisée pour ce marin souffrant d’une infection grave à la main et risquant une septicémie. Sur la route de retour vers La Réunion, le capitaine du navire signale également un marin victime de vives douleurs abdominales.

Compte-tenu de l’urgence vitale de l’intervention médicale et de l’éloignement du navire, il a été décidé, après un suivi régulier entre le CROSS et le médecin régulateur, une évacuation par un moyen aérien du marin pêcheur souffrant de la main. Il a été hélitreuillé à 06h30 par l’équipage d’un " Panther " de la Marine nationale (FAZSOI), à environ 190 km des côtes réunionnaises, en présence d’un médecin du service de santé des armées. Il a été conduit au CHU de Bellepierre pour y être opéré dans la matinée.

L’autre marin a été pris en charge par son agent maritime, une fois le "Saint-André" à quai (16h00).

Cette mission coordonnée par le CROSS Réunion s’est effectuée sous l’autorité du préfet de La Réunion, délégué du Gouvernement pour l’action de l’État en mer.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !