La Chambre de commerce et d'industrie développe de nouveaux outils :

Le numérique "pour éviter la solitude des créateurs d'entreprise"


Publié / Actualisé
La Chambre de Commerce et d'Industrie Ile de La Réunion (CCI) et son président Ibrahim Patel ont présenté ce mardi 3 juillet 2018 plusieurs outils d'accompagnement des futurs chefs d'entreprises. Des outils qui font suite à une étude sur le e-commerce réalisée par Médiamétrie, à la demande de la CCIR. L'objectif : s'adapter aux évolutions du commerce.
La Chambre de Commerce et d'Industrie Ile de La Réunion (CCI) et son président Ibrahim Patel ont présenté ce mardi 3 juillet 2018 plusieurs outils d'accompagnement des futurs chefs d'entreprises. Des outils qui font suite à une étude sur le e-commerce réalisée par Médiamétrie, à la demande de la CCIR. L'objectif : s'adapter aux évolutions du commerce.

Au total trois outils sont proposés par la CCIR avec un objectif bien précis :

- la CCI Business Builder, une plateforme collaborative pour coacher les entrepreneurs et les accompagner dans les différentes étapes de la création d’entreprise. La cible : les créateurs d’entreprises connectés et qui privilégient le travail en ligne

- declikeco, plateforme économique préexistante dont l’interface a été changée pour plus d’ergonomie. Les objectifs : regrouper les données socio-économiques pour les rendre accessibles au plus grand nombre, avec une actualisation tous les deux à trois mois

- datashop, plateforme économique également avec une actualisation des données en temps réel. Le but étant de vendre des données concernant les entreprises.

Lire aussi : [VIDEO] CCI Business Builder : une nouvelle appli web pour coacher les entrepreneurs

"On est bien dans un contexte en pleine mutation. Aujourd’hui, tout le monde parle de la digitalisation et cela touche aussi la création d’entreprise" déclare Azize Amode, directeur du pôle économique de la CCI Réunion. Avant d’ajouter que "l’on a une population qui a évolué, une population porteuse de projet."

- Une plateforme en ligne, avec des plus et des moins -

CCI Business Builder, un outil qui peut faire réagir. Pour Laurent Bleriot, président du club des entrepreneurs "c’est une bonne initiative. Avec tous les dispositifs mis en place, cela va permettre d’éviter la solitude du chef d’entreprise, précise-t-il. Souvent, lors d’une création d’entreprise, l’entrepreneur se retrouve seul avec ses questions et ne sait pas trop comment s’y prendre."

"La plateforme va permettre de l’aiguiller et de réduire les déplacements. Après rien ne vaut le contact humain" souligne-t-il.

Un constat partagé par Cédric Ouassiero qui a ouvert sa pizzéria il y a plus d’un an. "Avant, je travaillais dans la restauration comme commis ou second. À force de voir que j’étais capable, j’ai décidé de me lancer. C’était une idée qui me trottait dans la tête depuis pas mal de temps" précise-t-il.

"Concernant cette plateforme, je pense que c’est une très bonne chose. Quand je me suis lancée dans ma création d’entreprise, j’étais seul même si je collaborais déjà avec une entreprise, déclare l’auto-entrepreneur. Vu qu’elle concerne les petites entreprises, il faut préciser que je me suis énormément déplacé et ça représente un coût. Entre l’essence, la nourriture car parfois c’est de longues journées d’informations qui nous attendent…"

Avec cet outil, "ça va permettre une belle économie aux entrepreneurs. Le centime de gagner c’est le centime de gagner. Quand on est en début de création, on n’a pas forcément beaucoup de moyens. Et puis, c’est un gain de temps. C’est plus rapide d’avoir un accompagnement en ligne" poursuit-il.

En revanche, "avoir un référent physique c’est mieux" conclut Cédric Ouassiero. Notamment "pour pouvoir discuter et échanger avec la personne, se retrouver à un endroit" ajoute Laurent Bleriot.

- Une étude de Médiamétrie sur le e-commerce –

Des outils qui seront mis en place à la suite de cette étude demandée par la CCIR elle-même. La majorité des cyber-acheteurs réunionnais ont effectué leurs achats sur internet, dont 32 % au cours des 30 derniers jours. "C’est un peu moins que la moyenne en Métropole qui est de 42 %" précise Karima Moussaïd, consultante Médias Zone Océan Indien.

A La Réunion, la catégorie d’achat en ligne plébiscitée par 59 % des internautes est l’habillement, les chaussures, la mode et la lingerie. Avec en pôle position les sites Amazon (24 %) et Wish (23 %) pour un budget moyen de 88 euros hors frais.

Concernant les internautes réunionnais n’effectuant aucun achats en ligne, "la crainte d’une arnaque" et "la sécurité des paiements" sont les principales raisons du frein à l’achat.

cli/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !