Contrat de transition écologique du TCO :

Joseph Sinimalé va signer la charte d'engagement à Paris


Publié / Actualisé
Joseph Sinimalé signera ce mercredi 11 juillet 2018 à Paris aux côtés du Secrétaire d'État de la Transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu, la Charte d'Engagement relative au Contrat de Transition Ecologique du Territoire de la Côte Ouest. Nous publions ci-dessous le communiqué du TCO
Joseph Sinimalé signera ce mercredi 11 juillet 2018 à Paris aux côtés du Secrétaire d'État de la Transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu, la Charte d'Engagement relative au Contrat de Transition Ecologique du Territoire de la Côte Ouest. Nous publions ci-dessous le communiqué du TCO

"Après la venue du Secrétaire d’État de la Transition Ecologique et Solidaire, Sébastien Lecornu, au TCO, les 6 et 7 juin derniers, pour initialiser le contrat de transition écologique (CTE) du Territoire de la Côte Ouest, c’est au tour du Président du TCO, Monsieur Joseph Sinimalé, d’être invité à Paris, pour signer la Charte d’Engagement de ce contrat.

Cette signature aura lieu demain, mercredi 11 juillet, en présence du secrétaire d’Etat lui-même et des présidents des autres communautés d’agglomération retenues pour cette démarche.

Le TCO œuvre depuis longtemps déjà dans les domaines de la transition écologique et de l’innovation. Cette démarche va apporter avant tout de la simplification dans l’instruction des dossiers économiques ainsi que la mobilisation des financements, et permettra de garantir des délais de déploiement des projets sur lesquels les parties se seront engagées.

Le Président du TCO souhaite que notre territoire devienne un laboratoire d’expérimentation et d’innovation. Les projets sur l’Ouest contribuant à la préservation de l’environnement tout en permettant le développement économique et social, sont nombreux. Plus de 40 projets potentiellement éligibles ont déjà été recensés que ce soit dans le public ou le privé.

Territoire de grande ambition, avec l’Ecocité comme signe de vitrine et de laboratoire tropical pour La Réunion, la France et l’international, le TCO a été choisi par l’Etat pour expérimenter cette nouvelle démarche.

Le TCO est un territoire hautement stratégique pour La Réunion.

L’Ouest bénéficie en effet de sites et de paysages exceptionnels, de centaines d’hectares de forêts primaires, d’un moteur économique puissant, fondé sur le développement du Grand Port Maritime, véritable poumon économique de l’île, sur une agriculture en pleine restructuration et sur un secteur touristique, principale source de création de richesses de l’île. Ce territoire comporte également la dernière réserve foncière stratégique de l’île, à proximité du port et des grands producteurs économiques de l’Ouest.

Néanmoins, ce territoire précieux est particulièrement fragile, menacé par une extension urbaine galopante, alimentée par une croissance démographique soutenue. Dès lors, les élus ont fait le choix d’une transition écologique et solidaire, visant à préserver les grands équilibres et à relever les défis du développement.

Ce choix s’est traduit notamment par l’élaboration du projet urbain, l’Ecocité, avec l’ambition de créer la Ville tropicale durable de demain, sur près de 5000 hectares pouvant accueillir 40 000 nouveaux habitants ; une ville innovante, verte, mobile et connectée.

L’Ecocité constitue le laboratoire de la Ville tropicale de demain, une ville où la durabilité est au cœur de chaque projet, avec l’ambition de produire une meilleure relation entre l’Homme, la Nature et la Ville.

Ce contrat de transition écologique est en adéquation avec la conduite de la politique publique de la Communauté d’agglomération où la durabilité (l’équilibre entre développement et protection de l’environnement), est au centre de chaque projet et action de la collectivité locale.

- Qu’est-ce que le CTE ? -

Le Contrat de Transition Ecologique est un outil opérationnel et se formalise sous la forme d’accords d’objectifs et de résultats entre l’Etat, les collectivités locales et les entreprises pour accélérer et de sécuriser les initiatives locales autour de projets durables.

Le CTE est un partenariat public-privé qui vise à soutenir les territoires en difficulté qui n’ont pas entrepris leur transition écologique, ou qui sont en voie de transition, afin qu’ils puissent entamer leur révolution et devenir des "laboratoires" d’expérimentation de référence. Le CTE est une approche concrète et durable qui consiste à accompagner les collectivités, le monde économique et associatif dans leurs projets de transition écologique et solidaire, et qui particulièrement tient compte des impacts économiques, sociaux et environnementaux de chaque initiative locale.

Pour ce faire, les territoires doivent donc se réinventer, trouver leur propre voie de transformation, en favorisant la transition énergétique, économique et numérique. Ils doivent mobiliser tous les acteurs pour assurer un futur généreux, en traçant leur propre feuille de route. Les territoires doivent dessiner leur propre destin en concevant autrement le développement économique, c’est-à-dire le moderniser en pariant sur l’approche globale et intégrée, et en misant sur l’économie décarbonée pour créer des emplois".

   

1 Commentaire(s)

KUNTA KINTé, Posté
L'article est objectif rien à dire mais qui de Sinimalé ou de l'état va se faire rouler ?
Sinimalé est un instable qui avance sans aucune constance en politique