"Je protège ma forêt, je ramène mes déchets" (actualisé) :

L'ONF veut bannir les poubelles des sites et sentiers


Publié / Actualisé
L'Office nationale des forêts lance une campagne contre l'abandon des déchets en forêt et sur les sentiers de l'île. Afin de responsabiliser les visiteurs, touristes et randonneurs, l'ONF déséquipe au fur et à mesure les sites secondaires en poubelles. L'objectif est d'inciter les visiteurs à ramener avec eux leur déchets. Ce mercredi 18 juillet 2018, c'est sur le site du "Pic Adam" dans les hauteurs de Saint-Denis que les poubelles ont été retirées par les agents de l'ONF. Des pictogrammes de sensibilisation ont ensuite été posés. "La présence de poubelles sur les sites n'était pas suffisante pour les garder propres. Des déchets jonchaient le sols à côté de poubelles pleines pour certaines mais totalement vides pour d'autres" détaille l'ONF
L'Office nationale des forêts lance une campagne contre l'abandon des déchets en forêt et sur les sentiers de l'île. Afin de responsabiliser les visiteurs, touristes et randonneurs, l'ONF déséquipe au fur et à mesure les sites secondaires en poubelles. L'objectif est d'inciter les visiteurs à ramener avec eux leur déchets. Ce mercredi 18 juillet 2018, c'est sur le site du "Pic Adam" dans les hauteurs de Saint-Denis que les poubelles ont été retirées par les agents de l'ONF. Des pictogrammes de sensibilisation ont ensuite été posés. "La présence de poubelles sur les sites n'était pas suffisante pour les garder propres. Des déchets jonchaient le sols à côté de poubelles pleines pour certaines mais totalement vides pour d'autres" détaille l'ONF

"Entre 300 et 400 tonnes de déchets sont ramassées chaque année par les équipes de l'ONF sur les sentiers et sites de l'île" explique Alain Fontaine, chargé de communication à l'Office nationale des forêts. Ces opérations de nettoyage de forêts et sentiers coûtent au Département enviro 500 000 euros par an et représentent 14 000 heures de travail pour les ouvriers.

C'est donc pour sensibilier encore plus le grand public à la problématique des déchets que l'opération "je protège ma forêt, je ramène mes déchets" est lancée pour les sites touristiques dits secondaires. Des pictogrammes ont été posés sur le site du "Pic Adam" pour inciter les vistieurs à ramener leurs déchets en quittant les lieux.

L'abandon des déchets dans la nature favorise aussi la présence des nuisibles, "les rats, les chiens et chats errants menacent la salubrité des lieux et parfois d'autres espèces comme le tuit-tuit" explique Alain Fontaine.

Alain Fontaine nous explique l'opération et ses objectifs. Regardez :

 

- Quatre millions de visiteurs par an sur 350 sites à préserver -

Les 350 sites patrimoniaux de La Réunion attirent environ quatre millions de visiteurs par an. Parmi eux 1,8 million de randonneurs arpentent les sentiers.

Le programme de déséquipement des sites et sentiers a commencé en 2008 sur des sites secondaires. Les poubelles ont déjà été retirées sur certains lieux comme les hauts du Brûlé, Bélouve (cirque de Salazie) ou encore Petite Plaine à la Plaine des Palmistes"pour que les gens apprennent à avoir ce réflexe civique" note Alain Fontaine.

Le site de Pic Adam reçoit 36000 visiteurs par an. Considéré comme secondaire par le nombre de passage annuel, il est situé dans les hauteurs de Bois-de-Nèfles Sainte-Clotilde et il donne accès au sentier principal de la Roche écrite.

Willy Técher, reponsable patrimonial du secteur de la Roche écrite explique le travail de ses équipes sur l'entretien des sites et sentiers :

Cette opération de déséquipement en poubelles des sites et sentiers touristiques est accompagnée d'une vaste campagne de sensibilisation des enfants dans les écoles à travers l'édition de supports pédagogiques.

Cette opératon ne concerne pas les aires très fréquentées comme le Maïdo par exemple.

www.ipreunion.com

 

   

3 Commentaire(s)

Laulo, Posté
Donc selon l ont, c'est plus facile de ramasser les déchets à terre, plutôt que dans les poubelles. Ou alors il s ont décidé de ne plus rien ramasser ?!
Laulo, Posté
Aïe aïe aïe, donc le touriste ramène sa poubelle à l hôtel.
Jacques, Posté
Et dans l'éventualité ou le makote ne sait pas lire, voir souille plus encore par défi ?