A bord du navire de pêche Le Saint André (actualisé) :

Un marin indonésien est décédé après être tombé à l'eau


Publié / Actualisé
Il y a deux jours, ce lundi 16 juillet 2018, un drame est survenu à bord du navire de pêche à la légine Le Saint-André, qui fait des campagnes de trois mois dans l'Antarctique. Parmi les 28 membres d'équipage, deux marins, de nationalité indonésienne, seraient tombés à l'eau. Ils ont été repêchés mais l'un d'eux n'a pas pu être réanimé. En route pour rejoindre l'île de La Réunion, le palangrier austral appartenant à la société réunionnaise Pêche avenir devrait accoster au port de la Pointe des galets, ce vendredi 20 juillet. (Photo Pêche avenir Facebook) La préfecture de La Réunion a publié un communiqué dont voici l'intégralité :
Il y a deux jours, ce lundi 16 juillet 2018, un drame est survenu à bord du navire de pêche à la légine Le Saint-André, qui fait des campagnes de trois mois dans l'Antarctique. Parmi les 28 membres d'équipage, deux marins, de nationalité indonésienne, seraient tombés à l'eau. Ils ont été repêchés mais l'un d'eux n'a pas pu être réanimé. En route pour rejoindre l'île de La Réunion, le palangrier austral appartenant à la société réunionnaise Pêche avenir devrait accoster au port de la Pointe des galets, ce vendredi 20 juillet. (Photo Pêche avenir Facebook) La préfecture de La Réunion a publié un communiqué dont voici l'intégralité :

Le lundi 16 juillet 2018 vers 17H45, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de La Réunion a été informé d’une assistance médicale au profit d’un marin du palangrier " Saint-André ". Le navire qui faisait route vers l’archipel de Crozet pour pêcher la légine était à 585 milles nautiques (1000 kms) de Crozet et 950 milles nautiques (1760 kms) de La Réunion. Deux marins étaient à l’avant du navire quand un paquet de mer a projeté l’un d’entre eux à la mer. Il a pu ensuite être secouru par les marins du " Saint-André ". Après un arrêt cardiaque, malgré les efforts de réanimation de l’équipage assisté du médecin régulateur du SAMU maritime de Toulouse en liaison téléphonique par satellite, la victime de nationalité indonésienne (30 ans) a été déclarée décédée à 18h55. Le deuxième marin ainsi qu’un lieutenant du bord ont été victimes de blessures plus légères.

Le médecin régulateur du SAMU a souhaité que le patrouilleur polaire de la Marine Nationale "L’Astrolabe", qui faisait route également vers La Réunion, se déroute afin d’accompagner le " Saint-André " sur son trajet retour. Le point de ralliement a été fixé à environ 300 milles nautiques au sud de La Réunion dans la nuit de mercredi 18 à jeudi 19 juillet 2018. Le SAMU de Toulouse, le CROSS Réunion et l’armateur du navire restent en liaison avec l’équipage éprouvé par ce tragique  événement de mer.
L’arrivée du " Saint-André " et de " l’Astrolabe " sont prévus vendredi 20 juillet 2018 en journée à La Réunion.

(mis en ligne  le 18/07/18 à 16:57 actualisé à 18:33)

   

2 Commentaire(s)

Zambrovatte, Posté
Arrêté d'exploiter la misère humaine pou enrichie à zot ici le chômage i batt le record
Henri, Posté
Comme quoi ça n'a pas que des inconvénients de ne pas faire travailler les "locaux"...

Il faut un drame pour connaître le fond caché des choses !