Beaucoup plus cher qu'en métropole :

Voitures neuves : l'automobiliste, cette vache à lait...


Publié / Actualisé
L'Observatoire des prix, des marges et des revenus à La Réunion a communiqué mercredi 18 juillet les résultats d'une étude sur le prix des voitures neuves sur l'île. Ce bilan, réalisé par le cabinet Elan OI, confirme ce que chacun sait : les voitures coûtent plus cher ici. Et permet (presque) de comprendre pourquoi.
L'Observatoire des prix, des marges et des revenus à La Réunion a communiqué mercredi 18 juillet les résultats d'une étude sur le prix des voitures neuves sur l'île. Ce bilan, réalisé par le cabinet Elan OI, confirme ce que chacun sait : les voitures coûtent plus cher ici. Et permet (presque) de comprendre pourquoi.

Sur un parc d’environ 341 000 véhicules de moins de 16 ans en circulation sur l’île, près de 25 000 sont remplacés par des voitures neuves achetées à La Réunion. Une opération qui n’est pas sans coup de massue sur le portefeuille du consommateur réunionnais, comparativement à son alter ego métropolitain.


Des comparaisons étonnantes

Comme le signale le cabinet Elan OI, il faut comparer ce qui est comparable, c’est-à-dire un véhicule présentant les mêmes options. Ainsi, le cabinet Elan OI peut-il présenter un tableau qui établit 5% seulement de différence entre une Clio Emotion de type 0,9 TCE 90, 899 cylindrées, vendue ici 17 400 euros TTC contre 16 900 euros en métropole. Etonnant, surtout si l’on considère que l’octroi de mer pèse 13% du prix HT et que si on y ajoute la TVA, on frôle les 34 % de taxes.
Mais certaines marques enregistrent des différences bien plus importantes entre les deux territoires : ainsi, dans cette même catégorie (Essence > 1 000 cm3) une Nissan Micra Acenta de type IG T90, 898 cylindrées, est facturée 18 466 euros (dont 13% d’octroi de mer) contre 14 900 euros en métropole, ce qui représente un écart conséquent : 24% ! 

Dans une catégorie supérieure (essence < 1 500 cm3), une Peugeot 208 Style de type 1,2 Puretech 82, 1199 cylindrées, cette fois-là taxée de 18% au titre de l’octroi de mer, coûtera 19 150 euros contre 17 760 euros en métropole, soit 7% d’écart.

Surprise, dans la même catégorie, une Golf Volkswagen Trend, de type Trend TSI 85, 1197 cylindrées, s’annonce à 21 790 euros contre 17 060 euros, soit 28% de plus !

Mais on a parfois des bonnes surprises. Ainsi dans une troisième catégorie (Diesel < à 1 500 cm3), une Renault Clio Passion de type 1,5 DCI 90, 1461 cylindrées, toujours taxée à 18% au titre de l’octroi de mer, coûtera 19 400 euros à La Réunion contre 19 880 euros en métropole, soit 2% moins chez nous. Dans cette même catégorie, le véhicule dont l’achat à La Réunion serait totalement rédhibitoire si on y regardait à deux fois est un Dacia Duster Ambiance, de type 1,5 DCI 90, 1461 cylindrées, vendu 21 440 euros à La Réunion contre 15 850 euros en métropole. Soit… 35 % de coup de massue chez nous. Et n’incriminons pas l’octroi de mer, car le taux reste fixé à 18%.

Quant aux voitures électriques, aux ventes quasi anecdotiques (environ une centaine par année depuis deux ans) et dispensées d’octroi de mer, sur trois modèles analysés, deux (BMW 13 Design Atelier et Volkswagen E-Golf) sont moins chers à La Réunion qu’en métropole ( -5% et -4%), le troisième (Renault Zoé life bva) coûtant 8% de plus chez nous.

Des moyennes plus que fluctuantes

Elan OI tirant moyenne de tout ce qui roule en déduit donc que les voitures essence de moins de 1 000 cm3 enregistrent un écart de 7% par rapport à la métropole, que celles entre 1000 et 1500 cm3 annoncent un pic de 14%, que les voitures diesel de moins de 1 500 cm3 affichent 9% de plus qu’en métropole, celles entre 1500 et 2500 cm3 pesant 12% de plus et que, in fine, les voitures électriques remportent la palme du 1% moins cher. Reste à convaincre les consommateurs réunionnais de ces résultats, persuadés qu’ils sont d’en être de leur poche à des niveaux de pourcentage bien plus importants.

Quant aux marges des concessionnaires, que le cabinet ELAN OI estime " difficilement évaluables ", il faut bien en tirer une fois de plus une moyenne " pondérée ", qu’ELAN OI établit entre 10 et 14%. Ce qui ne pèse pas le poids d’une plume dans le prix final de nos petites automobiles. L’impact du coût de reprise de l’ancien véhicule, bien que non chiffré dans ce bilan, doit sans doute jouer dans le taux de marge élevé. Mais le poids le plus lourd dans l’étiquette, reste tout de même les taxes. Jusqu’à 36,5% selon les modèles.

Et les marques les plus vendues sont…

Quoi qu’il en soit, les prix hauts ne freinent pas le consommateur puisque de septembre 2016 à septembre 2017, 23 201 véhicules ont été immatriculés. La catégorie la plus vendue concerne les véhicules essence inférieurs à 1 000 cm3 et diesel inférieurs à 1 500 cm3. Ce qui n’est pas une surprise. Et pour le mot de la fin, les marques les plus vendues à La Réunion sont à quasi égalité Peugeot et Renault (35% des immatriculations en 2016), suivies à bonne moitié de leur score par Volkswagen.

Reste à savoir comment alléger la douloureuse ? Elan 0I avance des pistes : réduire les taxes à l’exportation, les coûts qui relèvent de la distribution des voitures et bien sûr adoucir le taux de marge des concessionnaires. Autant de leviers difficiles à actionner. Alors, le consommateur réunionnais est-il roulé à l'arrivée ? Peu ou prou, il doit bien rouler, de toute façon...

ml/www.ipreunion.com
 

   

4 Commentaire(s)

Bacocool, depuis son mobile, Posté
Pitié! Au moins, que la rédaction d’un article soit confiée à quelqu’un qui ait une toute petite idée de ce dont il parle. Qu’est ce que c’est que ce charabia: 1500 « cylindrées »...??? Il s’agit évidemment de centimètres cubes. Mais où est-on allé chercher ces 1500 « cylindrées »....? Vraiment, la honte.
CHABAN, Posté
@Aterla
En accord avec vous


Ci-dessous les chiffres exactes


Véhicules de Tourisme Essence ou Diesel
* Octroi de Mer (OM):

– Cylindrée inférieure à 1000 cm3: 10.5% sur la valeur CAF
– Cylindrée comprise entre 1000 et 1500 cm3: 15.5% sur la valeur CAF
– Cylindrée comprise entre 1500 et 2000 cm3: 20.5% sur la valeur CAF
– Cylindrée comprise entre 2000 et 2500 cm3: 25.5% sur la valeur CAF
– Cylindrée supérieure à 2500cm3: 34% sur la valeur CAF

* Octroi de Mer Régional (OMR) :

Le pourcentage d’octroi de mer régional est fixé à 2.5% de la valeur CAF.

Véhicules de Tourisme Hybrides
* Octroi de Mer (OM):

Le Taux d’Octroi de mer pour les véhicules hybrides de cylindrée inférieure à 2500 cm3 est fixé à 4%.

* Octroi de Mer Régional (OMR) :

Le pourcentage d’octroi de mer régional est fixé à 2.5% de la valeur CAF.

Véhicules de Tourisme électriques
* Octroi de Mer (OM):

Le Taux d’Octroi de mer pour les véhicules électriques est fixé à 0% (exonération totale)

* Octroi de Mer Régional (OMR) :

Le Taux d’Octroi de mer pour les véhicules électriques est fixé à 0% (exonération totale)

Pour info, la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) est identique quelle que soit le type de véhicule de tourisme, elle est actuellement à 8,5%
Aterla, Posté
Au niveau coût de la vie, la voiture est bien sûr l'éléphant au milieu du salon (accompagnée par la baleine du prix des maisons).

Cependant à lire l'article je ne sais pas de combien est l'octroi de mer : 18 ou 13%, fixe ou variable. Quant à la taxe restante, la TVA, il est évident que les concessionnaires achètent hors-taxe. On ne la paye donc pas 2 fois. De plus ces mêmes concessionnaires n'achètent pas non plus au prix public, leur marge est donc énorme.

Ces deux points me font donc douter du reste des chiffres de cet étude...
CHABAN, Posté
Jusqu’à 36,5% selon les modèles


pour les + de 2500cm3


+ 8,5% de TVA



Le Taux d’Octroi de mer pour les véhicules électriques est fixé à 0% (exonération totale)


Question à imaz : les comparatifs ont été fait sur les prix ventes public métropole et Réunion?
Le concessionnaire reunionnais achète directement avec le fabriquant, les marges ne sont-ils finalement pas encore plus élevées ?