Plus de 550 hectares sont concernés (actualisé) :

Saint-Paul - L'enquête publique pour les enlèvements d'andains reportée


Publié / Actualisé
Ce lundi 23 juillet 2018 devait débuter une enquête publique sur le projet d'enlèvement d'andains envisagé entre la ravine Saint-Gilles et la ravine de la Saline. Prescrite par le préfet de La Réunion, cette enquête devait se terminer le 6 août mais elle a été reportée au mois d'octobre 2018. Elle porte sur une demande d'autorisation d'exploiter les andains sur plus de 550 hectares. (Photo d'illustration)
Ce lundi 23 juillet 2018 devait débuter une enquête publique sur le projet d'enlèvement d'andains envisagé entre la ravine Saint-Gilles et la ravine de la Saline. Prescrite par le préfet de La Réunion, cette enquête devait se terminer le 6 août mais elle a été reportée au mois d'octobre 2018. Elle porte sur une demande d'autorisation d'exploiter les andains sur plus de 550 hectares. (Photo d'illustration)

Désignée comme étant la commissaire enquêtrice, Béatrice Vittoz devait recevoir, en personne, les observations du public ce lundi, de 9h à 12h, le 2 août de 9h à 12h, et le 6 août de 13h à 16h. Et ce, en mairie de Saint-Paul. Mais il n'en n'est rien. L'enquête publique a été reportée

Une zone convoitée de plus de 550 hectares

Pour rappel, le projet menée par Antenne 4 vise à enlever des andains rocheux au moyen d'engins de chantier habituels (pelle mécanique et camion benne) sur une zone de plus de 550 hectares, comprise entre la ravine Saint-Gilles et la ravine de la Saline. Une zone appartenant à la société immobilière CBO Territoria. 

Il est prévu d'enlever environ 350 andains pour une longueur de 53 kilomètres. Pour "les besoins du chantier de la Nouvelle Route du Littoral mais aussi pour satisfaire aux besoins immédiats de divers chantiers du BTP" selon le porteur de projet.

Dégradation de la qualité de l'eau, perturbation temporaire, risque de prolifération d'espèces exotiques envahissantes...

Il y a deux semaines, le 2 juillet 2018, Emmanuel Seraphin, chef de file de l'opposition municipale à Saint-Paul a souhaité tiré la sonnette d'alarme quant au projet d'enlèvement d'andains prévu. "Vous imaginez l’impact que cela peut avoir ?" a-t-il questionné avant de lister les conséquences du projet : 

"- la dégradation de la qualité des eaux superficielles et souterraines

- la perturbation temporaire voire la destruction d’espèces et d’habitats naturels patrimoniaux

- le risque de prolifération d’espèces exotiques envahissantes, animales et végétales, nuisibles pour les écosystèmes

- le bouleversement des continuités écologiques et équilibres biologiques."

Selon lui, "les risques les plus importants restent évidemment les risques liés aux inondations". Ce qu'a d'ailleurs démontré une étude mandatée par Antenne 4 et réalisée par la SAFER en notant l’importance des écoulements issus de la zone convoitée de Saint-Paul vers la ville et le lagon. 

Lire aussi => Enlèvement d'andains à Saint-Paul : Des impacts non négligeables selon Emmanuel Seraphin

sw/www.ipreunion

   

2 Commentaire(s)

Le poisson pierre, Posté
L'exemple tout "chaud" de St Leu ne suffit pas ...!!!!je prédis le même sort à st Gilles au prochain épisode de pluie...la CUPIDITÉ de l'homme n'a pas de limite !!!! La NATURE nous a donné des merveilles et Nous ne savons que la détruire..
Fredo, Posté
et comment se fait il ...!!!!!! que comme par le plus grand des hasards ... ce site web ou on peut écrire directement pour les observations sur cette enquète .... ce site soit à chaque ouverture de page avec un énorme point d'exclamation ...site suspecté de hameçonnage !!! site et page dangereuse !!!! bref !!! bien étrange ! tout ça pour encore détruire un peu plus notre pauvre ile ... et enrichir CBO qui va faire nettoyer tous ses terrains à bâtir ...en étant en plus payé pour ça !!! ...........mais c'est incroyable !!