Bois Rouge (actualisé) :

L'usine sucrière reprend le broyage avec prudence


Publié / Actualisé
Ce lundi 23 juillet 2018, aux alentours de 18h30, l'industriel Tereos a annoncé une bonne nouvelle : la reprise de l'activité à l'usine sucrière de Bois Rouge, en panne depuis quatre jours. Mais une heure plus tard, l'usine a de nouveau, été mise à l'arrêt. Résultat : Tereos a accepté de réceptionner les cannes dans la matinée de ce mardi 24 juillet 2018, de 6h à 10h seulement. Après un nouveau point réalisé à 17h, ce mardi avec les planteurs, Marc Thiery, responsable agricole de la sucrerie et Jean-Pierre Desaix, directeur de la sucrerie, l'usine de Bois Rouge a décidé de reprendre le broyage des cannes... Avec prudence! De plus, l'usine, qui accuse aujourd'hui un stock de 10 000 tonnes de cannes à broyer ne pourra pas réceptionner ce mercredi. Un nouveau point sera prévu dans la matinée, puis en fin de journée.
Ce lundi 23 juillet 2018, aux alentours de 18h30, l'industriel Tereos a annoncé une bonne nouvelle : la reprise de l'activité à l'usine sucrière de Bois Rouge, en panne depuis quatre jours. Mais une heure plus tard, l'usine a de nouveau, été mise à l'arrêt. Résultat : Tereos a accepté de réceptionner les cannes dans la matinée de ce mardi 24 juillet 2018, de 6h à 10h seulement. Après un nouveau point réalisé à 17h, ce mardi avec les planteurs, Marc Thiery, responsable agricole de la sucrerie et Jean-Pierre Desaix, directeur de la sucrerie, l'usine de Bois Rouge a décidé de reprendre le broyage des cannes... Avec prudence! De plus, l'usine, qui accuse aujourd'hui un stock de 10 000 tonnes de cannes à broyer ne pourra pas réceptionner ce mercredi. Un nouveau point sera prévu dans la matinée, puis en fin de journée.

Un coup dur pour les planteurs qui se retrouvent avec des stocks importants de cannes coupées depuis déjà la semaine dernière. "Dans la nuit, ça a (re)pété" désespèrait Olivier Fontaine, membre de la FDSEA, dans la matinée de ce mardi. 

Pourtant, la veille, en fin de journée, le problème semblait être résolu.

Lire aussi => En panne depuis quatre jours (actualisé) L'usine sucrière de Bois Rouge reprend son activité dès demain

Tereos a tout de même décidé d'accepter les remorques jusqu'à 10h ce mardi. Mais le problème persiste. 

"On ne peut pas broyer explique Tereos. C'est un problème technique : un problème d'approvisionnement de vapeur entre Albioma et nous"

"C'est un problème qu'on n'arrive pas à résoudre déclare Olivier Fontaine. "Les équipes travaillent pour sur le problème" assure de son côté, Tereos. 

sw/www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !