Il devrait être opérationnel dès la prochaine saison :

Alertes cycloniques - La révision du dispositif toujours en cours


Publié / Actualisé
Souvenez-vous : suite au tollé provoqué par la (mauvaise) gestion des alertes cycloniques la saison dernière, sur décision de la ministre des outre-mer, le préfet de La Réunion, Amaury de Saint-Quentin a enclenché la révision du dispositif. Pour ce faire, le 4 mai dernier, les maires des communes réunionnaises ont été invités à se réunir à la préfecture pour ouvrir les échanges sur une amélioration possible des dispositifs d'alerte existants. Depuis, les travaux ont-ils avancé ? Quelles vont être les prochaines étapes ? Et la préfecture envisage-t-elle de tenir sa promesse : à savoir, pouvoir mettre en place le dispositif révisé dès la prochaine saison cyclonique ? Imaz Press Réunion a posé ces questions au représentant de l'Etat. (Photo d'archives)
Souvenez-vous : suite au tollé provoqué par la (mauvaise) gestion des alertes cycloniques la saison dernière, sur décision de la ministre des outre-mer, le préfet de La Réunion, Amaury de Saint-Quentin a enclenché la révision du dispositif. Pour ce faire, le 4 mai dernier, les maires des communes réunionnaises ont été invités à se réunir à la préfecture pour ouvrir les échanges sur une amélioration possible des dispositifs d'alerte existants. Depuis, les travaux ont-ils avancé ? Quelles vont être les prochaines étapes ? Et la préfecture envisage-t-elle de tenir sa promesse : à savoir, pouvoir mettre en place le dispositif révisé dès la prochaine saison cyclonique ? Imaz Press Réunion a posé ces questions au représentant de l'Etat. (Photo d'archives)

"Amaury de Saint-Quentin, préfet de La Réunion, a réuni les maires le 4 mai 2018 en préfecture pour un premier retour d‘expérience de la saison cyclonique 2017-2018 et ouvrir les échanges sur l’amélioration des dispositifs d’alerte existants" a rappelé la préfecture.

Lire aussi => [VIDÉOS] La Préfecture a invité les élus à échanger - Alertes cycloniques : la révision du dispositif a commencé

La révision en quatre phases

La démarche engagée est structurée en quatre phases. Les voici : 

- Une phase de concertation : le préfet de La Réunion a saisi les maires par courrier afin de recueillir leurs propositions avant le 28 août prochain

- Une phase d’élaboration au travers de groupes de travail réunissant les services de l’Etat, les services de secours et de sécurité, les collectivités locales et plusieurs partenaires concourant à la gestion de la crise.

- Une phase de proposition : les éléments issus des deux précédentes phases feront l’objet d’une synthèse. Des propositions concrètes seront alors présentées à l’ensemble des acteurs concourant à la gestion de crise.

- Une phase de validation et de mise en œuvre du nouveau dispositif : une fois validées par les services de l’État, les améliorations du système d’alerte cyclonique devront être opérationnelles pour l’ouverture de la prochaine saison cyclonique.

L'échec de la saison dernière

Pour rappel, la révision de ce dispositif a été décidée suite à la saison dernière. Et précisément suite à la dernière tempête qui a bouleversé La Réunion : Fakir. Le passage du phénomène avait entraîné dans son sillage, l'indignation des internautes sur les réseaux sociaux. Tous se posaient la même question : "pourquoi aucune alerte cyclonique n'a été déclenchée?"

En guise de réponse, le représentant de l'Etat avait expliqué que les alertes ne pouvaient être déclenchées qu'à partir de vents soufflant à plus de 150 km/h. Ce qui n'était pas le cas selon lui. Pourtant à Gros-Piton Sainte-Rose des rafales atteignant les 176 km/h avaient été enregistrées... 

Lire aussi => Fakir ou la sous estimation des risques (actualisé) : Des conditions cycloniques... sans alerte cyclonique

A la fin du mois d'avril 2018, le préfet de La Réunion s'était entretenu avec la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, Météo France et la Direction générale de la sécurité civile et de gestion des crises.

A l'issue de cette rencontre, Annick Girardin avait estimé qu'un système d'alerte tenant compte de la houle et des fortes pluies pourrait être mis en place. 

sw/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !