Elle a fait trois décès à Maurice :

Santé - "La couverture vaccinale n'est pas correcte pour la rougeole à La Réunion"


Publié / Actualisé
Le journal l'Express de Maurice a annoncé qu'entre le 21 mars et le 8 juillet 2018, 435 personnes ont été atteintes de la rougeole et trois d'entre elles en sont mortes. En France hexagonale, trois personnes sont aussi décédées de cette maladie depuis le début de l'année. Pourtant, un vaccin existe contre la rougeole mais pour cette pathologie, la France affiche une couverture vaccinale faible. À La Réunion, elle est de 85% un taux "pas correct et très en deçà des 95% que l'on attend" souligne Luce Ménudier, épidémiologiste à Santé publique France.
Le journal l'Express de Maurice a annoncé qu'entre le 21 mars et le 8 juillet 2018, 435 personnes ont été atteintes de la rougeole et trois d'entre elles en sont mortes. En France hexagonale, trois personnes sont aussi décédées de cette maladie depuis le début de l'année. Pourtant, un vaccin existe contre la rougeole mais pour cette pathologie, la France affiche une couverture vaccinale faible. À La Réunion, elle est de 85% un taux "pas correct et très en deçà des 95% que l'on attend" souligne Luce Ménudier, épidémiologiste à Santé publique France.

La rougeole est une maladie qui revient sur le devant de la scène dans plusieurs pays. Selon l'Express de Maurice, l'île soeur connaît plusieurs centaines de cas de rougeole. C'est une informatino qui ressort du dernier rapport de l'Organisation mondiale de la santé pour l'Afrique. Trois femmes âgées entre 29 et 31 ans sont décédés des suites de la rougeole selon ce même rapport. L'OMS ne précise pas si elles avaient été vaccinées ou non durant l'enfance.

Lire l'article de l'Express de Maurice sur leur site web

La France n'est pas épargnée. Cette année 2018 a ét marquée par une épidémie de rougeole notamment en Nouvelle-Aquitaine où une femme de 32 ans est décédée.

Trois décès imputables à la rougeole ont signalés en hexagone depuis le début de l'année.

À La Réunion, "on est bon" sur la couverture vaccinale a déclaré Luce Ménudier, épidémiologiste pour Santé publique France. Sauf qu'il existe une grande disparité d'une pathologie à l'autre. Concernant la rougeole, la couverture vaccinale est "très en deçà" des taux de couverture attendus. Ce taux, qui atteint les 85% est très insuffisant pour protéger les nourrissons de moins de deux ans et l'ensemble de la population, notamment les publics immunodéficients.

Le vaccin ROR, rougeole-oreillon-rubéole-, ne fait pas partie des vaccins historiquement obligatoires comme c'est le cas pour le DTP (diphtérie, tétanos, poliomyélite). C'est ce qui expliquerait le taux de couverture faible.

Le taux d'acceptation des vaccins à La Réunion est de "83% contrairement à la France hexagonale où elle n'est que de 75%".

Même si globalement les Réunionnais sont plutôt enclin à la vaccination, le taux de couverture pour le ROR pourrait être amélioré "si le calendrier vaccinal était mieux connu et respecté" a conclut l'épidémiologiste.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !