Météo France fait son bilan :

La saison 2018 placée au 4e rang des saisons les plus arrosées depuis 1961


Publié / Actualisé
Météo France Réunion a publié le bilan de la saison des pluies 2017-2018. Et la place au 4e rang des saisons les plus arrosées depuis 1961. Avec un évènement
Météo France Réunion a publié le bilan de la saison des pluies 2017-2018. Et la place au 4e rang des saisons les plus arrosées depuis 1961. Avec un évènement

La saison a débuté avec un mois de décembre 2017 qui "se caractérise par une pluviométrie fortement déficitaire avec -60% (au 6ème rang des mois de décembre les plus secs depuis 47 ans) en lien avec un démarrage tardif de l’activité cyclonique 2017-2018 (la troisième saison cyclonique la plus tardive sur les quatre dernières décennies).

Les déficits sont surtout marqués sur le Nord-Est et le Sud-Est" indique Météo France Réunion. 

Ava et Berguitta en janvier

La saison des pluies a donc démarré au tout début du mois de janvier 2018 qui se place au 2ème rang des mois de janvier les plus pluvieux loin derrière janvier 1980 (Cyclone Hyacinthe), mais juste avant janvier 2002 (Cyclone Dina).

Météo France indique : "Il pleut en moyenne presque trois fois plus que d’habitude (+180%). L’essentiel des pluies tombe en 1ère décade sur la moitié est (Tempête Tropicale AVA), et en 2ème décade sur le Sud et le SudOuest (Cyclone Tropical Berguitta). En transitant à 80 km du Sud Sauvage au stade de forte tempête tropicale Berguitta génère des pluies torrentielles du 17 au 18 janvier.

Cet épisode se produisant sur des sols déjà saturés par 6 jours de pluies continues (du 11 au 16) provoque de nombreux glissements de terrain tandis que les rivières déjà en crues débordent de leur lit."

Février au 2e rang des mois les pluis orageux depuis 1969

"Février sera marqué par une atmosphère humide très instable entraînant des orages d’évolution diurne localement forts. Avec 12 jours d’orage estimés à Gillot (record observé de 14 jours en février 1988), février 2018 se situe probablement au 2ème rang des mois les plus orageux depuis 1969. Environ 6000 impacts de foudre ont été observés au cours du mois sur La Réunion (incluant les zones marines proches).

La brutalité des averses orageuses sur un sol encore saturé par les pluies de janvier provoque une élévation rapide du débit des ravines. Néanmoins, en l’absence d’épisode pluvieux généralisé, le bilan est fortement déficitaire (-50%) principalement sur le Nord et l’Est" précisent les spécialistes de Météo France Réunion

Des pluies avec Dumazile et Eliakim

"Mars est au 2ème rang des mois de mars les plus pluvieux depuis 1972. Sur le département il pleut en moyenne deux fois plus que d’habitude (+120 % par rapport à la normale). L’essentiel des pluies est apporté par deux systèmes tropicaux : le Cyclone Tropical Dumazile (du 3 au 6) et la Tempête Tropicale Eliakim (du 14 au 19). En 3ème décade on observe un épisode orageux sur le Nord et des fortes ondées localisées d’évolution diurne sur le Sud-Ouest.

Deux fois plus de pluies que d'habitude en avril : Fakir

Il pleut également 2 fois plus que d’habitude (+105%) en avril (au 3ème rang des mois d’avril les plus pluvieux). L’évènement du mois est le Cyclone
Tropical Fakir : à son approche et à son passage rapide le 24 à proximité de l’île (17 km de Ste-Rose), des pluies torrentielles s’abattent en quelques
heures sur le Sud, le Sud-Ouest et l’Est.

"Des records locaux au Tevelave, Piton-Bloc, Grand Coude..."

La saison des pluies 2017/18 affiche un excédent global de l’ordre de 50% par rapport à la normale 1981-2010. Ce qui la place au 4ème rang des saisons les plus arrosées depuis 1961. Le secteur le plus excédentaire est le tiers sud-ouest de l’île (+155% par rapport à la normale) et des records locaux au Tevelave, Piton-Bloc, Grand Coude, Piton St Leu, La Plaine des Makes, La saline les Hauts, La Pointe des trois bassins, Le Baril et Le Tampon.

Et les températures? 

Cette année, la saison des pluies a été marquée par un épisode La Niña faible sur le Pacifique et, sur le sud-ouest de l’océan Indien par la persistance d'eaux de surface anormalement chaudes s'étendant de la zone centrale sud du bassin aux Mascareignes.

Ainsi, de décembre à avril, la température moyenne a dépassé de 0,52°C la normale 19 81-2010, ce qui est comparable à l’an dernier et place cette saison des pluies au 3ème rang des plus chaudes, ex æquo avec 2008/09, après 2015/16 et 2009/10. Ces écarts à la normale sont observés de jour comme de nuit alors que l’an passé, ces anomalies concernaient essentiellement les températures diurnes". 

C'est ce qu'indique Météo France Réunion dans son bilan disponible ici

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !