L'attaque fait débat sur les réseaux sociaux :

Règlement de compte ou violences racistes à Beaune


Publié / Actualisé
Dans la nuit de ce dimanche 29 au lundi 30 juillet 2018, sept mineurs ont été blessés dans une fusillade à Beaune, en Côte d'Or. Un premier véhicule a foncé sur les victimes à 1h25 puis, à 4h30, un second véhicule est arrivé avec un ou plusieurs occupant(s) qui a(ont) tiré sur le groupe de jeunes. Lors du passage de la première voiture, le(s) agresseur(s) aurai(en)t insulté de "sales bougnoules" leurs victimes. Si les enquêteurs privilégieraient la piste du règlement de compte, les proches des "pris pour cible" évoqueraient une agression raciste. Depuis, sur les réseaux sociaux, certains internautes s'insurgent du traitement réservé par les médias à ce fait divers.
Dans la nuit de ce dimanche 29 au lundi 30 juillet 2018, sept mineurs ont été blessés dans une fusillade à Beaune, en Côte d'Or. Un premier véhicule a foncé sur les victimes à 1h25 puis, à 4h30, un second véhicule est arrivé avec un ou plusieurs occupant(s) qui a(ont) tiré sur le groupe de jeunes. Lors du passage de la première voiture, le(s) agresseur(s) aurai(en)t insulté de "sales bougnoules" leurs victimes. Si les enquêteurs privilégieraient la piste du règlement de compte, les proches des "pris pour cible" évoqueraient une agression raciste. Depuis, sur les réseaux sociaux, certains internautes s'insurgent du traitement réservé par les médias à ce fait divers.

Hier soir, lundi 30 juillet 2018, les enquêteurs tentaient toujours d'identifier le ou les auteurs de la fusillade. Le motif de cette attaque était aussi toujours inconnu. Agression raciste ou règlement de compte? "Aucune piste n'est à exclure" assurait le procureur adjoint de Dijon au journal départemental, Le Bien Public

Selon certaines internautes, ces violences racistes ont été passées "sous silence". Regardez : 

 

D'autres restent sceptiques quant à la "piste d'un règlement de compte" : 

 

 

"C'est clairement un attentat raciste" déclarent quelques utilisateurs du net. 

En attendant les précisions des enquêteurs et du parquet, le doute subsiste. Même si, on le rappelle, un acte terroriste implique une(des) revendication(s) politique(s) qui ne semble(nt) pas d'actualité. 

   

1 Commentaire(s)

Tao, Posté
Sûrement du harcèlement de rue. Une bonne amende et puis voilà.