La voie d'accès ne sera pas financée par la Région :

Saint-Paul - Le nouvel hôpital inaccessible depuis la route nationale


Publié / Actualisé
Les syndicats de l'Etablissement de santé mentale de La Réunion (EPSMR) l'ont appris il y a seulement 15 jours, "il n'y aurait pas d'accès prévu depuis la route nationale vers le centre hospitalier Ouest Réunion (CHOR)". Cet accès, qui, selon eux, était prévu dans les plans du chantier, ne sera pas financé par la Région. Les syndicats craignent que l'accès au CHOR se fasse par le même chemin que l'EPSMR. Ce qui perturbera la circulation et le fonctionnement de l'établissement de santé mentale. Les syndicats s'exprimeront sur le sujet lors d'une conférence de presse ce vendredi 3 août.
Les syndicats de l'Etablissement de santé mentale de La Réunion (EPSMR) l'ont appris il y a seulement 15 jours, "il n'y aurait pas d'accès prévu depuis la route nationale vers le centre hospitalier Ouest Réunion (CHOR)". Cet accès, qui, selon eux, était prévu dans les plans du chantier, ne sera pas financé par la Région. Les syndicats craignent que l'accès au CHOR se fasse par le même chemin que l'EPSMR. Ce qui perturbera la circulation et le fonctionnement de l'établissement de santé mentale. Les syndicats s'exprimeront sur le sujet lors d'une conférence de presse ce vendredi 3 août.

"Comment on peut construire un hôpital sans prévoir d'accès depuis la route ?" s'exclame Willy Govindama, de la CFDT EPSMR. Le centre hospitalier Ouest Réunion (CHOR) dont le chantier touche à sa fin ne sera pas accessible depuis la quatre voies de Cambaie à Saint-Paul.

- Un rond-point, mais pas d'accès -

Pourtant, sur les plans de départ de ce chantier "l'accès existe bien" soutient Willy Govindama qui a découvert le pot aux roses en discutant avec les ouvriers du chantier. Ni accès, ni sortie du CHOR n'est prévue depuis la route nationale.

Dans les aménagements de voirie à proximité du CHOR, un rond-point a été créé. "Ils ne font que le rond-point" déclare Willy Govindama "mai pas l'accès".  Dominique Legros, secrétaire du syndicat CFDT du centre hospitalier Gabriel Martin dont dépend l'établissement de santé mentale l'assure "c'est la GTOI qui a dit que pour l'instant il n'y aura pas de raccordement" il précise "parce que la Région ne financera pas l'aménagement".

- "Toutes les voitures passeront devant l'EPSMR "-

L'établissement de santé mentale de La Réunion se situe à Grand Pourpier derrière le CHOR. Ce défaut d'accès par la nationale "obligerait les voitures à passer par Grand Pourpier par le chemin qui passe devant l'EPSMR pour rejoindre le centre hospitalier" déclare Willy Govindama.

Cette rue d'un quartier résidentiel qui passe devant l'EPSMR est aménagée de telle sorte que le personnel de l'établissement de santé mentale et les visiteurs puissent se garer. Des places de parking longent la rue. Dominque Legros en est certain "ces places de parking seront supprimées".

"Tout le flot de voitures qui se rendront au CHOR passera devant l'EPSMR"ajoute-il.

Les syndicalistes présagent des problèmes de logistique à venir, notamment pour le passage des véhicules de secours. Ils craignent que le flot de voitures qui circulera dans cette rue perturbe l'activité de l'EPSMR et la tranquilité des habitants du quartier de Grand Pourpier "qui ne sont pas au courant" souffle Dominique Legros.

Interrogé sur cette question par la rédaction, l'Etablissement de santé mentale de La Réunion préfère attendre que la conférence de presse des syndicats ait lieu avant de communiquer si nécessaire.

- Le mystère de la troisième voie -

Lorsqu'on regarde les aménagements de voirie à proximité du CHOR, une "voie" existe bien. Mais selon les syndicats, le mystère sur cette "voie" reste entier "on nous dit que c'est une troisième voie qui doit servir à désengorger le rond-point de Savanna alors qu'elle ne va même pas jusqu'à Savanna" déclare Dominque Legros. Cette troisième voie pourrait aussi être "un aménagement pour le vélo" a-t-il encore ajouté.

La seule certitude c'est que ce centre hospitalier construit en trois ans sera livré en mars 2019, "très probablement sans voie d'accès directe" conclut Dominique Legros.

Le conseil régional n'a pas donné suite à notre demande d'interview sur le sujet.

sjb/www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Guitorisk, Posté
Incroyable ...imaginer les résidents de la Résidence du Grand Pourpier du lotissement La verdure du lotissement Valmon de la résidence Verdi attendre tous jours au STOP de sortie sur voirie réduite à une voie ....impasse Y lang Y lang que les ambulances prioritaires...leur laissent gentillement le passage. ..Mais qui a imaginé cela ?un petit chemin Grand Pourpier pour desservir un pôle santé de l'ouest. ..et plusieurs résidences. ..il faut être à La Réunion pour voir cela...I fait le pont après I rôde un rivière. ...oteeeeez
Saintpauloisavanttout, Posté
Du n'importe quoi. De l'amateurisme. De l'incompétence de nos décideurs .Un tel projet réalisé sans tenir compte des problèmes d'accès. Qui a validé ce permis de construire ? qui en était le chef de projet ? Ou sont nos politiques si prompts à dégainer sur des banalités. Tous irresponsables. En final ce sont les usagers de ce magnifique hôpital qui vont en pâtir. De nouveaux bouchons en perspective sur la RN1. Sans parler des atteintes à la nature avec les aménagements en cours. Que c'est triste.
LATANIERS NOUT KER D'VIE, Posté
Ben non, forcément ils n'ont plus de sous puisque la Région préfère financer une voie de laison (Zac Coeur de ville-NRL) dans la Ravine des Lataniers, en contrepartie de l'exploitation de la carrière...
Sacrifiant là aussi un quartier familial et résidentiel, le Camp Magloire!
Quand on vous dit que la santé c'est le cadet de leur souci...
Colimaconvert, Posté
Les travaux actuellement réalisés pour la création de la bretelle de sortie de la RN vers ce fameux rond-point est un véritable scandale avec la destruction du site du banian de Cambaie. J'aimerai bien connaître l'étude d'impact de ce crime.environnemental !