La liaison Mayotte-Paris connaîtra des perturbations :

Air Austral affrête un Airbus A380 pour remplacer son Boeing 787-8 immobilisé


Publié / Actualisé
La compagnie régionale doit immobiliser pour révision son Boeing 787-8 pendant une durée de trois mois. Pour répondre aux attentes de sa clientèle, Air Austral a affrété un Airbus A380 de la compagnie Hifly du 24 août au 9 septembre 2018. Le contrat d'affrètement a été signé le 2 août 2018. Des modifications du programme des vols d'Air Austral seront à prévoir sur cette période, principalement sur sa liaison Mayotte-Paris et retour, l'appareil ne pouvant atterrir à Dzaoudzi. En parallèle, la compagnie régionale recherche activement de nouvelles solutions d'affrètements disponibles à partir du 9 septembre 2018.
La compagnie régionale doit immobiliser pour révision son Boeing 787-8 pendant une durée de trois mois. Pour répondre aux attentes de sa clientèle, Air Austral a affrété un Airbus A380 de la compagnie Hifly du 24 août au 9 septembre 2018. Le contrat d'affrètement a été signé le 2 août 2018. Des modifications du programme des vols d'Air Austral seront à prévoir sur cette période, principalement sur sa liaison Mayotte-Paris et retour, l'appareil ne pouvant atterrir à Dzaoudzi. En parallèle, la compagnie régionale recherche activement de nouvelles solutions d'affrètements disponibles à partir du 9 septembre 2018.

Afin de pouvoir offrir à ses passagers un confort optimal, Air Austral a fait le choix de procéder à l’affrètement d’un Airbus A380 de la compagnie Hi-Fly, mis en ligne officiellement le 19 juillet 2018. Cet ancien appareil de la compagnie Singapore Airline, sorti officiellement de sa flotte au mois de novembre 2017, est équipé de seulement 471 sièges. Dans une version hautement densifié, ce type d’appareil peut transporter jusqu’à 852 passagers. L’A380 d’HiFly est configuré en trois cabines (12 sièges " First ", 60 sièges " Business " et 399 sièges " Economique ") et propose un haut niveau de confort avec des cabines spacieuses. Sur toute la période, Air Austral prévoit une représentation de la compagnie à bord des vols opérés par Hifly avec la présence de cinq personnels naviguant commerciaux (PNC) en soutien des équipages de la compagnie portugaise.

Mayotte-Paris avec escale à La Réunion

L’Airbus A380 d’Hifly disponible du 24 août au 09 septembre 2018 contraint Air Austral à effectuer des modifications de son programme des vols pour la période concernée, et en particulier sur sa liaison Mayotte-Paris et retour. En effet, l’appareil, ne répondant pas aux critères spécifiques de la piste de Dzaoudzi, et étant de trop grosse capacité pour effectuer les liaisons régionales telles que Réunion-Bangkok, impose à la compagnie de réorganiser son programme des vols.

Les passagers initialement prévus sur la ligne directe Mayotte-Paris d’Air Austral seront ainsi réacheminés jusqu’à leur destination finale via La Réunion. La compagnie régionale a programmé sur la période concernée des vols supplémentaires Réunion-Paris et retour opérés au moyen de l’A380 d’Hifly affrété. Pour assurer leur correspondance de/vers Mayotte, des vols additionnels entre La Réunion et Dzaoudzi seront effectués au moyen du Boeing 737-800 et de son deuxième Boeing 787-8, immatriculé F-OLRC. 

Le Boeing 787-8 immatriculé F-OLRC, dédié initialement à la liaison directe Mayotte-Paris, opèrera quant à lui le programme de vols de son " jumeau ", Le F-OLRB, aux couleurs du volcan, pendant sa période d’immobilisation. Il effectuera ainsi les liaisons Réunion-Bangkok et Réunion-Mayotte.

Des mesures commerciales prévues en compensation

Les contraintes de la compagnie Air Austral pour répondre aux impératifs de sécurité posés par l'EASA perturberont le trafic habituel de la compagnie. Des mesures commerciales sont d’ores et déjà mises en place en direction des voyageurs concernés par ces turbulences momentanées.
Jusqu'au 9 septembre 2018, les rotatations aériennes, certes un peu perturbées, sont assurées. La compagnie régionale recherche actuellement des affrètements pour pallier les dernières semaines d'immmobilisation de son Boeing 787-8. Mais il faudra patienter encore pour en connaître le détail.

www.ipreunion.com
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !