Ils ont été recueillis au sein d'une famille souffrant de précarité :

Des chiots et des chatons à adopter


Publié / Actualisé
L'association Protégeons les animaux des actes cruels (Pa d'AC) cherchent actuellement des familles d'accueil pour trois chatons et trois chiots ayant connu des conditions de vie difficiles au sein d'une famille dépassée par sa précarité. Ces animaux qui avaient été retrouvés dans un état préoccupant vont mieux désormais et sont prêts pour l'adoption.
L'association Protégeons les animaux des actes cruels (Pa d'AC) cherchent actuellement des familles d'accueil pour trois chatons et trois chiots ayant connu des conditions de vie difficiles au sein d'une famille dépassée par sa précarité. Ces animaux qui avaient été retrouvés dans un état préoccupant vont mieux désormais et sont prêts pour l'adoption.

Après 3 mois et demi de soins, les chatons Zoé, Réglisse, Roméo et Felix attendent d’être adoptés. Quant aux chiots Otis, Oslo et Oulia, ils "se sont transformés physiquement et psychologiquement" grâce à une famille d’accueil aimante, indique l'association. "Ils sont accompagnés par un éducateur canin afin d’assurer plus de sécurité pour les futurs adoptants" précise Pa d'AC.

"Les frais d'adoption pour les chatons sont de 80 euros, ils comprennent l’identification, la vaccination, la stérilisation et le test du virus de l’immunodéficience féline (fiv). Quant aux frais d’adoption des chiots, ils s’élèvent à 150 euros, ils comprennent l’identification, la vaccination, la stérilisation, le test des maladies tropicales ainsi qu’une visite à domicile de l'éducateur canin" dit encore l'associations.

22 chiens et 13 chats retrouvés dans une maison délabrée

Pour rappel, contactée en février 2017 pour ce qui semblait être un cas de maltraitance animale, l'association Protégeons les animaux des actes cruels a pris contact avec le Centre communal d'action sociale CCAS de Saint-Leu afin de s'informer et tenter une médiation auprès de la famille mise en cause .

"Sur les conseils de l’assistante sociale, l’association a signalé cette situation inquiétante auprès du tribunal de Saint Denis. En novembre 2017, c’est sur demande du procureur que les gendarmes du Piton Saint-Leu ont pu entrer dans la maison. Ils y ont trouvé une vingtaine de chiens et une trentaine de chats, tous malades, dénutris et agressifs. La maison était délabrée et ses habitants vivaient dans une grande précarité" relate Pa d'AC.

En avril 2018, sur une réquisition du procureur, l’association de protection animale a pu entrer dans la maison au côté de la gendarmerie, d'une assistante sociale, de la Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt, la fourrière animale et un représentant du Territoire de la Côte Ouest (TCO).

"Au total, ce sont 19 Chiens adultes et 3 chiots, 7 Chats adultes et 6 chatons qui ont été retirés ce jour-là. Deux chatons ont été immédiatement euthanasiés pour des raisons sanitaires, les 4 autres ont été vus immédiatement par notre vétérinaire et sont restés avec nous jusqu'à aujourd'hui " révèle le Pa d’AC.

"Les adultes chiens et chats étaient totalement sauvages, tous porteurs de maladies de peau plus ou moins avancées, blessés. Les chiens adultes eux ont été euthanasiés. Nous avons demandé à ce que les chiots aussi nous soient confiés." Après plus d’une semaine de recherche, l’association a trouvé des familles d’accueil sans animaux, ni enfants prêtes à les garder ensemble pour plusieurs mois.

PA d'AC conclut "la famille (mise en cause - ndlr)a été auditionnée, elle n'amontré aucune opposition et a accepté avec soulagement d'être suivie" par les services sociaux. "Nous n'avons pas déposé de plainte à l'encontre de ces personnes, cette famille recevait la visite d'un médecin traitant et d'une infirmière régulièrement, nous pensons que c'est eux qui doivent être mis face à la part de responsabilité qui leur revient" souligne l'association qui priviligie autant que possible la médiation.

• Plus d'information sur la page facebook de Pa d'AC - Protégeons les Animaux des Actes Cruels.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Padac974, Posté
Nous n'avons pas de refuge, nous avons eu du mal à trouver une famille d'accueil rien que pour les chiots.
Ne serait ce que pour les chiens adultes, il aurait fallu 19 familles sans enfants en bas âge, sans autre animaux, avec des connaissances en comportementalisme.
Pour 7 petits, nous avons déjà dépensé plus de 4000 euros, 6 d'entre eux qui sont sociabilisés, jeunes et en bonne santé sont toujours en attente d'adoptants.
Qu'aurions nous du faire d'après vous ?
Ci joint le mail de l'association : padac974@gmail.com
Si vous avez des solutions à apporter concernant toutes les problématiques en lien avec les animaux, n'hésitez pas à nous contacter.

Cordialement
Elios, Posté
Pourquoi avoir euthanasié les chiens adultes ? Ils n'ont eu aucune change ! C' est bien triste et écoeurant.