Une rencontre a eu lieu à la Région (actualisé) :

Bourses - Etude au cas par cas et vagues promesses


Publié / Actualisé
Ce lundi 6 août 2018, les étudiants et leurs familles ont rencontré les administratifs de La Région et de Ladom, pour savoir si oui ou non des bourses à la mobilité leur seront accordées. C'est finalement une décision en demie teinte qui a été rendue. Les dossiers seront étudiés au cas par cas. Certains ont déjà été refusés. Pour les autres, la Région propose de verser une aide qui pourrait venir en complément des financements éventuels versés par Ladom et par la Région d'accueil de l'étudiant en métropole.... sous réserve que le cumul de toutes ces aides soit légalement possible. Rien n'est moins sûr... Si certains parents et étudiants sont satisfaits, beaucoup sont dubitatifs....
Ce lundi 6 août 2018, les étudiants et leurs familles ont rencontré les administratifs de La Région et de Ladom, pour savoir si oui ou non des bourses à la mobilité leur seront accordées. C'est finalement une décision en demie teinte qui a été rendue. Les dossiers seront étudiés au cas par cas. Certains ont déjà été refusés. Pour les autres, la Région propose de verser une aide qui pourrait venir en complément des financements éventuels versés par Ladom et par la Région d'accueil de l'étudiant en métropole.... sous réserve que le cumul de toutes ces aides soit légalement possible. Rien n'est moins sûr... Si certains parents et étudiants sont satisfaits, beaucoup sont dubitatifs....

Après près de dix jours de protestation et d’indignation devant le refus de la Région de prendre en charge cette aide à la mobilité, les étudiants et leurs familles attendent avec impatience le dénouement d’un conflit qui avait abouti vendredi soir au siège de la Région par une délégation d’étudiants et de parents, décidés à rester sur place le temps qu’il faudrait pour dénouer à leur avantage la situation.

Ils avaient donc passé la nuit sur place dans des conditions plutôt inconfortables avant qu'une nouvelle négociation, menée samedi 4 août 2018 par le troisième vice-président de la Région, Vincent Payet, ne débouche sur un apparent accord. Selon lui, la Région attendait la preuve écrite que Ladom nationale accorderait bien son aide aux étudiants pour pouvoir venir en renfort. Preuve qui serait arrivée.

Lire aussi : La Région cède et promet de verser les bourses aux étudiants

Une rencontre, ce matin, réunissait donc les trois acteurs institutionnels de cette négociation : l’Etat, Ladom et la Région. Après un dimanche dans leurs foyers, les étudiants et leurs parents étaient donc de retour à l'Hôtel de Région, plein d'espoir. Et là.. badaboum... Un pas en avant, un pas en arrière, depuis vendredi, rien ne change dans le discours. La Région d'accueil sera sollicitée (montant variable), Ladom viendra en soutien (205 euros) et si jamais c'était insuffisant pour atteindre au final 700 euros, alors la Région Réunion, se montrera bonne fille... si c'est autorisé. Sauf que depuis huit jours les mêmes nous serinent que les aides régionales ne peuvent pas se cumuler. Comprenne qui pourra !

Des étudiants au dossier définitivement refusé

De 15h à 17h, dans la salle de réunion de la Région, pas un élu régional n'a montré l'ombre du petit doigt de pied. Seuls présents à étudier au cas par cas les dossiers des étudiants, des employés de Ladom et des administratifs de la Région. Certains ont rapidement été fixés sur leur cas. Anaïs par exemple, qui vient d'apprendre que son dossier a été retoqué par Ladom au titre d'une aide déjà perçue l'an dernier. "J'ai déjà payé 195 euros de frais d'inscription, explique-t-elle. La décision de Ladom, cet après-midi, remet tout en question".

D'autres étudiants ont aussi vu leur dossier refusé par Ladom, donc ne peuvent s'attendre à une aide de la Région Réunion par ricochet. D'autres dossiers sont encore à l'étude, en raison de cas particuliers, futur étudiant mineur, étudiant inscrit en prépa, étudiant s'étant désinscrit suite aux écueils financiers rencontrés...

La réunion terminée, certains parents se disent soulagés, encouragés voire reconnaissants des pistes de solution apportées. D'autres s'avouent beaucoup plus sceptiques. La situation reste donc tendue. Alors que les familles et les étudiants se montraient confiants samedi sur l'issue de la rencontre de cet après-midi, l'incompréhension prévaut parmi les participants à cette rencontre. Le fait est que depuis vendredi dernier, le pas de danse à la mode à La Région semble être un pas en avant, un pas en arrière. Mais toutes les familles concernées n'ont pas forcément envie de danser ce soir...

ml/www.ipreunion.com (mis en ligne à 14h57 et actualisé à 21h49)

 

   

1 Commentaire(s)

CHABAN, Posté
Du grand guignol sans vouloir manquer de respect aux guignols....