L'équipage est sain et sauf (actualisé) :

Au large de Saint-Gilles : collision entre un navire de pêche et un cargo


Publié / Actualisé
Appartenant à l'armement Enez (groupe Réunimer) Le navire de pêche le Puffin et le porte-conteneurs Cecilie Maersk (sous pavillon de Hong-Kong) sont entrés en collision dans la nuit du lundi 6 août au mardi 7 aout 2018 à 28 km de Saint-Gilles. Les cinq hommes d'équipage ont été rapatriés sains et saufs au Port de Saint Gilles. Le Puffin est en cours de remorquage par un autre navire, l'Ile Sainte Marie. Le capitaine a été auditionné par la gendarmerie de mardi matin "dans le cadre de l'enquête qui débute" indique l'armement Enez
Appartenant à l'armement Enez (groupe Réunimer) Le navire de pêche le Puffin et le porte-conteneurs Cecilie Maersk (sous pavillon de Hong-Kong) sont entrés en collision dans la nuit du lundi 6 août au mardi 7 aout 2018 à 28 km de Saint-Gilles. Les cinq hommes d'équipage ont été rapatriés sains et saufs au Port de Saint Gilles. Le Puffin est en cours de remorquage par un autre navire, l'Ile Sainte Marie. Le capitaine a été auditionné par la gendarmerie de mardi matin "dans le cadre de l'enquête qui débute" indique l'armement Enez

"Le Puffin, un palangrier de l’armement Enez, déclare avoir eu une collision avec un cargo vers 2h30 aujourd’hui, mardi 7 août, alors qu’il était en route vers la zone de pêche au large des côtes de Madagascar. Parti hier soir vers 23h00 du Port Ouest (...) tout se déroulait normalement. Le système automatique d'identification (AIS) et le radar fonctionnaient correctement. Le capitaine du navire avait commencé le quart à la sortie du Port, avant d’être remplacé vers 1h30" indique l'armement Enez dans un communiqué.

"C’est à 2h30, qu’un bruit énorme a réveillé tout l’équipage. Le bateau bougeait dans tous les sens" raconte l'"quipage. "Un cargo arrivant sur bâbord, ayant heurté le palangrier, a causé une importante voie d’eau à l’avant du bateau. Le bateau a été débrayé immédiatement et le capitaine a informé le Cross via la VHS (radio) de la position du bateau" qui se trouvait alors à 28 km environ à l’ouest du Port.

Le capitaine du Puffin a déclenché toutes les balises (transpondeur, balise 306)  afin d’avertir le cargo qui avait continué sa route à destination du Port Est de La Réunion. Il a également par précaution ordonné la mise à l’eau du Bombard. "Le Cross Réunion a immédiatement diffusé un "Mayday relay" et mis en œuvre la vedette Vincent Bosse de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de la station de Saint-Gilles note la préfecture.

Le cargo de 190 mètres a fait demi-tour, dès qu'il a été averti, pour porter secours aux marins du navire de pêche. "Ce navire a procédé à la mise à l’eau d’une embarcation. Vers 04H30, la vedette SNSM de Saint-Gilles est arrivée sur zone et a procédé à la récupération des cionq marins sains et saufs. Elle a ensuite fait route vers le port de Saint-Gilles pour un débarquement des 5 naufragés à 06h45 locale" précise la préfefture

"Nous ignorons pour l’heure encore la raison de cette collision, mais l’essentiel est que tout l’équipage ait pu être rapatrié sain et sauf à Saint-Gilles vers 7h00 ce matin, grâce à l’intervention rapide de la SNSM notamment, dont nous tenons à remercier chaleureusement le professionnalisme et l’engagement", déclare Philippe Guérin, gérant de l’armement ENEZ. Quant au Puffin, il a pu être récupéré par l’Ile Sainte-Marie, un autre bateau de notre flotte. Son remorquage vers Le Port est en cours".

www.ipreunion.com

 

   

1 Commentaire(s)

Bacocool, depuis son mobile, Posté
IL NE S’AGIT PAS D’ACCABLER QUI QUE CE SOIT: L’ERREUR EST HUMAINE. MAIS À L’ÉVIDENCE, IL Y A EU ...ERREUR HUMAINE. CELUI QUI NE VOIT PAS L’ÉCHO D’UN PORTE-CONTENEURS SUR SON ÉCRAN RADAR EST AVEUGLE. OU BIEN IL DORT.