Recyclage :

Saint-Denis : la déchèterie de Bois-de-Nèfles, meilleur point de collecte de lampes usagées


Publié / Actualisé
Au sein d'ESR, Récylum coordonne la collecte, la dépollution et le recyclage des lampes, des équipements électriques et électroniques professionnels, et des petits appareils extincteurs en fin de vie. Depuis le 1er janvier 2018, les activités de collecte et de recyclage d'Eco-systèmes et de Récylum ont été regroupées au sein d'ESR, éco-organisme à but non lucratif agréé par les pouvoirs publics.
Au sein d'ESR, Récylum coordonne la collecte, la dépollution et le recyclage des lampes, des équipements électriques et électroniques professionnels, et des petits appareils extincteurs en fin de vie. Depuis le 1er janvier 2018, les activités de collecte et de recyclage d'Eco-systèmes et de Récylum ont été regroupées au sein d'ESR, éco-organisme à but non lucratif agréé par les pouvoirs publics.

La déchèterie de Bois-de-Nèfles, à Saint-Denis, a été élue " meilleur point de collecte 2017 de lampes usagées " parmi toutes les déchèteries de la Réunion.

Elle se classe, par ailleurs, 31e parmi l’ensemble des déchèteries de France.

C’est Récylum, en charge de la filière de collecte et de recyclage des lampes en France, qui lui a remis ce titre et tient à féliciter les usagers de la déchèterie pour cette performance.

La Réunion : 16e région de la collecte des lampes

Avec 275 lampes collectées et recyclées pour 1 000 habitants en 2017, la Réunion est à la 16e place des régions françaises.

La déchèterie de Bois de Nèfles de Saint-Denis à la Réunion s’est illustrée par une collecte qui s’élèveà1 602 kilos de lampes, la meilleure parmi les déchèteries de la région.

Ce sont les efforts des habitants de Saint-Denis et des alentours qui ont contribué à l’élection de ce point de collecte exemplaire.

Également de bons résultats sur l’ensemble du territoire

Au niveau national, la collecte auprès des particuliers progresse de 8,5 % en 2017, et cette progression atteint 10 % pour la collecte en magasins. Cette augmentation est en partie due à la densification du réseau de collecte en 2017 avec 18 % des supérettes équipées de bacs de recyclage en plus. Ainsi, avec 22.500 points de collecte dans lesquels les français peuvent déposer chaque jours leurs lampes usagées, le geste de recyclage semble de mieux en mieux assimilé par les citoyens.

Autant d’efforts qui permettront sans doute d’atteindre l’objectif réglementaire de 65 % de lampes collectées en 2020.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !