Ils allaient découper l'animal :

Mayotte - Une tortue sauvée, cinq braconniers condamnés à de la prison ferme


Publié / Actualisé
Dans la nuit du 17 au 18 août 2018, une opération était engagée à Mayotte pour appréhender des auteurs de captures de tortues marines lors de la ponte sur les plages du sud. Faisant suite à des constatations réalisées à l'aide de matériels spécialisés - vision nocturne et thermique -, les inspecteurs de l'environnement, du service départemental de l'Agence française pour la biodiversité (AFB), ont procédé à l'interpellation de cinq individus ayant capturé, enlevé et transporté une tortue marine de l'espèce tortue verte d'environ 150 kilos
Dans la nuit du 17 au 18 août 2018, une opération était engagée à Mayotte pour appréhender des auteurs de captures de tortues marines lors de la ponte sur les plages du sud. Faisant suite à des constatations réalisées à l'aide de matériels spécialisés - vision nocturne et thermique -, les inspecteurs de l'environnement, du service départemental de l'Agence française pour la biodiversité (AFB), ont procédé à l'interpellation de cinq individus ayant capturé, enlevé et transporté une tortue marine de l'espèce tortue verte d'environ 150 kilos

Dans la nuit du 17 au 18 août 2018, une opération était engagée pour appréhender des auteurs de captures de tortues marines lors de la ponte sur les plages du sud. Faisant suite à des constatations réalisées à l’aide de matériels spécialisés (vision nocturne et thermique), les inspecteurs de l’environnement, du service départemental de l’AFB, ont procédé à l’interpellation de 5 individus ayant capturé, enlevé et transporté une tortue marine (de l’espèce tortue verte) d’environ 150 kilos à bord d’un véhicule de marque Dacia Duster.

L’animal était encore vivant lors de l’intervention. La tortue marine a été relâchée après retrait des liens lui attachant les nageoires. Les braconniers étaient armés de plusieurs sabres, d’un couteau et d’une bombe lacrymogène. Ils ont été remis à la
gendarmerie et placés en garde-à-vue avant présentation le dimanche 19 août devant le procureur.

Les cinq braconniers, trois de nationalité française et deux ressortissants comoriens, ont été jugés en comparution immédiate ce lundi après-midi 20 août 2018.

Deux des mis en cause ont été condamnés à un an de prison ferme avec mandat de dépôt à l'audience Ils ont donc été immédiatement placés en détention. Une peine de six mois de prison ferme a été prononcée à l'encontre de deux autres braconniers.

Pour rappel,  l’achat et la consommation de viande de tortues est punissable des mêmes peines. Les tortues marines sont des espèces intégralement protégées au titre du code de l’environnement.

Un Plan National d’Actions est mis en oeuvre par le Ministère de l’Environnement et ses services pour protéger ces espèces emblématiques et pour lutter contre le braconnage et contre les réseaux de vente de leur viande. "Le plan d’action biodiversité présenté en juin 2018 par le Ministre d’Etat Nicolas Hulot a pour objectifs de stopper l’érosion et les nombreuses atteintes à la biodiversité" souligne l’Agence française pour la biodiversité.

www.ipreunion.com
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !