Bannissez le goûter des cours de récré ! (actualisé) :

Santé - Un petit-dejeuner complet, un point c'est tout


Publié / Actualisé
Avec la rentrée scolaire, les enfants reprennent les routines du matin et parmi elles figurent le petit-déjeuner. Un rituel matinal souvent négligé, insuffisant ou trop sucré. Au cours de la matinée à l'école, les enfants prennent un goûter, une habitude, une tradition et qui est même plébiscitée par les communes. Le nutritionniste Fridor Funteu crie au contresens, dans un département où "l'obésité est un fléau". Pour lui, cette collation qui n'existe pas en Hexagone "devrait être supprimée", c'est "une hérésie, un contresens dangereux". L'enfant doit simplement prendre un vrai petit-déjeuner, complet et "cela relève de la responsabilité des parents".
Avec la rentrée scolaire, les enfants reprennent les routines du matin et parmi elles figurent le petit-déjeuner. Un rituel matinal souvent négligé, insuffisant ou trop sucré. Au cours de la matinée à l'école, les enfants prennent un goûter, une habitude, une tradition et qui est même plébiscitée par les communes. Le nutritionniste Fridor Funteu crie au contresens, dans un département où "l'obésité est un fléau". Pour lui, cette collation qui n'existe pas en Hexagone "devrait être supprimée", c'est "une hérésie, un contresens dangereux". L'enfant doit simplement prendre un vrai petit-déjeuner, complet et "cela relève de la responsabilité des parents".

"Un contresens", "une aberration", "une mauvaise habitude", une raison du "gaspillage alimentaire à  la cantine", le nutritionniste ne mâche pas ses mots pour désigner la collation de la matinée. Ce petit goûter "réclamé" par la maîtresse à glisser dans le cartable des enfants est au cœur du combat du nutritionniste : "Je ne comprends pas comment les communes peuvent encore faire la promotion du goûter de la matinée".

Il assure que le goûter de la matinée n'existe pas en Hexagone et qu'il devrait être banni de nos écoles. "La collation de la matinée à l'école est une hérésie". Pour lui, "c'est un contresens dangereux pour la santé de l'enfant, c'est lui donner des habitudes pour devenir obèse".

Lire aussi : Dix fois plus d'enfants et d'ados obèses qu'il y a 40 ans

Le nutritionniste s'oppose à tous les types de collations dans la matinée, même les fruits sont à bannir car pour lui, "la prise alimentaire de l'enfant doit se faire au moment du petit-déjeuner". Le nutritionniste insiste sur la responsabilité des parents  : "le petit-déjeuner relève de la responsabilité des parents, pas de l'école. Les parents doivent changer leurs habitudes". Autre argument contre le goûter à la récré, "c'est une cause de gaspillage à la cantine".

Lire aussi : Un Réunionnais sur deux est obèse ou en surpoids

- "Patate, manioc et fruit à pain "-

Selon Fridor Funteu, le petit-déjeuner d’un enfant (des autres aussi) doit être composé de quatre éléments : un féculent, un fruit ou légume, un produit laitier et d'une protéine.

Le féculent, apportera l’énergie pour toute la matinée à l’enfant, encore faut-il bien le choisir. "Il faut privilégier les féculents complets, comme le pain complet", précise le nutritionniste. Le féculent complet possède un indice glycémique faible. Ce sont des sucres complexes qui diffuseront l’énergie dont l’enfant a besoin toute la matinée.

Oubliez les céréales trop sucrées, revenons à nos bons vieux produits locaux.  Le nutritionniste l’assure "les patates douces, le manioc et le fruit à pain sont de très bons féculents pour le petit-déjeuner et ils sont riches en fibres, ce qui est bon pour le transit". Pas convaincus ? L’avantage de ces produits lontan c’est que ce ne sont pas des produits transformés. Contrairement aux céréales, gâteaux et autres produits "petit-déjeuner" déjà prêts, ils ne contiennent ni additifs, ni conservateurs, ni…. Et sont faciles à trouver.
Et en plus, une petite portion de ces racines et patates apporte rapidement une sensation de satiété. L’enfant n’aura pas faim dans la matinée.

Lire aussi : Un Réunionnais sur deux est obèse ou en surpoids

- Il n’y a pas que le lait - 

Le petit-déjeuner doit aussi se composer d’un produit laitier. L’avantage du produit laitier, c’est qu’il est deux en un. Il contient aussi des protéines.
Même si le lait est le produit laitier associé au petit-déjeuner, d’autres produits laitiers apportent aussi leur quantité de calcium vitamine A et protéine. "Les yaourts et fromages peuvent aussi être proposés aux enfants", conseille Fridor Funteu.

- Pourquoi pas des légumes ? –

Les fruits et les légumes doivent sont des indispensables du petit-déjeuner. Oui, les légumes. Ils doivent figurer au menu du petit déjeuner pour leur apport en vitamines, fibre et eau.

"Il ne faut pas faire croire à l’enfant que les légumes sont réservés au déjeuner ou dîner. La consommation de légumes est trop faible. Les enfants peuvent apprécier les légumes, il faut avoir un peu d’imagination et revoir ses habitudes", déclare Fridor Funteu.

- De l’eau et uniquement de l’eau –

Transpirer durant la nuit et uriner au matin, l’enfant en se réveillant a besoin d’eau. La seule boisson à donner au petit-déjeuner, c’est l’eau.  "L’enfant n’a pas besoin de jus de fruit ou autres boissons sucrées qui provoquera un pic de glycémie inutile".
Donc, au petit déjeuner on boit, mais on ne boit que de l’eau car "les boissons sucrées, le corps n’en n’a pas besoin ".

- Faire  du petit-déjeuner un moment de plaisir -

Pour le nutritionniste un vrai petit-déjeuner complet est essentiel pour l'enfant "si on veut lui donner les moyens de réussir". Car en effet, "l'enfant qui n'a pas pris de petit-déjeuner sera distrait. Il faut mettre l'enfant en situation de pouvoir bénéficier de ses apprentissages".

Cela passe par le plaisir de prendre ce premier repas de la journée en famille. "Si on abandonne l'enfant sur une table seul, qu'on le stresse parce qu'on est en retard", le petit-déjeuner ne jouera pas son rôle. Les parents devraient prendre le temps de manger avec leurs enfants le matin. Pour bien inciter l'enfant à prendre son petit-déjeuner, il faut aussi varier les plaisirs.

Le nutritionniste conclut "s'occuper d'un enfant, c'est d'abord, bien le nourrir". Et cela commence par le petit-déjeuner car "les bonnes habitudes alimentaires se gardent toute a vie".

sjb/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Aterla, Posté
Pas clair tout ça. Pour le petit déjeuner : du lait ou uniquement de l'eau ?