Contrôles de gendarmerie :

Bus scolaire : chauffeur sans ceinture de sécurité et passagers en surnombre


Publié / Actualisé
Les gendarmes ont verbalisé un chauffeur de bus scolaire ce mardi matin 28 août 2018 à Saint-Paul. Ce professionnel de la route a cumulé quatre infractions. Il ne portait pas de ceinture de sécurité, dans le bus les élèves en surnombre étaient assis dans les marches de la porte arrière, l'équipement de sécurité n'était pas conforme et le pictogramme "transports d'enfants" était absent à l'arrière du véhicule. À la vue des gendarmes, le chauffeur de bus contrôlé à Saint-Paul "a immobilisé son véhicule à 100 mètres pour boucler sa ceinture. Sur le tee-shirt blanc qu'il porte, ce mouvement n'échappe pas aux militaires" note la gendarmerie dans un communiqué publié en milieu d'après-midi. Ces constations ont été faites dans le cadre d'une vaste opération de contrôle des véhicules aux abords des établissements scolaires (Photo d'illustration)
Les gendarmes ont verbalisé un chauffeur de bus scolaire ce mardi matin 28 août 2018 à Saint-Paul. Ce professionnel de la route a cumulé quatre infractions. Il ne portait pas de ceinture de sécurité, dans le bus les élèves en surnombre étaient assis dans les marches de la porte arrière, l'équipement de sécurité n'était pas conforme et le pictogramme "transports d'enfants" était absent à l'arrière du véhicule. À la vue des gendarmes, le chauffeur de bus contrôlé à Saint-Paul "a immobilisé son véhicule à 100 mètres pour boucler sa ceinture. Sur le tee-shirt blanc qu'il porte, ce mouvement n'échappe pas aux militaires" note la gendarmerie dans un communiqué publié en milieu d'après-midi. Ces constations ont été faites dans le cadre d'une vaste opération de contrôle des véhicules aux abords des établissements scolaires (Photo d'illustration)

Ces contrôles ont eu lieu mercredi matin de 06h30 à 08h30 ux abords des collèges et lycées de l'île. elle a été conduite par 75 gendarmes, 2 policiers municipaux et 3 fonctionnaires de la Deal (direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement). 23 sites  ont été concernés réunissant à peu près une trentaine d'établissements implantés en zone de compétence gendarmerie.

Cette opération visait  deux objectifs : "vérifier la généralisation du port de la ceinture de sécurité dans les transports scolaires et faire respecter le port des éléments de sécurité et les règles élémentaires de prudence aux abords des établissements (casques et gants pour les deux roues,  règles d'arrêt et de stationnement et transport avec dispositif de retenue adapté aux enfants dans les véhicules particuliers" indique la gendarmerie.

"Le bilan est plutôt satisfaisant en matière de port de la ceinture dans les autocars scolaires. Sur les 250 véhicules contrôlés, 1275 élèves non-attachés ont été comptabilisés. Comparé au résultat de la dernière opération conduite en mai 2018 (81 véhicules contrôlés pour 300 élèves non-attachés), le ratio d'élèves non-ceinturés par véhicule ne progresse que faiblement (5 contre 4 précédemment)" précisent les gendarmes.

"Ce bilan est à nuancer au regard du nombre de véhicules contrôlés plus de trois fois supérieur ce matin. Une grande disparité du port de la ceinture est observée d'un véhicule à l'autre. Pour la grande majorité d'entre-eux, presque tous les élèvent circulent attachés alors que pour quelques uns, presque personne ne la porte" dit encore la gendarmerie

"Si cet aspect du contrôle s'avère plutôt positif, il n'en est pas de même pour le second objectif. Malgré la répétition régulière  des contrôles des véhicules de transports de personnes, le pourcentage d'infractions concernant les équipements de sécurité obligatoires à bord des véhicules ne baisse pas (brise-vitres, extincteurs, trousse de secours, lampe-torche)" ajoute le communiqué. Au total, se sont plus d'une trentaine d'infractions relevées sur presque autant de véhicules destinés au transport d'enfants.

A noter que très peu d'infractions ont relevées sur les véhicules de particuliers aux abords des points de contrôle. "Le bilan global s'avère mitigé mais plutôt encourageant du côté des élèves transportés" termine la gendarmerie.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !