[VIDEO] Pour la publication d'informations fiscales (actualisé) :

La mère de Thierry Robert porte plainte contre X


Publié / Actualisé
Elle avait convoqué la presse par mail mercredi soir 29 août 2018 pour lui donner rendez-vous ce jeudi au domicile familial à Piton Saint-Leu. L'objet du mail "trop c'est trop, maintenant ça suffit !". Chantale Robert, la mère de Thierry Robert a voulu l'annoncer de manière solennelle et publique surtout. Elle porte plainte contre X après que le Journal de l'Île ait publié leur feuille d'imposition, à elle et son mari, samedi 25 août dernier. Jacques Tillier, le directeur de la publication du JIR, auteur de l'article incriminé par le clan Robert explique : "Je n'ai nommé dans mon article, ni la mère, ni le père, ni les enfants de Thierry Robert".
Elle avait convoqué la presse par mail mercredi soir 29 août 2018 pour lui donner rendez-vous ce jeudi au domicile familial à Piton Saint-Leu. L'objet du mail "trop c'est trop, maintenant ça suffit !". Chantale Robert, la mère de Thierry Robert a voulu l'annoncer de manière solennelle et publique surtout. Elle porte plainte contre X après que le Journal de l'Île ait publié leur feuille d'imposition, à elle et son mari, samedi 25 août dernier. Jacques Tillier, le directeur de la publication du JIR, auteur de l'article incriminé par le clan Robert explique : "Je n'ai nommé dans mon article, ni la mère, ni le père, ni les enfants de Thierry Robert".

Chantale Robert est émue, à plusieurs reprises, elle éclate en sanglots. "Je ne suis pas une politique, je ne demande rien à personne, je suis juste une mère qui soutient son fils, je ne vois pas pouquoi on s'en prend à moi". 

Son avocat, Me Olivier Guérin-Garnier, avocat au barreau de Paris a annoncé que deux procédures sont engagées. "Une au civil en référé pour demander que la partie concernant l'avis d'imposition de ma cliente soit retiré du site Internet du JIR" (ndlr Clicanoo). La deuxième procédure se fera au pénal pour déterminer comment ces informations fiscales relevant de la vie privée de Mme Robert ont pu être divulguées. 

 

Interrogé par Imaz Press Réunion, Jacques Tillier auteur de l'article incriminé déclare : "Je n'ai nommé dans mon article, ni la mère, ni le père, ni les enfants de monsieur Thierry Robert" Il ajoute ensuite : "Je trouve particulièrement ignoble de la part de ce monsieur d'immoler ainsi sa mère sur la place publique".

Jacques Tillier précise ensuite : "Je n'ai fait que mon métier de journaliste". Il rappelle qu'il s'est interrogé sur le fait que "Thierry Robert payait 130 000 euros d'impôt en 2013, il n'en paye désormais que 1942. Toutes ses sociétés ayant été mises au nom de ses parents, ses enfants et de son frère. J'ai simplement cherché à déterminer qui payerait ces impôts et je me suis aperçu que l'on payait très peu. Madame Robert est évidemment une brave maman, une brave femme et je n'ai rien contre elle", termine-t-il.

mb/rb/fh/www.ipreunion.com (mis en ligne jeudi 30 août à 11h09 - actualisé)

   

3 Commentaire(s)

BOMBE, James BOMBE, Posté
Une injustice faite à un seul est une menace faite à tous...
Cocode, Posté
Il faudrait faire pareil avec lui monsieur thierry Robert, affiche sa feuille d’impôts comme ça li va voir si lé Doss!
Jacques, Posté
Quand on accepte de couvrir les frasques de ses proches, il ne faut pas s'étonner d'être éclaboussée...