Ça s'est passé cette semaine sur Imaz Press :

Zamal, coup de rabot, commerce, police, Mayotte


Publié / Actualisé
Retour sur les actualités qui ont marqué cette semaine du 27 au 31 août 2018 sur Imaz Press :

- Et si le zamal remplaçait la culture sucrière....
- APL, allocations, retraite...Le coup de rabot a un coût humain et ça ne passe pas
- Commerce de centre-ville : la dure bataille pour la survie
- Saint-André - la Brigade anti-criminalité mise en accusation
- Mayotte : Le bureau de l'immigration et de l'intégration (très partiellement) rouvert
Retour sur les actualités qui ont marqué cette semaine du 27 au 31 août 2018 sur Imaz Press :

- Et si le zamal remplaçait la culture sucrière....
- APL, allocations, retraite...Le coup de rabot a un coût humain et ça ne passe pas
- Commerce de centre-ville : la dure bataille pour la survie
- Saint-André - la Brigade anti-criminalité mise en accusation
- Mayotte : Le bureau de l'immigration et de l'intégration (très partiellement) rouvert

Lundi - Et si le zamal remplaçait la culture sucrière....

D'ici quelques semaines, le cannabis thérapeutique sera autorisé au Royaume-Uni, selon les déclarations du ministre britannique de l'Intérieur. Ce pays rejoindra ainsi les 18 pays qui ont autorisé cet usage médical de la drogue préférée des adolescents. En France, même si la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, s'est déclarée le 24 mai 2018 favorable à l'ouverture d'études autour des bénéfices thérapeutiques du cannabis, on n'en est pas là. Au grand dam des quelques rêveurs qui se verraient bien remplacer la culture de la canne à sucre à La Réunion par celle du zamal thérapeutique.

Mardi - APL, allocations, retraite...Le coup de rabot a un coût humain et ça ne passe pas

Dimanche 26 août 2018, les déclarations du Premier Ministre et du Ministre de l'Economie ont mis en boule syndicats et associations sportives, elles aussi mises à la diète avec la baisse des subventions et la fin des contrats aidés. Un coup de rabot supplémentaire sur le pouvoir d'achat et les possibilités d'action qui provoque la fureur des syndicalistes qui préparent la riposte. En espérant que les salariés, chômeurs, retraités et associatifs seront au rendez-vous.

Mercredi - Commerce de centre-ville : la dure bataille pour la survie

Samedi 1er septembre, c'est la Nuit des soldes, qui marque le coup d'envoi de six semaines de prix bradés faisant suite à plusieurs semaines de braderie et promos diverses et variées. Les prix qui jouent au yoyo toute l'année impactent le commerce de centre-ville déjà mis à mal par la baisse du pouvoir d'achat et l'offre pléthorique des galeries commerciales. Pour dynamiser le centre-ville, la Ville de Saint-Denis a budgété trois millions d'euros sur trois ans et lancé des projets de stationnement. Mais certains commerçants doutent que cela suffise si les mentalités n'évoluent pas.

Jeudi - Saint-André - la Brigade anti-criminalité mise en accusation

C'est ce qu'affirment nos confrères du Journal de l'Ile. Ce mercredi 29 août, le quotidien, affiche une Une bien polémique " Saint-André : viols, proxénétisme, faux PV... les sales méthodes de la BAC ". La réactions des syndicats de police est épidermique. Levée de boucliers, les trois syndicats principaux parlent de " lynchage médiatique ".

Vendredi - Mayotte : Le bureau de l'immigration et de l'intégration (très partiellement) rouvert

La situation durait depuis fin février dernier. Une fermeture partielle au départ décidée par le Préfet. Puis la fermeture est devenue totale à cause blocage du collectif des citoyens de Mayotte fin juillet dernier. Aujourd'hui, les services de l'Etat annonce " une réouverture très partielle " du bureau des étrangers. Hier, (jeudi 30 août), une trentaine de personnes a été reçue. Deux catégories de personnes : les malades pour qu'ils puissent recevoir leurs soins et les professeurs étrangers pour qu'ils puissent enseigner. Une amélioration mais le problème est encore loin d'être réglé. Il y à peine une semaine, le Collectif des étudiants étrangers envoyait une lettre ouverte au Préfet pour lui demander de mettre fin à cette " situation dramatique ".

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !