Tribune libre de l'UNSA Centre Hospitalier Gabriel Martin :

Désindexation des primes : de fausses vérités et de vrais mensonges


Publié / Actualisé
Il existe bien un courriel à l'initiative du Directeur Général du CHU sur les mesures immédiates de la tendance budgétaire de 2017. Courriel adressé conjointement au cabinet de la ministre, à la DGOS et à l'ARS-OI. Qui révèle et prouve que la désindexation des salaires des agents hospitalier est une préconisation très productive, en termes de gains immédiats pour le CHU. Et faire porter le chapeau à l'ARS fut une manoeuvre habilement orchestrée par ce stratège.
Il existe bien un courriel à l'initiative du Directeur Général du CHU sur les mesures immédiates de la tendance budgétaire de 2017. Courriel adressé conjointement au cabinet de la ministre, à la DGOS et à l'ARS-OI. Qui révèle et prouve que la désindexation des salaires des agents hospitalier est une préconisation très productive, en termes de gains immédiats pour le CHU. Et faire porter le chapeau à l'ARS fut une manoeuvre habilement orchestrée par ce stratège.

L’option fortement retenue par le Directeur du CHU dés 2017 "consiste à jouer sur l’effet prix en désindexant certaines primes et régimes indemnitaires illégalement indexés. Le Gain budgétaire est de 3.2 millions d’euro en années pleines, dont 950 000 eurossur la désindexation de la prime de service (en moyenne l’impact annuel par agent est de - 250 euros) et la suppression de la majoration DOM des médecins pendant les congés bonifiés (300 000 euros de gain). La proposition du DG est de retenir l’option de désindexation qui est productrice d’effets économique immédiats".

Et déclare : "le Président du conseil de surveillance et le Président de la FHF-OI accompagneront politiquement cette position qui nécessitera un soutien de l’ARS-OI et du national".

Ah bon ! Nos politiques ont-ils apportés leur soutien !

Monsieur le Directeur, soyez exemplaire, et apprenez à assumer vos pseudo décisions managérial. Quel est votre contribution personnelle, pour réduire le déficit du CHU. Vos manoeuvres hasardeuses ne doivent pas impacter le niveau de vie de nos familles ni la qualité des soins de nos patients.

Monsieur le Directeur du CHGM êtes vous solidaires de votre collègue ?

L’UNSA-CHGM souhaite la bienvenue à la nouvelle directrice de l’ARS-OI, Madame Ladoucette et l’encourage à nous protéger du démantèlement, et de la faillite de nos établissements de santé public.

UNSA Centre Hospitalier Gabriel Martin

   

1 Commentaire(s)

Shiva, Posté
Qd la vérité prend l’ascenseur... et ce n’est que le début du rideau qui tombe, entre doub discour et manipulation en tous genre. La Fafhp brûle ...