Un bilan affligeant :

Gendarmerie : 29 retraits de permis et 54 conduites addictives au volant


Publié / Actualisé
Voici le bilan de l'activité des motocyclistes de l'EDSR et des des unités territoriales en matière de police de la route. Un week-end à nouveau propice à de trop nombreux comportements à risque que les gendarmes ont jugulés en ciblant les conduites addictives et les infractions comportementales. Les résultats sont affligeants :
Voici le bilan de l'activité des motocyclistes de l'EDSR et des des unités territoriales en matière de police de la route. Un week-end à nouveau propice à de trop nombreux comportements à risque que les gendarmes ont jugulés en ciblant les conduites addictives et les infractions comportementales. Les résultats sont affligeants :

105 infractions dont 100 génératrices d'accidents graves ont été constatées, la moitié de ces faits relevant des conduites addictives

- 50 conduites sous l'emprise de l'alcool dont  24 délictuelles; le taux le plus élevé constaté à Saint-Gilles ce matin aux aurores : 0,95 mg/litre d'air.
- 04 conduites après usage de stupéfiants;
- 02 refus de se soumettre aux vérifications de l'imprégnation alcoolique;
- 03 défaut d'assurance;
- 19  dépassements de la vitesse avec interception dont 1 supérieur à 40 km/h (161/110/152 KM/H sur  RN 2 ST BENOÎT);
- 03 conduites sans permis ou malgré une mesure de suspension;
- 13 conduites en faisant usage du téléphone;
- 01 non-respect de priorité, stop ou feu rouge;
- 02 non-port de ceinture de sécurité;
- 02 franchissements de ligne continue

Au total, 29 permis ont été retirés sur le champ.

Ce bilan est alimenté en majorité par les résultats du contrôle mis en place dès l'aube en ce dimanche matin dans le secteur de Saint-Gilles et l'Hermitage. Les 27 gendarmes et réservistes de l'EDSR et du détachement de sécurité et d'intervention de St-PAUL (DSI OMEGA) ont procédé au dépistages sur près de 350 conducteurs de véhicules et ont constaté :
- 48 alcoolémies dont 24 délictuelles ; parmi elles, trois  jeunes conducteur (un en délictuel, deux en contraventionnel mais cumulant une conduite sous stups !) ;
- 4 CES (conduite sous l'emprise de stupéfiants - y compris les 2 conducteurs novices évoqués précédemment);
- 3 Défauts de permis (dont 2 en conduites sous l'emprise de l'alcool délictuelle);
- 1 défaut d'assurance;
- 2 refus de se soumettre aux vérifications concernant l'alcoolémie.
Soit un total de 33 délits et 28 permis retenus sur le champ par les enquêteurs.

Les unités territoriales ont elles-aussi procédé à des contrôles d'initiative au cours du week-end.

Les gendarmes du Tampon, de l'Entre-Deux, de Saint-Piere et de Saint-Benoît ont constaté 4 alcoolémies à leur initiative dont une sur un jeune conducteur. De même, les patrouilles d'astreinte sont intervenues à 13 reprises sur des faits de police de la route dont 7 accidents sans gravité. Ces déplacements ont amené la constatation de quatre autres conduites sous l'emprise de l'alcool  (Piton Saint-Leu, Saint-Benoît, Saint-Paul, Etang Salé).


 

   

2 Commentaire(s)

La vérité si je mens !, Posté
L' hypermarché du goudron a permis aux bleus de chauffe de remplir leur carnet de PV !
Où est la prévention , l ’État est obsédé par l’argent ?
Tous les dimanches c'est comme d'habitude en se prostituant uniquement par des communiqués sur les réseaux sociaux en se dégageant des débats techniques qui ont été superbement ignorés par les technocrates français.
Jose, Posté
Y'a encore des gens qui roulent avec leur permis sur ce petit caillou ?

Permettez-moi d'en douter, car tous les dimanche soirs c'est l'hécatombe, et le lundi il y a toujours autant d'embouteillages....
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)