Affaire de l'Amicale du personnel de Saint-André (actualisé) :

Jean-Paul Virapoullé explique son désistement en appel


Publié / Actualisé
Début novembre 2017, en première instance, il avait été condamné à six mois de prison avec sursis et 10 000 euros d'amende et avait décidé de faire appel de la décision du tribunal. Le procès en appel n'aura finalement pas lieu, car Jean-Paul Virapoullé a choisi de se désister notamment parce que selon lui "le 12 juillet 2018, la Cour des Comptes a reformé le jugement rendu par la Chambre Régionale des Comptes de la Réunion".
Début novembre 2017, en première instance, il avait été condamné à six mois de prison avec sursis et 10 000 euros d'amende et avait décidé de faire appel de la décision du tribunal. Le procès en appel n'aura finalement pas lieu, car Jean-Paul Virapoullé a choisi de se désister notamment parce que selon lui "le 12 juillet 2018, la Cour des Comptes a reformé le jugement rendu par la Chambre Régionale des Comptes de la Réunion".

Le Maire de Saint-André explique les motivations de ce retournement de situation "Ma probité n’étant pas mise en cause tant par le Tribunal Correctionnel (délit de négligence ce qui n’est pas infamant) que par la Cour des Comptes qui a agréé l’essentiel des dépenses à l’exception des sommes détournées par la présidente de l’amicale du personnel de SaintAndré. J’ai estimé à bon droit qu’il fallait clôturer ce dossier en l’état".

Jean-Paul Virapoullé souligne que les poursuites engagées par Éric Fruteau dans ce dossier n'était au final qu'une cabale "Toute cette procédure a été engagée par le duo Eric FRUTEAU et Joé BEDIER pour me faire perdre mes droits civiques et m’empêcher d’être candidat aux élections municipales de 2014. Ce qui fut peine perdue…"

Pour rappel, Jean-Paul Virapoullé était poursuivi pour négligence ayant permis le détournement de fonds public au sein de l'association l’Amicale du personnel communal de Saint-André. 

Deux anciens cadres de l’Amicale du personnel de Saint-André avaient été jugés pour abus de confiance. L’un avait écopé de 18 mois et de prison avec sursis et l’autre de 5 ans d'interdiction d'exercer dans le domaine du social.

Lire aussi : Chambre des comptes - Amicale du personnel communal, Jean-Paul Virapoullé reconnu comptable de fait

fh/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

St Andréen, Posté
Le Joé-B, toujours prêt à faire feu de tout bois pour tenter d'être calife à la place du Calife.
Une fois à la place de celui-ci, attendons-nous à des affaires bien plus conséquentes que les petites étourderies du trop mal entouré de Jean-Paul !