Deux magistrats du Parquet National Financier en mission à La Réunion :

Pas d'annonce fracassante mais des indices...


Publié / Actualisé
Éliane Houlette, la patronne du PNF aura été quasiment muette sur les affaires en cours et les avancées des différentes enquêtes préliminaires ouvertes par l'institution judiciaire pour ne pas "violer le secret de l'instruction". Ses seuls mots à ce sujet "ce n'est pas parce que vous n'avez pas de nouvelles qu'il ne se passe rien". Celui qui aura livré plus d'indices, c'est Denis Chausserie-Laprée, le procureur général de La Réunion "vous verrez qu'à l'automne 2018, un certain nombre de procédures vont déboucher sur des poursuites sur les thématiques qui sont les nôtres, de non respect d'utilisation des fonds publics, sur des thématiques liées à l'emploi dans un certain nombre de collectivités". Pas plus de précisions mais l'automne (en métropole) commence bientôt...
Éliane Houlette, la patronne du PNF aura été quasiment muette sur les affaires en cours et les avancées des différentes enquêtes préliminaires ouvertes par l'institution judiciaire pour ne pas "violer le secret de l'instruction". Ses seuls mots à ce sujet "ce n'est pas parce que vous n'avez pas de nouvelles qu'il ne se passe rien". Celui qui aura livré plus d'indices, c'est Denis Chausserie-Laprée, le procureur général de La Réunion "vous verrez qu'à l'automne 2018, un certain nombre de procédures vont déboucher sur des poursuites sur les thématiques qui sont les nôtres, de non respect d'utilisation des fonds publics, sur des thématiques liées à l'emploi dans un certain nombre de collectivités". Pas plus de précisions mais l'automne (en métropole) commence bientôt...

Finalement, ce dont Éliane Houlette et Denis Chausserie-Laprée avaient le plus envie de parler, c’est de la mise en place d'un bureau de liaison entre les magistrats locaux et le Parquet National Financier. "ce bureau a été convenu pour que nous puissions nous appuyer sur l’expertise technique et la méthode de travail des assistants spécialisés du PNF. […] Un échange permanent d’informations à propos des affaires et aussi l’amélioration de la connaissance de ce phénomène. […] L’objectif est d’arriver à boucler les enquêtes en un an au lieu de trois actuellement." explique le Procureur général de La Réunion.

Un bureau de ce type existe déjà et il a fait ses preuves

"Il existe notamment pour la Corse et il fonctionne très bien. Ce sont des rencontres régulières, une ou deux fois par an entre tous les acteurs concernés par a lutte contre l’atteinte à la probité (ndlr : infractions du type corruption, trafic d’influence, prise illégal d’intérêt, fraude fiscale) […] Ce bureau de liaison en Corse fonctionne bien et a démontré son efficacité" affirme Éliane Houlette.

Ce qui a motivé la création de ce bureau

"Nous identifions le besoin d’enquêteurs spécialisés car le volume d’affaires est à ce point important localement que ce dont nous disposons, que ce soit au niveau de la gendarmerie ou de la police nationale n’est pas suffisant pour garantir un traitement rapide des enquêtes. On a le devoir de progresser dans notre organisation. […] Quand on n’a pas de moyens, il faut avoir de l’imagination, il faut avoir de la méthode." soutient Denis Chausserie-Laprée.

La Réunion scrutée par le PNF

La Cour Régionale des Comptes a fait remonter onze signalements d’infractions financières à La Réunion et à Mayotte depuis le début de l'année. Un nombre élevés de dossiers qui pousse le PNF à être attentif "les parquets de La Réunion nous avise pratiquement de tous les signalements. Nous sommes très au fait et nous intéressons de très près à ce qu’il se passe à La Réunion." explique Éliane Houlette.

Lire aussi : 11 signalements de la Chambre des comptes pour La Réunion et Mayotte

" La délinquance en col blanc ", une spécificité locale ?

La patronne du PNF n’ira pas aussi loin. Mais selon elle, "les signalements qui viennent de La Réunion dénotent une vraie problématique en matière d’atteinte à la probité."

En résumé : le département fait partie des territoires les plus touchés par la délinquance financière et économique, l’automne s’annonce plein de surprises et un bureau de liaison entre les magistrats de La Réunion et le Parquet National Financier sera mis en place à court terme. 

fh/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !