Décédée suite à de graves brûlures :

Le compagnon placé en garde à vue, la famille de la victime sous le choc


Publié / Actualisé
Une femme de 43 ans était décédée le 1er mai 2018 des suites de graves brulures subies dans son appartement à Saint-Paul. A l'issue d'investigations dans le cadre d'une enquête préliminaire, le compagnon de cette dernière a été place en garde à vue ce mardi 18 septembre. Il est soupçonné de violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Pour la famille de la victime, c'est le choc. Elle souhaite désormais que toute la lumière soit faite autour de ce décès. Selon le Journal de l'Ile, une information judiciaire devrait être ouverte aujourd'hui et le Saint-Paulois présenté à un juge d'instruction en vue d'une mise en examen.
Une femme de 43 ans était décédée le 1er mai 2018 des suites de graves brulures subies dans son appartement à Saint-Paul. A l'issue d'investigations dans le cadre d'une enquête préliminaire, le compagnon de cette dernière a été place en garde à vue ce mardi 18 septembre. Il est soupçonné de violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Pour la famille de la victime, c'est le choc. Elle souhaite désormais que toute la lumière soit faite autour de ce décès. Selon le Journal de l'Ile, une information judiciaire devrait être ouverte aujourd'hui et le Saint-Paulois présenté à un juge d'instruction en vue d'une mise en examen.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !