[PHOTOS-VIDÉOS] Saint-Denis - Célébration de l'Achoura :

300 musulmans chiites au Barachois pour célébrer le sacrifice d'Husayn


Publié / Actualisé
La communauté chiite de La Réunion organisait ce jeudi 20 septembre une procession religieuse au Barachois à Saint-Denis à l'occasion du jour de l'Achoura. Environ 300 fidèles étaient présents pour rendre hommage à Husayn, le petit-fils du prophète Mahomet massacré avec 72 de ses compagnons. Vêtus de noir, les fidèles ont distribué de l'eau aux passants car Husayn est mort de soif. Un prospectus a aussi été donné aux badauds pour leur expliquer la signification de l'événement. Un moment de tristesse mais aussi de joie dans la communauté chiite. Husyan s'est sacrifié parce qu'il croyait en sa cause : un retour à un Islam originel, un Islam de paix. La symbolique est forte car le message a encore une portée aujourd'hui.
La communauté chiite de La Réunion organisait ce jeudi 20 septembre une procession religieuse au Barachois à Saint-Denis à l'occasion du jour de l'Achoura. Environ 300 fidèles étaient présents pour rendre hommage à Husayn, le petit-fils du prophète Mahomet massacré avec 72 de ses compagnons. Vêtus de noir, les fidèles ont distribué de l'eau aux passants car Husayn est mort de soif. Un prospectus a aussi été donné aux badauds pour leur expliquer la signification de l'événement. Un moment de tristesse mais aussi de joie dans la communauté chiite. Husyan s'est sacrifié parce qu'il croyait en sa cause : un retour à un Islam originel, un Islam de paix. La symbolique est forte car le message a encore une portée aujourd'hui.

Selon Amine Goulamaly Nassor, le président de l'UAKSIR, il y a 1.400 ans, Husayn s'est battu pour les valeurs qui sont, aujourd'hui encore, le socle de la religion chiite "Husayn a voulu donner à l’islam un caractère originel, il a voulu bâtir le socle des valeurs fondamentales, déterminantes tels que la générosité, le partage, l’amour, la fraternité, le courage, l’espoir, la liberté. Et j’estime qu’aujourd’hui, le monde est en quête de réajustements sociaux, économiques, moraux, familiaux."

Des piliers qui sont aujour'hui plus que jamais d'actualité explique Amine Goulamaly Nassor "cette procession a pour objectif principal de montrer au monde que le monde musulman n’est pas ce monde musulman entouré de préjugés. C’est un monde qui est sincère et qui véhicule le message d’une société avant tout basée sur la paix, la fraternité et la considération de son prochain dans toute sa plénitude."

 

 

Pour en savoir plus...

Chez les musulmans chiites, cet évènement marque la commémoration du massacre d’Al-Husayn, fils d’Ali et petit-fils du prophète Mahomet, et de 71 partisans par le calife omeyyade, Yazîd 1er le 10 octobre 680 à Kerbala (Irak). Ces morts consomment la rupture entre Musulmans Chiites et Sunnites. C’est un jour de deuil qui rappelle l’un des actes fondateurs du mouvement chiite. Pour les Sunnites, Achoura, est un jour de jeûne qui se réfère à la sortie d’Egypte des enfants d’Israël.

 

fh/nt/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !