Tribune libre de Karine Nabénésa, Conseillère régionale :

La médiation entre le groupement et la Région échoue : rendez-vous au tribunal


Publié / Actualisé
La prochaine Commission permanente devra se prononcer sur une affaire opposant le groupement en charge de la NRL contre la Région Réunion. En effet, GTOI/VCT et SBTPC ont déposé contre la Région Réunion, une requête au Tribunal administratif de La Réunion le 30 juillet dernier. Cette procédure engagée par les deux entreprises vise à faire reconnaître la responsabilité contractuelle et donc financière de la Région, sur des Demandes de Rémunérations Complémentaires (DRC) qu'elles ont déposé pour le chantier de la NRL. Les sommes en jeu sont conséquentes puisque le groupement réclame pas moins de 29 millions d'euros qui sont réclamés à la collectivité.
La prochaine Commission permanente devra se prononcer sur une affaire opposant le groupement en charge de la NRL contre la Région Réunion. En effet, GTOI/VCT et SBTPC ont déposé contre la Région Réunion, une requête au Tribunal administratif de La Réunion le 30 juillet dernier. Cette procédure engagée par les deux entreprises vise à faire reconnaître la responsabilité contractuelle et donc financière de la Région, sur des Demandes de Rémunérations Complémentaires (DRC) qu'elles ont déposé pour le chantier de la NRL. Les sommes en jeu sont conséquentes puisque le groupement réclame pas moins de 29 millions d'euros qui sont réclamés à la collectivité.

Début juillet, la Région informait les élus, avoir reçu des demandes de rémunérations complémentaires du groupement, qu’elle estimait pour la plupart, ne pas relever de sa responsabilité. La Région décidait alors d’essayer de trouver un terrain d’entente avec les entreprises par la voie d’un médiateur.


Le 10 Juillet dernier, j’alertais déjà sur les risques notamment financiers encourus par la Région suite à ces demandes de rémunérations complémentaires. Je dénonçais aussi le fait qu’une nouvelle fois, cela risque d’être aux contribuables Réunionnais de payer la facture de la signature hasardeuse de ce chantier.


La tentative de médiation a visiblement échoué puisque ce sera désormais au Tribunal administratif de trancher.

La question des surcoûts de la NRL et des responsabilités sont plus que jamais d’actualité.

   

1 Commentaire(s)

Cocode, Posté
Merci madame de nous informer sur ce qui se passe. Dommage de vous avoir évincé avec tant de magouilles lors des commissions dans cette collectivité qui fonctionne à l’envers